AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le temps d'un instant. PV Gabriel

 :: Central City :: Restaurants & Bars :: CC Jitters Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 28 Fév - 13:24




Le temps d'un instant.

Ft Gabriel Ross & Leia Grey

Ce matin le réveille avais vraiment été compliquer pour moi, il fessait vraiment trop froids, je n’avais pas envie de me lever, je n’avais pas envie de sortir de sous ma couverture, je me sentais bien au chaud, mais je n’avais pas vraiment le choix, je devais aller travailler, et je sais qu’en plus c’est une journée ou nous allons avoir pas ma de monde, le mercredi c’est souvent comme ça, alors quand je vous dis que je n’ai pas le choix, j’avais donc finit par sortir mes pieds de dessous ma couverture, et un frissons parcouru tout mon corps à ce moment là. « Aller Leia, bouge toi… » Oui il m’arrive très souvent de me parler à moi même, mais ça ne fait pas de moi une folle je dirai. Enfin qu’importe j’avais finis par me sortir de dessous ma couverture pour foncer assez rapidement dans ma salle de bain, une bonne douche bien chaude était obligatoire pour bien démarrer… Je n’allais pas avoir le temps de déjeuner? Pas grave je le ferai au boulot de toute évidence et puis je n’avais pas vraiment faim pour le moment. C’est pour cette raison que j’avais pu profiter un peu plus longtemps de ma douche. Une fois dehors je ne peux que me sécher et m’habiller, une paire de collant, une robe pull, passons a la coiffure, je laisse mes cheveux lâché ce matin, je les aime bien comme ça et si il faut je les attacherai pendant la journée, un peu de maquillage, enfin mascara, et un rouge a lèvre rouge qui me vas assez bien selon certaine personne et c’est tout bon je suis prête. Il n’y a plus qu’a me rendre a mon boulot.
Je part à pied malgré le froids, après tout je ne suis pas bien loin de mon boulot, ce qui fait que j’arrive souvent en avance comme c’est le cas ce matin, et comme j’ai les clés ça me permet d’ouvrir et de commencer à lancer les choses. Le café, les cookies et j’en passe, quand ma collègue arrive je ne peux que lui sourire en la saluant. « Hey coucou! j’ai l’impression que le réveille n’a pas été simple pour toi non plus je me trompe? » Elle lève les yeux au ciel en riant avant de me répondre. « Non je suis sortie tard hier soir avec mon homme, du coup j’ai du dormir que quelque heures… » « Je comprend, je nous serre deux café pour bien commencer! » Elle approuve mes paroles, et du coup je ne peux que nous servir les deux café quand ils sont prêt pendant qu’elle met la musique… Happy Together des Turtles, super très bon choix pour nous mettre de bonne humeur je dirai. Et le temps pour nous de prendre notre café qu’il est officiellement l’heure d’ouvrir les portes et d’accueillir les nouveau clients. Pour le moment je prend les commandes pendant qu’elle prépare les boissons, le temps que d’autre collègues arrivent, le matin en général c’est comme ça que ça se passe. Et forcément les premiers clients arrive, et nous commençons a les servir c’est logique.

☾ anesidora
Nouveau
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 05/02/2018

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Leia Grey
Âge :: 28 ans
Petit ami(e) :: ~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Fév - 15:26
Le temps d’un instant

« Are you an angel ? »

La vie de Gabriel était routinière depuis un petit moment. Comme si le quotidien avait fini par le rattrapper inlasseblement. Il avait décidé de ne pas utiliser ses pouvoirs étranges, préférant rester ce qu’il avait toujours été, un flic. Il était assez morose en ce moment, comme si toute sa vie avait basculé dans un trou sans fond sans réussir à s’extirper. La solitude dans ses draps le soir et les cauchemars rythmées ses nuits. Il se voyait encore frapper par la foudre, comme si un démon était rentré en lui. Le flic se réveilla encore en sursaut, le corps recouvert de sueur. Son réveil diffusée en chiffre rouge un 4h03 désespérant. Gabriel soupira, et s’assit, posant ses pieds sur le parquet froid de sa chambre. La fraîcheur calma son coeur qui battait toujours trop vite à cause de son cauchemar. Il prit son paquet de cigarette posé la veille sur sa table de nuit et sortit son poison quotidien. Il avait commencé à fumer après son réveil de l’hôpital, c’était la seule chose qui arrivait encore à calmer ses nerfs. Et Dieu sait à quel point Gabriel en a besoin, s’il s’énerve de trop, la foudre commence à sortir de ses doigts, telle une malédiction. Il mit la cigarette dans sa bouche et l’alluma, prenant une première bouffée salvatrice. 4h05, il n’arrivera pas à se rendormir, un nouveau soupire et il se leva pour aller en direction de son salon. Sur la table basse trône le reste de sa pizza de la veille. Son appartement aurait besoin d’un bon coup de ménage, il s’était laissé aller. L’homme savait qu’il s’était terré dans la peur de lui même, il fallait qu’il change tout ça. Il sortit un sac poubelle et le remplit des cadavres de bières et autre déchets qui s’était emmagasiné dans sa cuisine. Celui lui prit une bonne heure avant de ne plus avoir aucun déchet qui traîne dans son appartement. Il fit un noeud à son sac poubelle et le mis devant sa porte. Il avait une nouvelle cigarette dans la bouche, mais celle-ci n’était pas allumé, comme s’il était dans un état latent, hésitant. Il finit par la reposer et se diriger vers sa salle de bain. Il alluma l’eau à son robinet, et commença à se passer de l’eau froide sur son visage. Essayant de se rafraîchir les idées.  « Aller Gabriel, tu as survécu à des tortures, ce n’est pas une mutation qui devrait te faire peur. Tu as vécu bien pire que ça.  » L’homme s’arrêta un instant, posant ses mains sur le rebord de l’évier. Il observa toute les cicatrices sur son corps. Se rappelant les avoir entendu qu’ils ne voulaient pas abimer son visage d’ange pour que l’Amérique puisse le reconnaître directement. C’était des conneries, c’était juste un jeu pour eux, le montrer face à un miroir, pour qu’il se reconnaisse tout en étant un étranger pour lui, voilà ce qu’ils avaient fait. Pourtant, il n’était pas brisé, il s’était accroché, car c’est ce qu’il devait faire. Jamais il n’a craqué, et jamais il craquera. C’était une promesse qu’il s’était faite. L’ex militaire soupira à nouveau et se glissa sous la douche, allumant l’eau pour que les jets brûlants le fouette. La chaleur fût l’effet escompté, il se sentait réveiller et prêt à porter à nouveau son masque. Il fallait qu’il fasse son job de policier, comme tout les jours. Il faisait partie de la nouvelle division chargée d’arrêter les métas humains. Des gens comme lui qui faisait le mal autour d’eux. Des monstres pour certains, mais Gabriel ne pensait pas ça, il pensait que c’était juste une opportunitée que chacun pouvait analyser comme il le souhaitait. Certains font le bien, d’autre le mal, et d’autre ne préfère pas utiliser leur pouvoir, comme le jeune homme. Il prit son temps sous la douche, permettant ainsi de chasser la fatigue encore présente dans son corp. Il se sécha rapidement, enfila son caleçon et son pantalon. Il était 6h14, il avait encore bien 3h avant de devoir se présenter à son boulot. Il décida donc de s'asseoir en tailleur sur le sol et de fermer les yeux. Gabriel avait compris que s’il ne pratiquait pas son pouvoir pour le maîtriser ce dernier le maitrisera lui. Il se concentra, et rapidement des arcs électriques apparurent au bout de ses doigts. Émettant une étrange et fascinante lueur. Cela faisait plus d’une heure qu’il était dans cette position, faisant se balader des arcs électriques le long de son corps, quand son téléphone portable. Cela troubla sa concentration et un arc électrique jaillit de sa main pour frapper sa machine à café. « Fait chier ! » L’horloge de son four affichait 7h46. Il décrocha son téléphone c’était le capitaine Singh. On lui assigna une mission de surveillance pas loin du café CC Jitters. Un criminel méta humain est suspecté d’habiter dans le secteur. Gabriel dit qu’il s’y rendait au plus vite et finit de s’habiller. Son chef lui envoya un message disant qu’il reprenait le relais qu’à partir de 8h30, cela lui laissait un peu de temps. Justement, vu qu’il n’avait plus de machine à café, il allait pouvoir inspecté les lieux en passant par le Jitters. L’inspecteur enfila ses chaussures et son manteau et partit en direction de sa voiture. Une BMW, cadeau de son père à son retour à la vraie vie. Il conduit prudemment et se retrouva à l’heure d’ouverture devant la boutique. Il se gara et se rentra dans la boutique. C’était la première fois qu’il rentrait dans la boutique. Ses collègues lui en avait beaucoup parlé, mais il ne s’y était jamais arrêté. Il avait de plus en plus du mal à être sociable en ce moment. Il s’approcha du comptoir, et regarda sans vraiment la regarder la serveuse. « Un café, s’il vous plaît ! » Il sortit son portefeuille et y sortit un billet de dix dollars. Qu’il posa sur le comptoire, ses yeux scrutaient les pâtisseries en vitrine. Son estomac avait crié famine lorsqu’il était sortie de la voiture.  « Je vais aussi vous prendre un cookie. » Ses yeux se posèrent enfin réellement sur la jeune femme qu’il avait devant lui. Elle était tout à fait charmante, le genre qui plaisait beaucoup à Gabriel à vrai dire. Néanmoins, il ne montrait pas ses sentiments, ils ne laissaient rien transparaitre. Juste un petit sourire sympathique s’affichait sur ses lèvres.



Code by Wiise sur Never-Utopia


Lightning Administrateur
avatar
Messages : 212
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 22

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Ross Gabriel
Âge :: 31ans
Petit ami(e) :: aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Mar - 8:56




Le temps d'un instant.

Ft Gabriel Ross & Leia Grey

 
Comme chaque matin, les personnes commençais à arriver, les habituer en premier, ceux pour qui il n’était pas utile de demander ce qu’ils voulaient, a force, on connaissait déjà leur réponse, et donc a la place s’instaurait un petit discours cordial, une prise de nouvelles, c’était vraiment sympa, j’aimais beaucoup ce genre de chose, ce genre d’habitudes. C’est aussi une des raisons pour lesquelles j’aime faire l’ouverture, même si la fermeture à ces avantages également, c’est certain, mais pour le moment, ce n’est pas la question. Première cliente, une avocate qui bosse a trois pâtés de maisons d’ici, c’est donc avec le sourire comme souvent, que je l’accueille. « Bonjour Eléonore, comment ça va ce matin ? » N’allez pas croire que je n’écoute pas chaque réponse qu’on me fait, c’est totalement faux, quand je demande des nouvelles, j’écoute la réponse jusqu’au bout. « Fatiguée, mais ça va, j’ai un gros procès cette après-midi, il faut que je sois en forme. » Ma collègue me tend alors sa boisson que je lui tends à mon tour après l’avoir encaissé et j’ajoute en prime un jus de fruit, idéal pour se réveiller en plus du café. « Ah, j’espère vraiment pour toi que ça se passera bien, je croise les doigts… » Je n’ai pas besoin de préciser que je lui offre ce jus de fruit, parfois les petites attentions sont les meilleures et je ne fais pas ça pour être remercié ou je ne sais quoi, c’est simplement parce que ça me fais plaisir, après, c’est aussi sûr que je ne fais pas ça pour tout le monde. Enfin, les clients continuent d’arriver, les habituel et les moins habituel, et moi de mon côté, je continue de servir, jusqu’au moment où ce jeune homme arrive, je ne l’ai jamais vu ici, c’est une première et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il semble avoir vraiment besoin d’un café, c’est certain. Mais ce qui est évident aussi, c’est qu’il a vraiment tout pour plaire, mais bon ce n’est qu’un détail, je ne peux que continuer à le regarder en souriant, mettant ma main à couper comme on dit qu’il me demandera plus qu’un café, j’entends par là quelque chose à manger, il n’y a qu'à voir comment il regarde la vitrine. Et bien sûr, je ne me trompe pas. Un cookie donc, c’est assez simple, mais je pense qu’il ne pourra que l’aimer comme ils sont très bons. « Va pour un café et un cookie alors. » C’est toujours en souriant que je le regarde, d’autant plus qu’il me regarde à son tour, vraiment charmant, c’est une évidence. Mais bon, je ne reste pas forcément à rêvasser comme on dit et pendant que ma collègue prépare son café je ne peux que sortir le cookie. « Vous souhaitez prendre tout ça sur place ou a emporter ? » Autant demander, c’est une évidence avant de faire quoi que ce soit.




☾ anesidora
Nouveau
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 05/02/2018

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Leia Grey
Âge :: 28 ans
Petit ami(e) :: ~~~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Catco World :: Central City :: Restaurants & Bars :: CC Jitters-