AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Des retrouvailles

 :: Administration :: Archives Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 8 Jan - 11:50

ft. Laurel Lance

ft. Tommy Merlyn

「Des retrouvailles」

Cela fait plusieurs jours que Tommy ne sortait pas de chez lui, il était occupé à remplir des papiers administratifs qui n’en finissaient pas. Il en avait plus que marre. Il avait besoin de prendre l’air, de sortir … en faite, il avait besoin de plus que ça, il avait besoin de revoir Laurel. Elle lui manquait terriblement, il avait essayé d’oublier ce qu’il s’était passé entre eux, mais c’était tout simplement impossible. Il l’aimait, tout simplement. Il l’avait toujours aimé même quand elle était avec Oliver. Pourtant, il avait eu du mal à lui avouer ses sentiments. Ils avaient entamé une relation ensemble après la disparition de leur ami commun. Pourtant, il avait rompu avec elle pour s’occuper des affaires de son père. Il n’avait pas vraiment eu le choix, après tout il avait dû partir en Chine et n’était même pas sûr d’y revenir. Néanmoins, son père avait de nouvelle mystérieuse occupation, et il devait reprendre les rênes de Merlyn Global. Tommy n’avais pas de sortir de chez lui et donc il a installé son bureau à domicile. On lui faxe les contrats qu’il signe avant de les renvoyer. Il avait l’impression que tout cela ne lui ressemblait pas, mais qu’il était forcé de le faire.    

Je soupire, tout cela ne me ressemble pas. Depuis quand je suis devenu assez studieux pour m’occuper d’une entreprise. J’étais plutôt du genre à déconner à faire la fête. J’avais l’impression d’avoir perdu l’ancien Tommy, celui que j’étais. Je regarde la pendule, mais il n’est que 19 heures. Je ne vais pas pouvoir faire grand chose à cet heure là, je pourrais faire la fête à l’ancienne, inviter des gens ici, mais avec le climat qui règne actuellement, je risquerais de ne plus rien avoir chez moi à la fin de la journée. Il fallait que je m’aère. Que je me change les idées, je ne suis pas fait pour gérer une entreprise aussi puissante que Merlyn Global, mais je ne voulais pas pas décevoir mon père. C’était étrange, ce besoin de vouloir lui faire plaisir. Alors qu’avant, ce n’était pas le cas. Je pouvais le décevoir sans cesse, je m’en fichais, je voulais m’amuser, jouir de la vie. Alors quand est ce que tout cela avait changé ? Je n’arrivais pas à me souvenir, et à chaque fois que j’essayais j’avais mal de tête. La journée avait mal débuté, certains marché se sont effondrés pendant que je dormais, et on risquait de perdre des gros clients. Voilà que je dois décrocher le téléphone est négocié toute la journée. J’avais l’impression que ma tête allait exploser. Je sors de mon bureau et verrouille ma porte. J’ai pris soin d’installer un système de sécurité pour être sur de ne courir aucun risque. C’était peut être de la parano, mais ça me semblait être une protection nécessaire. Il y avait tout de même des dossiers confidentiels là dedans. Je ne voulais pas que ça tombe entre les mains de nos concurrents. Je pense toujours à ce document qui trône sur mon bureau. Ce fameux document que si je signe me permettra d'acheter Queen Consolidated totalement légalement. J’en deviendrais le nouveau PDG, mais devrais-je vraiment le faire ? Cette place ne me revient pas. Cela devrait être la place d’Oliver et de sa famille, pas la mienne. Je soupire encore et je met mon manteau. Il fait pas très froids dehors, mais je préfère tout de même me couvrir. Mon garde du corps propose de m’accompagner mais je refuse. Je sais qu’en ce moment un climat de terreur règne, mais la personne que j’ai envie de voir n’a pas à subir mon garde du corps. Je prends une de mes voiture banalisée, ça évite d’attirer l’attention des voleurs. Je m’installe au volant et j’allume le contact. J’attends un instant, j’hésite, est-ce vraiment une bonne idée ? Et puis merde, si je prenais que des bonnes décisions ça se saurait. Je démarre et je pars donc en direction de l’appartement de Laurel. La route n’est pas longue, mais je sens le stress monter de plus en plus. Qu’est ce que je vais bien pouvoir lui dire ? Que je n’avais pas le choix de partir ? C’était faux, j’avais eu le choix, mais mon père m’avait un peu forcé la main. Je ne voulais pas décevoir mon père, même si ce dernier m’a beaucoup déçu. Avec du recul, il voulait juste me faire grandir, me faire prendre conscience des choses. Ce n’était pas la bonne méthode, mais c’est peut être la première fois qu’il se comporte comme mon père depuis la mort de maman. Enfin, ça ne me dit pas ce que je vais dire à Laurel … Me voilà garer en bas de son immeuble et je ne sais même pas si je vais monter ou non. Je coupe le moteur et soupire pour la troisième fois. Je manque de courage, j’ai toujours été lâche, il ne faut pas se mentir. J’ai toujours joué avec les apparences, je me mentais à moi même et c’était plaisant. La réalité m’a vite rattrapé … Enfin, elle m’a rattrapé au retour d’Oliver. Depuis son retour, j’ai ce sentiment d’être content et triste qu’il soit revenu. Je ne sais pas, peut être la peur de perdre Laurel au détriment d’Oliver. Je sens qu’il y a encore quelques choses entre eux, ou qu’ils devraient être ensemble. C’est peut être absurde, ou le reflet de mes pires craintes. Néanmoins j’ai fuis, j’ai fuis la femme que j’aimais parce que je suis un lâche. Je l’ai toujours été. Il faut que j’aille de l’avant, que j’arrête de me trouver des excuses. Je l’aime, et je ne devrais pas avoir peur de m’engager avec elle. Je descend de la voiture et un frisson me parcours l’échine. Il fait plus froid que je ne le pensais, ou alors c’est dû à la peur qui me tiraille le ventre. Je rentre dans son immeuble et commence à monter les étages. Je me surprends à espérer qu’elle ne soit pas là. Qu’elle s’occupe d’une affaire à l’extérieur et que quand je sonnerai à la porte, le silence sera ma seule réponse. Me voilà face à cette porte qui me semble si immense maintenant. J’hésite un moment et je sonne, mon coeur battant à toute vitesse dans ma poitrine.    
Lightning Administrateur
avatar
Messages : 212
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 22

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Ross Gabriel
Âge :: 31ans
Petit ami(e) :: aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Jan - 14:16

   

   
DES RETROUVAILLES
Ft. Tommy & Laurel
La routine, voilà comment tu peux décrire ta vie, c’est comme ça depuis des mois maintenant, tu te lèves le matin, tu déjeunes, tu te prépares et tu pars travailler, et quand tu rentres le soir, tu te poses sur ton canapé, un verre de vin à la main pour te détendre. Enfin, oui, la routine, mais cette vie t’ennuient totalement, avant tu respirais la joie de vivre, maintenant, tu es monotone, les seules distractions que tu as, c’est quand tu fais un détour par un bar pour boire un coup avec ta collègue ou avec ton père. Ce n’est pas vraiment la joie. Tu regrettes le temps où tu sortais plus, tu regrettes le temps où tu étais avec lui… Lui ? Oliver ? Non, tu parles bien de Tommy en pensant à ces regrets, quand vous étiez ensemble, tu étais heureuse, mais tout ça est loin, tu le sais bien. Que ce soit lui ou Oliver, tu n’as plus aucune nouvelle. Ce n'est pas plus mal t’as dit ton père, sauf que non tu n’es pas comme ça, tu ne te sens pas complète sans lui. Mais ça tu n’en parles pas, tu gardes tout pour toi, et quand tu entends parler de Merlyn Global, tu ne peux pas t’empêcher d’avoir un pincement au cœur. Ce n’est pas simple la vie, mais elle est ainsi.
Ce matin, c’est une nouvelle journée de routine pour toi, comme à chaque fois, tu te lèves quand ton réveil sonne, tu déjeunes, tu prends une bonne douche, tu enfiles t’es vêtements, ce matin ça sera jupe, collant, botes a talon et chemisier, rien de bien compliquer, d’un côté, tu fais en sorte de passer inaperçu même si la jupe pourrait dire le contraire. Puis c’est direction le boulot pour toi, une longue journée t’attends avec toutes cette criminalité. Tu as des tonnes de dossier, tu ne vas pas t’en plaindre, mais malheureusement ce n’est pas tous les jours que tu gagnes l’un d’entre eux, le mal est bien trop encré dans les gens. Mais c’est évident que tu as espoir qu’un jour tout ça change et que de nouveau le monde soit de nouveau heureux, ce n’est pas pour tout de suite, mais c’est ce que tu espères et tu fais en sorte de sauver le plus de personne avec ton travail. Lors de la pause déjeuner ta collègue te propose d’aller manger avec elle, tu acceptes, ça te fais une sortie en quelque sorte, mais à peine, tu mets le pied dehors, tu regrettes déjà, la première chose que tu vois en sortant, ce sont les infos diffuser sur les écrans de télévision à vendre, tu as juste le temps de lire « Merlyn Global » pour que ça te mine le moral. Tu n’as pas lu la suite et de toute façon, tu fais en sorte de ne pas t’y attarder, tu ne voudrais pas lire une nouvelle qui te déplairait… « Ne fais pas attention à ça Laurel, ça n’en vaut pas la peine », c’est avec un simple sourire aux lèvres que tu lui réponds « Ne t’en fait pas, je le sais bien » avant de continuer à avancer avec elle jusqu’au petit restaurant. Enfin, le repas avec ta collègue se fait donc dans un silence de ta part, tu la laisses te raconter ses projets, son copain la demander en mariage, félicitation. Avec le temps actuel, ce genre de petit bonheur, c’est ce qu’il faut. Tu lui promets simplement de venir à leur mariage, après tout, c’est normal.
Et à la fin du repas tu ne peux que retourner bosser. Tu dois te rendre au tribunal cette après-midi, tu n’es pas sûr de gagner, mais comme toujours, tu fais tout ce qui est en ton pouvoir. Et pour le coup ça paye ! Voilà une bonne nouvelle, ta cliente a enfin obtenu réparation si on peut dire. C’est une bonne chose, c’est donc un peu plus heureuse que tu finis par rentrer au bureau, sur le chemin du retour, tu proposes à ton père d’aller boire un verre, mais il n’est pas disponible ce soir, pas de soucis, tu rentreras chez toi voilà tout. Et c’est ce que tu fais en fin de journée, tu es la dernière à partir, mais ça, c’est souvent le cas, boulot, boulot, boulot comme on dit. Quand tu arrives chez toi, c’est de nouveau la solitude qui te frappe, ça te fait d’ailleurs grimacer, tu n’as pas envie de t’apitoyer sur ton sort, loin de là alors tu fais un petit détour par la cuisine, tu te sers un bon verre de vin, autant garder la bouteille près de toi et direction le canapé, comme souvent, il ne te reste plus qu’à te décontracter, tu te demandes même si tu ne vas pas commander quelque chose à manger, pizza ? Sushi ? Chinois ? Pour le moment tu ne sais pas, et donc le temps pour toi de réfléchir, tu en profites pour retirer t’es bottes. Et c’est à ce moment qu’on frappe à ta porte.
C’est une surprise pour toi, tu n’attends personne, à moins que ton père ait changé d’avis mais il t’aurait prévenu tout de même. Tu finis donc par te lever, prenant au passage une batte de baseball, on n’est jamais trop prévoyant et tu finis par regarder par le Juda. Nouvelle surprise, tu vois Tommy qui se trouve devant ta porte, pourquoi il est là, c’est ce que tu te demandes, vous ne communiquiez plus une fois de plus il ne faut pas l’oublier. Pour le coup, tu hésites à ouvrir, pourquoi repenser au passé, mais au fond de toi, tu as envie de savoir pourquoi il est là. Et c’est donc par automatisme que tu ouvres le verrou de ta porte, inspirant au maximum, comment réagir face à lui. Quand tu ouvres la porte, tu sens ta main trembler, le stresses certainement, ce n’est pas simple du tout pour toi, et pour le coup, tu n’as clairement pas assez bu pour ne pas stresser ou paniquer. Et quand tu te retrouves en face de lui sans cette porte entre vous, tu n’arrives cependant pas à lui sourire, la surprise étant trop forte si on peut dire. « Tommy ? Qu’est-ce que tu fais là ? » Le ton de ma voix n’est en aucun cas sous forme de reproche, il montre juste ma surprise de le voir en face de moi, depuis tout ce temps, c’est compréhensible après tout.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝
The Black Canary
avatar
Messages : 298
Date d'inscription : 27/02/2017
Age : 32

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Laurel Lance
Âge :: 28
Petit ami(e) :: NO ONE!!!!!
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Jan - 15:16

ft. Laurel Lance

ft. Tommy Merlyn

「Des retrouvailles」

Je m’apprêtais à faire demi-tour, pensant qu’elle n’était pas là. Qu’est ce que je lui aurait dit de toute façon ? Que j’étais désolé d’être parti sans rien lui dire parce que je devais marcher dans les traces  de mon père. Quelle excuse débile ! Comme si ça allait suffir, qu’est ce qui m’a pris de passé à l’improviste comme ça. Néanmoins, Laurel ouvrit sa porte, et voilà que j’étais en face d’elle. Sa première question fût tout à fait légitime, qu’est ce que je faisais là ? Est-ce que je le savais moi même ? Je ne pensais plus qu’à elle depuis que je l’avais quitté. Je croyais que mon travail allait me la sortir de la tête, mais c’était impossible. Je l’aimais, et je l’avais toujours aimé. Ce que j’avais fait, cependant, était inacceptable et impardonnable. Je ne pense pas qu’elle veuille encore de moi dans sa vie. Comment répondre à sa question alors ? Il fallait que je sois honnête, je ne voulais plus qu’il y ait le moindre mensonge entre nous. L’honnêteté doit être ma force, j’en suis sûr.

- Bonsoir Laurel. Je suis ici parce que tu me manques terriblement. Je sais qu’arriver comme ça et te dire ça n’est pas la meilleure des idées que j’ai. Depuis plusieurs mois, je me sens perdu, entre les sentiments que j’éprouve pour toi et mon travail. Je ressens un vide, comme si on avait arraché quelques chose à ma vie. En faite, c’est moi qui t’ai arraché à moi en prenant la fuite. J’ai fait moi même ce trou béant dans mon coeur. Je sais aussi que je t’ai blessé et j’en suis désolé. Je comprendrais si tu ne voulais plus jamais me revoir.

J’ai dit beaucoup de chose en peu de temps, mais j’ai dit ce qu’il fallait. C’était à Laurel de prendre la décision si elle voulait encore de moi ou non dans sa vie. Maintenant, je dois attendre son jugement.  
Lightning Administrateur
avatar
Messages : 212
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 22

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Ross Gabriel
Âge :: 31ans
Petit ami(e) :: aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 10:10

   

   
DES RETROUVAILLES
Ft. Tommy & Laurel
Tu ne t’attendais clairement pas à voir Tommy en face de toi, à ce moment-là, il faut dire que vous ne communiquez clairement plus lui et toi, et ce depuis un long moment, tout à changer entre vous et forcément tout ça n’a pu que te faire beaucoup de mal. Pour toi Tommy était vraiment une personne importante, la personne la plus important même pour ainsi dire, et ce silence, cette manière dont il avait coupé les ponts, t’avais clairement blessé, alors oui tu ne pensais pas le revoir un jour, ou lui parler de nouveau. Tu étais donc plus que surprise et la question de savoir ce qu’il fessait-là était légitime. Quoi ? Il avait oublié quelque chose chez toi ? Non tu n’avais plus aucune de ses affaires, tu lui avais tout rendu. Alors non tu ne voyais pas ce qu’il voulait, et c’est d’autant plus surprise que tu l’écoute te parler et te dire que tu lui manque. Pour toi c’était impossible, Tommy tout comme son père n’avais pas de cœur, ou il n’en avait plus. Tu ne pouvais que croiser les bras contre toi-même pendant que tu l’écoute, non ça ne vas pas être aussi simple c’est une évidence, même si tu n’as jamais cessé de l’aimer c’est certain, tu ne peux pas lui dire ce genre de choses, il ta briser le cœur après tout et au fond tu ne peux que te douter que lui aussi sait que ça ne sera pas aussi simple. Alors quand il a fini de parler tu prends a ton tour la parole. « Ecoute Tommy, je ne vais pas mentir en disant que j’ai cessé de t’aimer, je ne suis pas comme ça, tu m’as brisé le cœur mais tu es bien le seul homme que je porte toujours dans mon cœur. Mais tu te doutes certainement que je ne vais pas t’accueillir les bras ouvert comme si de rien n’était. Tu es parti, tu l’as décidé sans me demander ce que j’en pensais… Et si tu souhaites une autre chance, il va y avoir du boulot, que ce soit pour toi comme pour moi… » Non tu ne fermes pas la porte à votre histoire, car oui tu continues de penser à lui tu ne mentiras pas. Mais si c’est pour une fois de plus avoir le cœur briser, tu n’es pas d’accord. Ça demandera du temps avant de faire confiance de nouveau. Cependant tu reprends la parole en t’écartant de la porte. « Si tu comptes vraiment essayer d’avoir une autre chance, entre… Si tu comptes me briser le cœur de nouveau tu peux partir»
   
⇜ code by bat'phanie ⇝
The Black Canary
avatar
Messages : 298
Date d'inscription : 27/02/2017
Age : 32

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Laurel Lance
Âge :: 28
Petit ami(e) :: NO ONE!!!!!
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Jan - 14:05

ft. Laurel Lance

ft. Tommy Merlyn

「Des retrouvailles」

Je ne sais pas où j’en suis, je suis perdu … Est-ce vraiment la meilleure des décisions que j’ai prise en venant ici ? Je ne pense pas, tout simplement parce que je ne la mérite pas. Je ne mérite pas cette femme qui m’a tant donné et que j’ai abandonné lâchement. En l’abandonnant, j’avais perdu mon coeur. C’est bien trop tard que je m’en suis rendu compte. J’ai vendu mon âme au diable, et ça ne m’a pas vraiment apporté de chose, à part la solitude. Désormais, j’ai envie de changer, ou plutôt de voyager dans le passé. Revenir à l’époque où Laurel et moi ne faisions plus qu’un. Une époque où j’étais heureux, mais est ce que je pourrais la regarder en face avec tout ce que j’ai fait. Est-ce que je suis capable d’être l’homme dont elle a besoin ? Tant de réponse dont je n’ai pas la réponse. Je suis devant elle et je sens, je sais, que je lui ai fait beaucoup de mal. Je l’écoute parler, silencieusement. Je n’ai pas envie de la couper, sa voix m’a tellement manqué. C’est vrai que je suis parti sans rien lui demander. Je ne pouvais pas, j’ai pris cette décision de manière totalement égoïste, je ne peux pas le nier. Je voulais me rapprocher de mon père, j’avais ce besoin d’être proche de ma famille. Un sentiment que je n’avais jamais eu auparavant. Comme si quelque chose avait changé en moi, je n’arrivais pas à déterminer quoi, ni comment c’était arrivé. Je fais parfois des rêves étranges, où je mourrais suite à une sorte de tremblement de terre, dans les bureaux de Laurel. Ou alors, j’étais une sorte de criminelle et j’essayais de détruire le justicier à la capuche, sans vraiment savoir pourquoi. Est-ce raisonnable de rester avec Laurel, alors que mes nuits sont ponctuées par des cauchemars ? Elle me laisser une chance, même si pour rebâtir une relation stable, ça allait mettre du temps. Un choix s’ouvrait à moi, entrer et essayer d’avoir une chance, ou partir et abandonner lâchement. Je sais que je suis de nature lâche, mais je n’ai pas envie de l’abandonner. Plus jamais.

-Je me doutes que tu m’en veux. Je comprends tout à fait, à vrai dire, je me serais sûrement claquer la porte au nez si j’étais toi. Je ne te mérites sûrement pas, mais j’ai envie de passer ma vie avec toi. Si jamais je devais avoir une drogue dans ma vie, ce serait toi. Ton sourire me manque, tes yeux me manque … tout chez toi me manque. Pourtant, j’ai peur de moi même, j’ai l’impression de plus m’approcher du diable que de l’ange en ce moment. Mon travail me pèse, je fais des cauchemars toute les nuits et pourtant la seule chose qui me fait encore sourire, c’est une photo de nous deux que j’ai gardé. Je n’ai pas envie de te briser le coeur Laurel, je n’ai jamais voulu le faire. Je suis quelqu’un de lâche et j’ai pris une décision, peut être mauvaise, mais j’avais l’impression que c’était la décision que je devais prendre sur le moment. Si tu penses vraiment pouvoir me laisser une autre chance, malgré toute celle que j’ai déjà usé, j’en ferai bon usage. Je te le promet.

Je rentre alors chez elle, redécouvrant une nouvelle fois son apparement. J’ai l’impression que rien n’a changé, que tout est comme je l’avais laissé. Pourtant, j’ai cette sensation que tout est différent.  
Lightning Administrateur
avatar
Messages : 212
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 22

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Ross Gabriel
Âge :: 31ans
Petit ami(e) :: aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Jan - 14:12

   

   
DES RETROUVAILLES
Ft. Tommy & Laurel
Franchement, tu ne sais pas ce qui cloche chez toi, tu aurais dû refermer la porte ou simplement ne pas l’ouvrir quand tu as vu que c’était Tommy, mais voilà tu es faible une fois encore, tout ça parce que c’est l’homme que tu aimes et que tu es incapable de faire comme s’il ne l’était plus. Pourtant tu sais que tu devrais mais non c’est impossible. A la place tu te lance dans un discours qui n’a pas vraiment de sens, ou si tu dis ce que tu penses mais qui te dis que tu n’auras pas une fois encore le cœur totalement briser au final. Comme une sensation de déjà vu, des excuses de Tommy, mais en fait ce n’était pas ici, c’était ailleurs, dans d’autre circonstances, il était mort et toi tu étais autre chose… non un de tes rêves tout simplement qui n’ont pas vraiment de sens selon toi, même si parfois ils te semblent si réel. Mais peu importe.  Tu avais tout de même finis par t’écarter de la porte en lui disant que s’il partait c’était vraiment terminer, mais que s’il rentrait pour une seconde chance, lui comme toi allez devoir y mettre du votre comme on dit. Alors tu ne pouvais qu’écouter ce qu’il avait à dire de nouveau à son tour avant d’entrer chez toi. Forcément ses paroles ne peuvent que te toucher au fond de toi, bien entendu il te connait, il sait quoi dire pour que tu lui laisse cette chance. Mais cette fois tu seras faire attention et tu ne te lanceras pas à corps perdu dans cette histoire. « Une partie de moi veux te croire, l’autre se méfie, je pense que c’est logique, mais pour le moment je préfère écouter celle qui veux bien te croire, mais c’est évident que je tacherai d’être sur mes gardes même si tu sembles sincère j’ai forcément besoin d’être sûr de ça. Et puis moi aussi il semblerait que j’ai besoin de faire en quelque sorte mes preuves. » Oui car tu es consciente que les soucis ne viennent pas que de lui, au fond vous êtes deux dans l’histoire. Mais bon tu verras bien ou tout ça vous mènera, en attendant tu le laisse entrer et tu fermes la porte derrière lui. Assez étrange comme situation, même si déjà vécu par le passer en quelque sorte. Tu finis tout de même par te rendre dans le salon avec lui en ajoutant. « Tu veux boire quelque chose ? pendant que je suis debout… »
   
⇜ code by bat'phanie ⇝
The Black Canary
avatar
Messages : 298
Date d'inscription : 27/02/2017
Age : 32

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Laurel Lance
Âge :: 28
Petit ami(e) :: NO ONE!!!!!
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Jan - 13:58

ft. Laurel Lance

ft. Tommy Merlyn

「Des retrouvailles」

J’avais l’impression de revivre des moments que je n’avais jamais vécu. J’avais l’impression d’être déjà rentré dans ce lieu en crochetant la serrure. D’avoir regardé Laurel dormir sur le canapé et que tout le monde me croyait mort. Je l’ai réveillé pour lui demander des informations, mais je n’arrive plus à savoir sur qui. J’ai l’impression que ma mémoire est incomplète et pourtant, je n’arrive pas à me rappeler des choses qui ne sont pas arrivés. Cela devrait être normal Je ne sais pas ce qui me gênais. Laurel allait être sur ses gardes vis à vis de moi, elle a sûrement raison. Je n’ai jamais été une bonne personne. A vrai dire, j’hésite toujours … Pas que je ne veuille pas être avec elle, loin de moi cette idée, mais je ne veux pas la blesser à nouveau. Elle a déjà tellement souffert à cause de moi, je n’ai pas envie que ça arrive à nouveau. Je dois me laisser une chance, une chance de réparer mes erreurs. Une chance que je n’ai jamais eu avant. C’était une seconde chance que je ne voulais pas perdre. C’est tout simplement ça, je n’ai pas envie de la perdre. Je tiens à elle, plus qu’à n’importe qui. Je sacrifierai ma vie pour elle. A cette pensée, mon coeur se sert, comme si c’était déjà arrivé. Elle me demande si je veux boire quelques chose, j’hésite un instant et fini par lui répondre.

-Je veux bien un whisky s’il te plait.

Le whisky, on dirait que c’est devenu ma marque de fabrique depuis que j’ai commencé à diriger Merlyn Global. Il ne passe pas une journée sans que je bois un verre. Sûrement pour me calmer les nerfs. En même temps, gérer une multinationale comme celle-ci n’était pas une mince affaire. C’est le cas de le dire. Au moins ça me permet de voyager, bien que je n’aimes pas voyager tout seul. J’espère un peu que cela change.

- Tu me manques terriblement Laurel et pourtant je ne suis pas sûr que venir ici soit une bonne idée. Avec mon boulot à Merlyn Global, je voyage beaucoup. J’ai visité la Chine, l’Italie ou encore le Brésil. Pourtant, dans tout ces pays, je me suis senti seul. Je me rappelais à chaque fois qu’on parlais de voyage tout les deux, quand on s’est dit qu’on allait aller à Paris. C’était la bonne époque.
Lightning Administrateur
avatar
Messages : 212
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 22

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Ross Gabriel
Âge :: 31ans
Petit ami(e) :: aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Jan - 10:52

   

   
DES RETROUVAILLES
Ft. Tommy & Laurel

Tu ne savais pas vraiment comment te comporter en face de Tommy, une part de toi avait vraiment envie de se retrouver dans ses bras, de retrouver ce contact entre vous, ses baisers, ses caresses, mais l’autre part te bloquais au maximum. Tu avais besoin d’être sûr, et en voyant l’attitude de Tommy, qui était loin d’être sûr de lui, tu ne pouvais que douter forcément, pas de sa sincérité, mais du fait qu’il ait vraiment envie de te retrouver. Alors tu ne peux pas t’empêcher de lui proposer à boire, pour la simple et bonne raison que tu as vraiment besoin de boire toi aussi, et donc pour éviter de te sentir coupable tu espères qu’il prendra quelque chose avec de l’alcool. C’est ce qu’il te demande, tu es rassurer, tu vas pouvoir aussi prendre quelque chose de fort, tu n’aimes pas être comme ça, dépendante de l’alcool, comme ton père, comme ces rêves que tu fais ou tu es seule et que tu bois pour oublier ta douleur. Tu n’as pas envie d’être cette Laurel-là. Tu es une femme forte et tu n’as pas besoin de ça, mais ce soit ce n’est pas le cas, ce soir tu as besoin de boire, pour te donner du courage tout simplement. Pas dans le sens où tu veux te mettre minable, non pas devant Tommy, lui doit te voir comme la femme que tu étais, cette femme forte encore une fois. «  Ça marche ! » Et c’est ainsi que tu vas dans ta cuisine pour servir deux whisky avant de revenir vers lui en lui tendant le verre. Tu aurais pu prendre la bouteille, mais non autant éviter. Et ainsi tu finis par t’installer sur le canapé, l’écoutant de nouveau parler. Un faible sourire apparait sur t’es lèvres quand il te dit que tu lui manque, lui aussi te manque c’est certain, même s’il ajoute que ce n’étais pas vraiment une bonne idée de venir, plusieurs pas en arrière après un pas en avant, pas surprenant... Et quand il parle de tous ses voyages, au fond tu le sais déjà, car oui tu suis de loin Merlyn Global, tu n’as jamais su couper les ponts comme il fallait. Cependant à son évocation de Paris tu te retrouves avec des sorte de flash ou tu te vois la bas avec lui, tu ne comprends pas vraiment, vous n’y êtes jamais allé au fond, c’est étrange. « Si tu n’étais pas sur de vouloir venir, tu sais que tu peux encore partir, je ne compte pas te forcé à rester, même s’il est certain que je préférai que tu restes… Même si je ne pense pas que je devrais te dire ce genre de choses. Toi aussi tu m’as manqué Tommy… » Tu préfères faire une petite pause avant de poursuivre, une petite pause pour boire et te donner un peu plus de courage, pourquoi as-tu dit qu’il t’avait manqué aussi ? Simplement parce que tu hais mentir. Enfin tu finis par reprendre la parole. « Tu as beaucoup de chance de voyager, même si tu te sens seul quand tu le fait, je donnerai tout pour voyager tu sais… Paris, oui je me souviens de nos discussion, c’est vraiment un voyage que j’aurai aimé faire avec toi, parmi d’autre bien sur… » Mais pour autant les voyages, et bien vous en avez pas fait, un jour peut-être mais jusqu’à maintenant ce n’est pas le cas, enfin c’est l’impression que tu as malgré ces flash-back que tu as.
   
⇜ code by bat'phanie ⇝
The Black Canary
avatar
Messages : 298
Date d'inscription : 27/02/2017
Age : 32

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Laurel Lance
Âge :: 28
Petit ami(e) :: NO ONE!!!!!
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Jan - 14:11

ft. Laurel Lance

ft. Tommy Merlyn

「Des retrouvailles」

Des souvenirs qui n’étaient pas les miens semblaient me revenir, à chaque fois que je détourner le regard, mais les souvenirs semblaient s’estomper à chaque fois que mon regard se fixe. Sensation étrange et ma curiosité me pousserai à aller plus loin. Néanmoins, je ne veux pas paraitre étrange devant Laurel. Peut être un autre jour, où elle me fera assez confiance pour me laisser seul dans son appartement, je pourrais suivre les fantômes qui semblent hanter les lieux. Etrangement, j’ai l’impression que les fantômes font partie d’une partie sombre en moi, une partie enfouie que je n’ai jamais découvert. Laurel me tire de mes pensés en m’amenant mon verre de whisky. Je peux remarquer qu’elle s’en ait aussi servi un. Ce n’était pas dans les habitudes de Laurel, enfin, que quand ça n’allait pas. Comme quand Sara et Oliver sont partis tout les deux sur le bateau et qu’ils ont été déclaré mort. Dois-je comprendre qu’elle ne s’est pas remise de notre rupture ? C’était peut être une pensée totalement égoïste. Bien que je ne pense pas faire fausse route en pensant cela. Laurel ressemble parfois trop à son père à ce niveau là, mais je ne peux pas lui en vouloir. Je serai très certainement pareil. Je ne la jugerai pas, ce n’est pas mon genre. Puis je n’ai aucun reproche à lui faire, je suis quelqu’un de faible. Elle me dit qu’elle a envie que je reste et qu’elle aurait aimé faire des voyages avec moi. Je sens mon coeur qui s’emballe et je m’enflamme un peu.

- Tu pourrais voyager avec moi Laurel ! Je pourrais t’emmener dans mes déplacements aux quatre coins du monde. Je pourrais enfin t’emmener à Paris, loin de cette ville qui nous a apporté tellement de malheur dans nos vies. On pourrait être ensemble …

Soudain, je me rappel ce qu’était vraiment important pour elle. Pourquoi son travail lui tenait tant à coeur. Je sais pourtant que Merlyn Global est justement à l’opposé de ses idéologies. C’est pour ça que même si je faisais des milliers d’oeuvres de charité, ça ne changerai rien, car ce n’est pas ça qui est important pour elle. Cela m’étonnerait même pas de me retrouver en procès face à elle comme avocate. Mon entreprise fait beaucoup de mal et pas forcément pour un bien suffisant. Le profit est le moteur de notre système.

- Je suis aussi venu car j’ai besoin de ton aide. J’ai une décision importante à prendre, mais à la fois délicate. Soit je trahis Oliver, soit je trahis mon père. Je dois signer un papier, qui fera que Merlyn Global achètera Queen industries. Je ne sais pas quoi faire.
Lightning Administrateur
avatar
Messages : 212
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 22

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Ross Gabriel
Âge :: 31ans
Petit ami(e) :: aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Jan - 11:45

   

   
DES RETROUVAILLES
Ft. Tommy & Laurel

Tu souhaitais pour le moment, mettre de côté tout ce qu’il te semblait étrange, tu souhaitais te concentrer sur la présence de Tommy dans ton appartement, tu ne sais pas du tout ou tout cela risque de vous mener, et si tu lui donneras vraiment cette autre chance, mais tu vas essayer c’est certain, d’autant plus que tu sais aussi, que tu es toujours amoureuse de lui et que votre rupture te fais toujours autant de mal. C’est donc pour cette raison que tu t’étais servie également un Whisky comme pour lui, sachant qu’il te regarderait certainement avec un air désapprobateur, ou même un air de pitié, pauvre Laurel, tellement faible, obligée de boire pour oublier. La digne fille de son père c’est certain, tu étais déjà habitué à ce genre de paroles et tu fessais en sore de ne pas en tenir compte, mais tu ne souhaitais pas ressentir de la pitié de la part de Tommy.  Ça serai trop difficile à supporter c’est certain.  Il te parle alors de tous ces voyages qu’il fait, tu ne peux que l’envier, tu n’as jamais quitté vraiment quitter les états unis et tu rêvais pourtant de connaitre le monde, mais ce n’est pas aussi simple. Tu avais ton travail et même si on te permettrait certainement de prendre de la distance parfois, tu ne t’étais jamais lancé. Alors quand il te dit que tu pourrais partir avec lui, qu’il pourrait t’emmener dans ces déplacements aux quatre coins du monde, tu ne sais pas quoi penser de tout ça. Bien sûr que tu en aurais envie, mais une fois encore ce n’est pas aussi simple. « Ce n’est pas aussi simple Tommy, tu sais aussi bien que moi que ça demande de l’organisation au niveau de mon travail dans un premier temps. Et même si j’en aurai vraiment envie, qu’est-ce que ça signifierai pour nous deux… En admettant qu’il y ait un nous deux, ce qui n’est pas le cas actuellement… » Non pour le moment le nous deux tu ne le vois pas, enfin si tu le vois au fond de toi, mais ce n’est pas après trente seconde de discussion qu’il existe vraiment.  Alors de nouveau tu ne peux que boire un peu encore de ton verre, tout en l’écoutant de nouveau te parler, il a besoin de ton aide face à une décision importante. Tu ne peux que te concentré forcément sur ces paroles et quand tu l’entends parler de Queen industries qu’il compte racheter, tu es assez surprise, tu vois là un acte uniquement égoïste de la part de son père, souhaitant une fois encore montrer que les Queen ne sont pas important. Et même si Oliver et toi n’avez plus de contacte depuis un moment aussi, tu ne souhaites pas forcement qu’il lui arrive quelque chose, mais pour autant tu ne peux que comprendre la position délicate de Tommy. « Ne vas pas croire que je défends Oliver parce que je l’aime ou je ne sais quoi, mais je ne pense pas que sa famille mérite de perdre leur société, ils ont déjà assez vécu de choses selon moi pour que ça finisse comme ça pour eux. Mais pour autant te crée des ennuis avec ton père n’est pas non plus une solution car je me doute qu’il ta demander de t’occuper de ça uniquement pour voir ta loyauté. Rien de plus. De plus je pense même que si tu refuses de signer il le fera à ta place sans hésiter, il veut tout ce qu’avait Robert. » Tu sais que tu ne l’aide pas vraiment avec tes paroles, tu ne lui as pas donné la solution mais ce n’est pas simple pour autant. Cependant tu finis par poser ton verre sur la table basse, pour faire quelque chose que tu pourrais peut-être regretté mais bon. C’est Tommy que tu as en face de toi après tout, et c’est ainsi que tu viens près de lui pour poser simplement ta main sur son torse, sur son cœur plus précisément et tu ajoutes.« C’est cliché mais écoute ton cœur… Qu’est-ce qu’il te dit de faire ? »
   
⇜ code by bat'phanie ⇝
The Black Canary
avatar
Messages : 298
Date d'inscription : 27/02/2017
Age : 32

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Laurel Lance
Âge :: 28
Petit ami(e) :: NO ONE!!!!!
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Catco World :: Administration :: Archives-