AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un mal nécessaire [Harley Quinn]

 :: Central City :: Keystone City Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 11 Mai - 21:35
* Enfin... Enfin ! Savoura le jamaïcain, en jouant distraitement avec les sept cartes en bois décoré qu'il avait emmenées avec lui. Enfin, je m'approche de mon but... * Songea-t-il joyeusement, sous la lumière du lampadaire qui éclairait le parking – désert - où il attendait son véhicule.

Harley Quinn n'était pas femme à accepter le moindre rendez-vous ; ses ennemis auraient eu tôt faits de la piéger, sinon. De plus, au sein de "sa" ville, elle était virtuellement intouchable, protégée par ses connaissances, hommes de mains et alliés. Pourquoi accepterait-elle de se déplacer hors de sa zone de confort, alors qu'en restant sur son territoire, elle s'assurait de demeurer en position de force ? Or, quand bien même il aurait osé venir trouver la complice du Joker à Gotham, Linton se serait certainement fait tuer avant d'avoir pu énoncer sa requête. Ici, dans la ville industrielle de Keystone, la rencontre se ferait déjà sous de plus favorables auspices.
Par le biais d'une de leur connaissance mutuelle, Papa Midnite avait fait savoir qu'il souhaitait s'entretenir avec la Reine de Gotham, à qui il promettait d'offrir – temporairement, mais gratuitement – des pouvoirs surnaturels, en retour d'informations. Le sorcier espérait que la malicieuse et joueuse criminelle se laisserait séduire par la perspective de goûter aux joies des super-pouvoirs (surtout si cela lui permettait de se distraire, de se défouler ou de s'enrichir). Une fois mise dans de bonnes dispositions, Harley Quinn accepterait – normalement, sans rechigner – de donner au prêtre vaudou les réponses qu'il convoitait.

Linton n'avait pas regardé aux dépenses ; son meilleur hommes de confiance avait été chargé de retrouver Quinn à la gare ferroviaire de la ville, au volant d'une Ford Expedition noire flambante neuve et équipée des modifications d'usages : vitres teintées, carrosserie pare-balles, mini-bar inclus dans la banquette arrière et cloison insonorisé séparant le conducteur de la portion passagers. Une fois l'invitée de Midnite à son bord, le 4x4 devait rouler vers le centre-ville de Keystone, s'arrêtant une deuxième fois pour faire monter l'organisateur de la réunion. L'objectif de la manœuvre était que, pour la nuit où elle posséderait des pouvoirs, Harley Quinn disposerait d'un véhicule avec chauffeur l'emmenant à la destination de son choix. Linton, confortablemenet assis à ses côtés, accompagnerait la criminelle blonde pour rester libre de discuter de temps à autres avec cette dernière. Les doigts ornés de bagues d'or et d'argent du bokor cessèrent de jouer avec les sept petites plaquettes brunes le temps qu'il replie son foulard de soie ocre dans la poche frontale de sa veste. Les cartes reposèrent dans la poche ventrale le temps que Midnite époussette son revers, les nuances blanches de sa veste ressortant orangées sous l'éclairage nocturne du parking.


* Espérons que je ne regrette pas cette soirée. * Pria le croyant en apercevant la Ford noire tourner à l'angle d'un boulevard, en caressant nerveusement le gris-gris qu'il portait sous ses vêtements.

Lorsque le lourd véhicule s'immobilisa à sa hauteur, Linton avait de nouveau son maigre sourire matois sur les lèvres. Sans efforts, il ouvrit la portière arrière, et monta rejoindre la femme qu'il avait longtemps cherché à rencontrer.


« Ravi de pouvoir enfin vous rencontrer, mademoiselle Quinn. Entama le trentenaire, en observant son interlocutrice avec des yeux luisants d'un sombre intérêt, tout en s'installant confortablement sur la banquette arrière. Je crois savoir que vous n'aimez pas trop que l'on vous fasse attendre... Alors venons-en directement à ce qui va occuper notre soirée commune ! Attaqua d'emblée le mystique jamaïcain, en s'allumant un cigarillo – sans en proposer un à son invitée. La phrase qui suivit fut hachée par la première bouffée qu'il tira. Comme convenu... J'ai appelé les esprits, afin de voir si certains vous appréciaient assez pour vous faire bénéficier de leurs faveurs... Déposant sa cendre, il décocha un étrange regard à l'arlequin. Sans grande surprise, ce sont des lois féminins qui ont majoritairement répondus. Vous avez cependant une certaine popularité dans le monde spirituel, mademoiselle Quinn. Pas moins de sept lois ont manifesté leur désir de vous faire don d'un cadeau – pour la durée de cette soirée, j'entends. Notez bien qu'il s'agit d'un fait rare, surtout pour une non-croyante. D'ordinaire, je ne parviens à persuader qu'un, voire deux, lois mineurs, de gracier d'une faveur un mortel. Sachez que les esprits favorisent celles et ceux dont ils savent qu'ils feront un usage... "Approprié"... De leur cadeau. » Précisa Linton, en choisissant soigneusement ses mots (mieux valait ne pas préciser ouvertement que le cadeau d'un esprit pouvait ne pas se révéler plaisant).

Apaisé par les quelques bouffées tirées de son cigarillo, Midnite mit celui-ci de côté, afin de sortir de sa poche frontale les sept épaisses cartes de bois, qu'il déploya en éventail. Chacune avait été orné d'un pictogramme renvoyant à un esprit particulier.


« Choisissez en une la carte dont le dessin vous plait, ou celle qui vous paraît la plus intéressante. Surtout, laissez-vous guider par vos pulsions. Avec le vaudou, tout est affaire de ressenti... Votre cœur sait quel loi lui sera le plus favorable ; ce dernier n'attend qu'un geste de votre part, que vous lui montriez votre incontestable préférence. Sourit le prêtre, avant d'ajouter. Bien entendu, en montrant votre préférence à un esprit, vous vexerez les autres... Un seul pouvoir, mademoiselle Quinn. Un seul choix.. » Répéta le sorcier, en laissant la blonde examiner une à une les sept effigies.


Papa Midnite
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 18/04/2017
Localisation : Variable entre les différentes villes des USA

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Linton Midnite
Âge :: 38 ans
Petit ami(e) :: Aucune (en ce moment)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Mai - 11:52
Linton & Harley
Un mal néssaire



Qui conque me connais sait que je n’ai pas pour habitude de me rendre à des rendez-vous qu’on me donne, pour la simple et bonne raison que c’est moi et uniquement moi qui décide de qui je vois et quand je vois la personne, cependant, il faut bien faire des efforts parfois et cette fois les paroles de Lilith m’ont convaincu pour cette rencontre. Mais bon pour autant, je ne ferai pas forcement confiance à cet homme, je suis une personne méfiante, et je ne suis pas une personne qu’on utilise, après tout, c’est moi qui me sert des gens et pas le contraire, la seule personne qui a de l’influence sur moi est le Joker et ces derniers temps, il est aux abonné absent, il faut bien le dire, alors je prends mes décisions moi-même et ça me convient parfaitement.

Enfin revenons à se rendez vous arranger avec cet homme, Midnite, au fond de moi, je me demande ce que me veut cet homme et ce qu’il va pouvoir m’apporter, tout à un but dans la vie, je dirai et s'il a besoin de moi, je peux avoir besoin de lui également, c’est donc pour cette raison que je m’étais mise en route pour le rencontrer, la rapidement, je trouve une voiture qui m’attend, hum, je suis toujours aussi méfiante, mais comme toujours, j’ai plein de choses sur moi pour me défendre ça ne change rien. Si c’est un piège, je ne me laisserai pas faire. Mais bon pour le moment, je m’occupe dans la voiture, le trajet me semble long, mais je m’occupe comme je peux, jusqu’au moment ou la voiture s’arrête et que l’homme en question monte dans la voiture, un homme assez spécial, je ne peux que l’observer bien entendu quand il s’installe. Je le laisse alors parler, j’ai pour but de savoir ce qu’il me veut avant de dire quoi que ce soit, cependant son discours est assez étrange, alors comme ça, il a une sorte de cadeau pour moi, un don que j’aurai pendant une nuit… C’est intéressant tout ça et bien entendu, ça ne pourra que me servir, je ne sais pas encore à quoi, mais je prends toujours ce qu’on me donne quand c’est pour me servir.

Je l’écoute donc attentivement quand il me parle des esprits et de leurs cadeaux, il faut que je fasse quelque chose d’approprier ça me semble logique et quand il sort alors les cartes en question en me disant de choisir et que forcément, les autres seront vexer, je ne peux qu’enfin prendre la parole.

-Je ne suis pas dupe, et même si ce cadeau, enfin ce don d’une nuit est très intéressant, je ne pourrais pas dire le contraire, il me semble cependant qu’il doit y avoir un prix n’est pas. Et donc qu’il y a quelque chose que vous aimeriez avoir en retour…

Je l’observe en souriant, puis repose mon attention sur les cartes de nouveau, il faut que je choisisse celle qui m’attire le plus. Je pense avoir fait mon choix, mais cependant, je ne le dis pas tout de suite.

-Mon choix est déjà fait concernant vos cartes cependant…

© code par Nostaw.
The craziest women!
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Just a Crazy Life  
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Mai - 13:41
Le cigarillo retourna entre les lèvres pincées du jamaïcain, qui observa, paupières mi-closes par-delà des volutes de fumée, Harley Quinn soulever ce qui, pour lui, relevait de l'évidence. Qu'il offre un don des esprits sans rien espérer en retour aurait été stupide, un gaspillage de ses précieux talents ! Le prêtre vaudou partit dans un bref éclat de rire, avant de feindre l'étonnement.

« Comment ? Serais-je alors le premier homme à vouloir déployer tant d'efforts pour le simple (mais savoureux) plaisir de profiter de votre compagnie, mademoiselle Quinn ? Vous m'en voyez surpris. » S'écouta parler - avec un soupçon d'effronterie - l'élégant croyant, très au fait du succès qu'avait la jeune femme auprès de la population.

Par-derrière un sourire innocent né de la question d'Harley Quinn, Midnite guettait le moment où il pourrait enfin obtenir des réponses à ses questions. Prudente (l'expérience gothamite parlait !), la compagne du Joker voulait apparemment savoir dans quoi elle mettait les pieds avant d'accepter l'offre d'un inconnu. Plutôt que de lui répondre du tac au tac, Linton reprit une longue bouffée de son cigarillo, hésitant quant à l'approche à suivre.


*Je pourrais lui demander directement l'information que je convoite..De la sorte, si elle me répond, alors il ne me sera même plus nécessaire de lui faire don d'un pouvoir. Raisonna le pragmatique sorcier, qui éviterait si possible de donner plus de puissance à une déjà dangereuse criminelle sur laquelle il n'avait pas de contrôle. Mais si elle sent quelle valeur j'attribue à sa réponse, elle en jouera pour me tenir en haleine, et ne répondra pas. Sauf que si je tourne autour du pot, en commençant par des questions dont les réponses m'intéressent moins, elle pourrait malgré tout finir par voir où se porte mon intérêt... * Pensa le trentenaire à toute vitesse, avant de sortir de son mutisme, reposant sur son support son cigarillo.

« Disons que j'ai développé une sorte de fascination pour les événements de Midway city. Une tragédie pareille marque fatalement la mémoire !Cette ville a connu un tel traumatisme... S'il fallait s'en convaincre, il suffirait de rappeler l'étendue des dégâts matériels chiffré après le drame, le coût invraisemblable des reconstructions qui ont été nécessaires. Pourtant, l'explication officielle de ces dégâts ne m'a jamais convaincu. Articula calmement le mystique, en entrecroisant ses doigts sur ses genoux, son sombre regard braqué sur son interlocutrice. Vous n'ignorez pas être l'une, sinon la seule, personne actuellement en vie et libre de pouvoir communiquer à d'autres votre témoignage de ce qui s'est déroulé dans cette ville, mademoiselle Quinn ? S'enquit pour la forme le bokor, qui posait de toute façon sa question de manière rhétorique. On a fait taire une vérité dérangeante, ce jour-là, n'est-ce pas ? Car ce n'est pas un problème technique, qui causa le déraillement du métro de Midway city ; pas plus qu'un séisme ultra-localisé ne fit s'effondrer plusieurs immeubles du centre-ville ou morceler le bitume de la route... » Affirma gravement le locuteur, en guettant une confirmation.

Difficilement, Midnite cessa là sa salve de questions. Son objectif étant de feindre un vague intérêt pour les réponses attendues, il ne devait pas apparaître trop pressé d'obtenir ses informations. Et si, en prime, il parvenait à emmener Quinn dans la conversation avec suffisamment de naturel pour qu'elle en oublie de se méfier...


Papa Midnite
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 18/04/2017
Localisation : Variable entre les différentes villes des USA

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Linton Midnite
Âge :: 38 ans
Petit ami(e) :: Aucune (en ce moment)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Juin - 15:47
Linton & Harley
Un mal néssaire



On sait sais bien que la patience n’est clairement pas quelque chose que j’ai et déjà le fais que je me sois déplacé pour cette personne montre clairement que j’ai fait suffisamment d’effort. Je ne vais pas attendre qu’il tourne autour du pot pendant des heures, on ne propose pas un pouvoir à une personne simplement pour faire plaisir. Je ne suis pas stupide, bien au contraire, contrairement à ce que beaucoup pense, je suis une personne très intelligente qui sais toujours ce qu’elle fait, même si je suis totalement tarée, je n’en suis pas stupide pour autant c’est une évidence. Alors quand il me répond avec une certaine effronterie je ne peux que commencer à perde patiente, si il y a une chose que je ne supporte pas c’est qu’on se moque de moi.

-Ne me prenez pas pour une personne stupide, car il est évident que ce n’est pas le cas. Alors pas de ce ton avec moi et venez en au fait. On ne propose pas ce genre de « cadeau » au hasard tout le monde le sais.

Je prends sur moi alors pour ne pas m’énerver, je n’ai pas que ça à faire, non pas que je craigne cet homme même s’il semble s’y connaitre en magie et j’en passe mais je ne suis pas d’humeur à tuer pour le moment donc je prends simplement sur moi. Et puis enfin il commence à parler, alors donc c’est ce qu’il s’est passé a Midway City qui l’intéresse, la mission suicide, hum que de souvenir… Bien sûr je sais ce qui a été dit à propos des événements, jamais on dira que les pires criminelles ont sauvé la ville. Non voyons… Mais quand il ajoute que je suis la seule personne « libre » qui sait la vérité en quelque sorte je ne peux pas m’empêcher de rire forcément.

-Alors c’est donc pour ça que vous voulez m’offrir un pouvoir pendant une nuit ? Parce que vous n’avez trouvé personne d’autre qui pourrais vous raconter ce qu’il s’est vraiment passé… intéressant…

Je me doute bizarrement que ce n’est pas que ce qu’il s’est passé… Il faut dire que c’est aussi simple à comprendre… Il touche à la magie… et pendant tout ça qui touchais aussi à la magie… Enchanteresse bien entendu, voilà ce qui l’intéresse vraiment j’en suis sûr. Cependant en effet tout à un prix c’est certain. Mais après, moi raconter ce qu’il s’est vraiment passé je m’en moque, j’assume d’avoir sauvé la ville même si on ne le reconnaît pas… Enfin bref j’ajoute donc tout de même à tout ça.

-Mais dites-moi, ce n’est pas plutôt Enchanteresse et son frère qui vous intéresse, plus que les choses qui sont arrivé et qui ont tout détruit…

© code par Nostaw.
The craziest women!
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Just a Crazy Life  
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Juin - 19:00
* Voilà qui est... Contrariant. * Regretta le jamaïcain, en se passant une main gênée devant la bouche – geste qui trahissait son inconfort.

Quinn avait d'emblée fait mouche, saisissant ce qui avait motivé le prêtre vaudou à organiser leur rencontre. En se morigénant, Linton constata qu'il avait sous-estimé les capacités de déduction de l'ex-psychiatre, dont l'apparente naïveté juvénile dissimulait un esprit difficile à leurrer. Un sourire mi-figue, mi-raisin, s'étira péniblement sur le visage de Midnite, en réaction à l'affirmation de sa passagère.


« On ne peut rien vous cacher...» Confirma-t-il du bout des lèvres.

Paradoxalement, l'homme de foi sentit son cœur s'emballer dans sa poitrine. Ainsi donc, la piste qu'il suivait était bonne : des événements surnaturels avaient été à l'œuvre, dans cette ville du Michigan.


* Deux êtres de puissance sont bel et bien venus sur Terre...Même si Quinn ne m'a pas encore formellement dévoilé leurs noms. * Se rengorgea le sorcier, qui venait de mettre la main sur la première information concrète de ses recherches longtemps restées infructueuses.

Cependant, le mystique s'obligea à conserver un semblant de calme. Une lueur d'évidente convoitise dans son regard, il ne put s'empêcher de s'approcher de sa voisine pour l'observer attentivement dans le blanc des yeux, comme s'il y cherchait des signes de mensonge.


« Ce seraient donc deux personnes qui, à elles seules, auraient causé les cataclysmes qui ont ravagé Midway city ? Reformula le bokor, avant de rompre le contact visuel avec la compagne du Joker, le temps de réfléchir à voix haute. Un frère et une sœur, possédant des pouvoirs dantesques... L'Enchanteresse... Enchantress...» En fronçant les sourcils, Linton comprit qu'Harley avait usé d'un nom de code pour désigner l'entité féminine, afin de préserver son anonymat et d'empêcher Midnite d'apprendre ce qu'il cherchait à savoir.

Innocemment, il lui demanda en revenant vers elle, jouant avec l'une des bagues qui ornaient ses doigts pour s'occuper la main :
« De qui me parlez-vous exactement, mademoiselle ? Non pas que je mette votre parole en doute... La rassura avec sérieux le jamaïcain, en levant une main modératrice. Simplement, le nom que vous évoquez m'est parfaitement inconnu... Peut-être lui connaissez-vous des alias ? À moins que vous ne puissiez me la décrire... Sauf, évidemment, si vous ne l'avez jamais vue, et que vous ignorez tout de ses pouvoirs. » Envisagea le sorcier en plissant les lèvres d'un air déçu, avant de récupérer à tâtons son cigarillon.

Papa Midnite
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 18/04/2017
Localisation : Variable entre les différentes villes des USA

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Linton Midnite
Âge :: 38 ans
Petit ami(e) :: Aucune (en ce moment)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Juin - 15:59
Linton & Harley
Un mal néssaire



Je voyais sur son visage que je l’avais contrarié, enfin surtout je voyais bien qu’il ne s’attendait pas à ce que je sois aussi intelligente que ça, mais je cache bien mon jeu que voulez-vous. Tout le monde me prend pour une idiote qui a les neurones totalement cramer mais ce n’est pas le cas, oui j’en ai beaucoup de cramer mais je suis tout de même intelligente et je réfléchie toujours à mes actions. Et surtout je sais aussi analyser ce que les gens me veulent et c’est pour cette raison que je sais que sa présence auprès de moi cache quelque chose, il veut quelque chose et je vise juste. On n’offre pas un pouvoir à n’importe qui.

-En effet, je suis bien plus intelligente qu’on pourrait croire.

Au moins il sait à quoi s’attendre en quelque sorte. Et donc je comprends rapidement que ce qui l’intéresse vraiment c’est l’enchanteresse et son frère. Je ne sais pas si je pourrais lui apporter vraiment beaucoup de réponse mais peu importe. Moi ce qui m’intéresse bien sûr c’est le pouvoir que je vais avoir en retour même s’il ne sera efficace qu’une nuit. Enfin bon je continue de l’observer pendant qu’il se met à parler de ce qu’il s’est passer, il semble douter du fait que ce soit l’œuvre de deux personne uniquement, pourtant c’est bien le cas et encore c’est le frangin qui a fait le plus de débat a la base.

-Hum je dois avouer que nous avons fait aussi quelque Degas avec l’équipe, on a fait exploser pas mal de choses mais le plus gros des Degas, c’était clairement eux… Et surtout le frère.

Ouais je balance des informations confidentielles mais je m’en moque totalement, en revanche quand il reprend la parole pour me demander de qui je parle exactement, comme si en effet je mentais je commence à m’impatienter clairement. Je n’ai pas de patiente il ne faut pas l’oublier.

-Tout ce que je sais c’est que tout le monde l’appelais l’enchanteresse, moi après je m’en moquais totalement, je comptais juste me casser de ma prison. En revanche c’est une évidence que j’ai vu ses pouvoirs. Et ils étaient carrément puissants, au point de nous faire voir ce qu’on voulait vraiment. Et quand a son frère il détruisait tout on a du le faire exploser pour l’arrêter… Mais vous savez … Vous ne la retrouverez jamais … Son cœur a été totalement détruit…

Je hausse les épaules après mes paroles. Oh oui elle a été détruite c’est le moins qu’on puisse dire… Et tout sa sous nos yeux.

© code par Nostaw.
The craziest women!
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Just a Crazy Life  
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Juin - 13:06
Linton écouta attentivement la jeune femme avec qui il partageait la section passager, sa main amenant et éloignant son cigarillo au gré de ses bouffées. La fumée apaisante et familière du tabac l'aida à conserver son calme, lorsque Harley commença à lui donner les détails qu'il attendait ; tout en déplorant le manque de description physique des deux entités, Midnite enregistra scrupuleusement le moindre fragment d'information qu'on lui fournissait. Le fait que, des deux, l'entité masculine ait été la plus active ; la capacité qu'avait cette Enchanteresse à lire dans le cœur des mortels leurs désirs les plus viscéraux... Le bokor aurait tout le temps de procéder à d'autres recherches, ultérieurement, maintenant qu'il disposait de précisions pour l'aiguiller.

* Et ce, sans avoir eu à faire quoi que ce soit. S'amusa le prêtre vaudou, qui laissait Quinn parler tout son saoul en se cantonnant au rôle d'auditeur. Ce sera certainement le marché le plus rentable que j'ai jamais effectué. * Pensa le Jamaïcain, qui obtenait tout ce qu'il voulait de son interlocutrice, et voyait devenir de plus en plus probable la possibilité qu'il n'ait même pas à honorer sa promesse.

Poliment, le mystique à la peau noir invita d'un geste léger Harley à poursuivre, et la gothamite lâcha, dans un négligent haussement d'épaules, une phrase qui manqua de pétrifier Linton, et lui fit jaillir les yeux de la tête. Ses doigts manquèrent de laisser tomber le cigarillo.


« Vous avez fait quoi ? » S'étouffa le prêtre d'une voix mal maîtrisée, en se retenant (laborieusement) d'agripper avec force la complice du Joker.

Toute façade de désintérêt envolée, Papa Midnite tenta de se raccrocher aux branches comme il le pouvait, refusant d'entendre que tous ses efforts des dernières semaines avaient été vains. Presque plus à lui-même qu'à Harley Quinn, il marmonna, les yeux exorbités :


« Non... Non, ce n'est pas possible... Vous ne l'avez pas... » Maugréa le fidèle croyant des Lois, en glissant vers l’extrémité de la banquette, les lèvres pincées.

Soudainement, il s'adressa à la criminelle ennemie au Batman, peinant à conserver un ton qui ne soit pas agressif.


« Comment ? Le cœur de l'Enchanteresse, par quel moyen l'avez-vous détruit ? » Insista le mystique, en pressant l'amatrice de violence de lui donner des réponses sans la moindre finesse.

Un peu trop tard, sans doute, le trentenaire se rendit compte du spectacle dans lequel il se donnait, et prit sur lui pour retrouver un dehors moins angoissé, en se frottant les paupières d'un air las.


« Toutes mes excuses, mademoiselle Quinn. Le manque de sommeil... Prétexta le bokor, en se raclant bruyamment la gorge. Si je vous pose la question, c'est pour une raison factuelle... Voyez-vous, on ne peut pas détruire certaines entités surnaturelles par des moyens conventionnels, comme les explosions ou les coups. Il faut suivre un rituel, user de moyens particuliers, ou employer un autre objet magique... C'est d'autant plus vrai que l'entité est puissante, donc je dirais que pour les deux dont nous parlons, c'est très certainement avéré. Prit-il le temps d'expliquer, même si Linton cherchait d'abord et avant tout à se rassurer lui-même. Je ne conteste pas que vous ayez vu le corps de l'Enchanteresse disparaître, que son enveloppe physique ait été pulvérisée... Assura-t-il à la jeune femme. Seulement, en vérité, vous n'avez fait que priver temporairement cet être d'un véhicule terrestre. L’Enchanteresse s'en est probablement retournée dans la dimension d'où elle est originaire pour se ressourcer et récupérer ses forces... Mais le répit ne durera pas. Les entités de ce genre sont rancunières, et elles peuvent se permettre d'attendre des années, des décennies, avant d'exécuter leur vengeance. Mais croyez-moi : si l'Enchanteresse n'a pas été détruite par un moyen mystique, elle reviendra, et lorsque elle le fera, tous ceux qui ont participé à la destruction de sa précédente enveloppe le payeront au centuple. » Prédit le sorcier vaudou en étant mortellement sérieux, car il connaissait suffisamment bien le sujet pour savoir que les esprits et les créatures d'autres mondes ne pardonnaient jamais une offense.
Papa Midnite
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 18/04/2017
Localisation : Variable entre les différentes villes des USA

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Linton Midnite
Âge :: 38 ans
Petit ami(e) :: Aucune (en ce moment)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Juil - 10:12
Linton & Harley
Un mal néssaire



Et bien, et bien, et bien il semblerait que ce que je viens de lui apprendre ne lui conviens pas, je ne peux pas m’empêcher de rire pour le coup. Même si la magie et moi on est pas vraiment lier, je sais qu’apprendre qu’enchanteresse et son frère son mort ne doit pas plaire, il faut dire qu’ils avaient de grand pouvoir et je me doute que beaucoup de personnes auraient voulu s’en servir, même moi j’aurai voulu, ça m’aurai aider à diriger le monde, seulement cette garce s’en était pris à certain de mes amis et donc je ne pouvais que la combattre avec les autres. Alors quand il me demande comment nous avons détruit le cœur d’enchanteresse je soupire une fois de plus. Franchement je perds mon temps. Et en plus je suis sûr qu’il va essayer clairement de m’entuber comme on dit avec ses pouvoirs. Je ne les verrai pas… Seulement il ne faut pas jouer à ça avec moi, une fois de plus il ne faut pas me sous-estimer, j’ai tendance à me venger après et c’est rarement beau à voir, surtout que je n’ai plus mon poussin près de moi qui pourrais me dire de ne pas tuer. Mais bon pour le moment je ne m’avance sur rien, je fais en sorte de rester calme et patiente.

-Comment ? Hum bonne question, ce n’est pas moi qui ait fait ce genre de chose, mais l’homme qui était totalement fou de la personne qu’enchanteresse avait pris pour habitat.

Il s’emporte, il s’emporte et moi il commence à m’agacer vraiment, il a beau me dire que c’est dû au manque de sommeil, ça commence à faire beaucoup. Je lui ai donné pas mal d’info jusqu’à maintenant alors il va falloir se calmer, et tout son discours qui viens ensuite ne me passionne pas vraiment, ohhh la vengeance de l’enchanteresse et de son frère… ça fait froids dans le dos… Ou pas en fait je m’en moque totalement personnellement. Je n’ai pas peur de la mort, je l’ai déjà pour ainsi dire vécu. Donc même si elle vient se venger de moi je l’accueillerai avec plaisir, et puis il ne faut pas oublier que moi aussi je suis convaincante comme fille et que je peux finalement faire équipe avec elle…

-Manque de sommeil ou pas, fait attention a comment vous me parler. Je pense avoir été plus que conciliante avec vous, je vous ai donné des informations et je me suis déplacer…

Je l’observe quelque seconde avant de reprendre la parole simplement pour ajouter.

-Et sachez que si elle décide de venir se venger je m’en moque totalement, a la base je ne comptais pas la détruire personnellement, ce n’était pas mes ordres. Moi je voulais juste me casser de prison. Et je n’ai clairement pas peur de mourir alors vos prédictions … ça ne me fais pas peur du tout.

© code par Nostaw.
The craziest women!
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Just a Crazy Life  
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Juil - 9:27
« Rares sont ceux qui savent rester de marbre devant la perspective de la Mort... Énonça le fumeur de cigarillos, en observant Harley Quinn sans ciller, le regard légèrement perdu dans le vague et ses propres réflexions. Il cligna finalement des paupières, revenant à la discussion. ... C'est une force. Elle vous mènera loin. » Fit-il, en avisant la longueur fortement réduite de son cigarillo avec une moue coupable (tout à ses échanges avec l'arlequin, il n'avait de nouveau pas pris le temps de le savourer).

L'Enchanteresse en avait donc après un groupe d'individus incluant Quinn : les responsables de la destruction de son corps à Midway city. Quand bien même il venait d'apprendre que c'était l'homme follement amoureux du réceptacle de l'Enchanteresse qui s'était occupé de lui porter le coup fatal, le prêtre vaudou demeurait convaincu que l'acte n'avait pas été suffisant pour annihiler l'esprit d'un autre monde. En revanche, pareil outrage avait fatalement enragé une créature aussi supérieure aux mortels... Si le bokor lui offrait lesdits individus sur un plateau d'argent, l'entité accepterait sans hésiter de répondre à ses exigences... Un marché qui serait d'autant plus facile à mettre en place que l'acolyte du Joker semblait parfaitement indifférente à l'idée de mourir des mains de l'Enchanteresse, et qu'à ses dires, ses partenaires et elle pensaient l'esprit ancestral définitivement vaincu.

Midnite prit ses aises, de son côté de l'habitacle, résistant momentanément à son envie de tirer la dernière bouffée de son cigarillo.


« Je reconnais volontiers que vous avez été plus que coopérative, mademoiselle Quinn. Et je vous en remercie profondément. Assura le jamaïcain, en mettant pompeusement sa main libre sur son cœur, pour attester de l'honnêteté de sa déclaration. Lorsque nous en aurons terminé, Clément vous reconduira là où vous le souhaiterez. Précisa le trentenaire, en désignant du menton l'afro-américain silencieux installé derrière le volant. Mon chauffeur sera également votre garantie qu'aucun mal ne vous sera fait, même après la fin de cette rencontre. Vous n'aurez pas à faire à un ingrat, croyez-moi. Sourit-il, avec un soupçon d'authentique chaleur sur les lèvres. Mais avant cela... J'avoue que vous avez su piquer ma curiosité sur un sujet dont j'ignorais tout, mademoiselle Quinn. Rembraya nonchalamment le sorcier d'une voix suave, en faisant serpenter la discussion jusqu'aux points qui l'intéressaient. Vous m'avez dit que votre mission n'était pas de détruire l'Enchanteresse... Pour quelle raison étiez-vous à Midway city, dans ce cas ? Et quelle était cette " équipe ", dont vous avez faite mention ? Était-ce comme vous des personnes séjournant en prison, qu'on avait fait sortir à titre exceptionnel ? » Chercha à découvrir Linton, avec l'air de boire littéralement les paroles de son interlocutrice.

* S'ils ont tous un passé carcéral, retrouver leur identité puis les localiser me sera amplement plus facile... Il y a un Loi qui ne se fait pas prier, pour sanctionner les criminels... * Songea avec impatience l'ambitieux jamaïcain, en dévisageant la femme qui lui semblait susceptible sur de nombreux points.
Papa Midnite
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 18/04/2017
Localisation : Variable entre les différentes villes des USA

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Linton Midnite
Âge :: 38 ans
Petit ami(e) :: Aucune (en ce moment)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 10:36
Linton & Harley
Un mal néssaire



Je suis arriver à terme de ma patience, en général je pete plus facilement un cable, j’ai tenu longtemps parce que je me suis amuser à torturer un mec histoire de passer mes nerfs, et ça m’a forcément fais un bien fou, c’est certainement donc pour cette raison que j’ai réussi à tenir le coup aussi longtemps sans m’emporter. Mais pour le coup je commence à sentir l’énervement monter de plus en plus, il se fou de moi je lui donne des informations et j’ai toujours pas de pouvoir, hum ce n’est pas comme ça que ça se passe. Quand il me dit que ma force me mènera loin je ne peux que rire de bon coeur, je suis indestructible de toute évidence.

-Oh mais je n’ai pas besoin de vous pour savoir que ma force me mènera loin.

Je soupire une fois de plus, je regarde un moment par la fenêtre, là en fait je n’écoute plus du tout ce qu’il me dit, enfin si je l’entend mais je n’ai plus envie de lui donner des info, il veux le nom des autres de la suicide squad, il rêve. Il veux savoir ce qu’on fessait réellement là bas, ça ne le regarde pas, ouais j’ai parler de l’enchanteresse mais parler du reste je ne vois pas l’intérêt c’est une évidence et puis j’ai assez donner de détail, faut pas abuser maintenant.

-Ce n’est pas dit en revanche que moi je laisse votre chauffeur en vie, je commence à perdre patiente, et encore commencer c’est un mot faible!

Je le regarde de nouveau, faut dire que le paysage qui défile devant mes yeux me gonfle. Et rapidement je reprend la parole pour ajouter.

-J’ai donner assez d’informations sur la mission, ceux qui m’accompagnais et ce qu’on fessais à la base ne regarde personne. Et ça n’a aucun intérêt. Bref je veux mon pouvoir, et je dirai même que j’en veux plusieurs vu le temps que j’ai perdu. Et le plus drôle dans tout ça c’est que je ne vous laisse pas le choix…

Deux pouvoir? ouais ça serai un début selon ce qu’il vont m’apporter. Mais bon ça on verra bien ce que ça donnera je dirai. Mais ce qui est certain c’est que je vais certainement vouloir plus de choses.
© code par Nostaw.
The craziest women!
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Just a Crazy Life  
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 16:05
La fin abrupte de l'attitude coopérative d'Harley gâcha momentanément l'humeur du prêtre vaudou. Avec un certain excès de confiance en lui, Linton s'était pris à espérer qu'il réussirait à mener suffisamment habillement la conversation pour faire parler la criminelle sur tous les sujets qui l'intéressaient sans rien lui fournir en retour. La déception passée, le jamaïcain considéra qu'il avait déjà plus que tiré sur la corde, et qu'il pouvait rendre grâce aux Lois qu'Harley Quinn ne se soit pas lassée de lui répondre.

* Elle pourrait nous tuer, Clément et moi, sans sourciller. Que cela la prive d'un chauffeur, ou de pouvoirs, ne la gênerait pas... Cette femme a beau être intelligente et perspicace, elle n'a surtout pas une once de compassion. * Frémit imperceptiblement le mage en se passant la langue sur les lèvres, lorsque l'Arlequin énonça les nouveaux termes de leur arrangement.

Très poliment, pour ne pas la vexer davantage, Midnite entreprit d'expliquer à la profane :


« J'attendais simplement que vous m'indiquiez sur quelle carte s'était porté votre choix pour vous accorder le pouvoir correspondant, mademoiselle Quinn. Cette décision est vôtre, après tout ; je ne pouvais me permettre de décider à votre place. Vous m'aviez très vite confié avoir fait votre choix, puis la conversation a dérivé sur mes motivations à vous faire ce cadeau, et vous n'avez jamais cherché à la ramener sur le sujet initial. Vous avez la main depuis le début sur la manière dont se déroule cette rencontre, ma chère. Affirma-t-il sans mentir, mais en se gardant bien de sourire, par crainte de paraître obséquieux. En revanche... Peut-être l'ai-je mal formulé, mais il ne m'est pas vraiment "possible" de vous accorder plus d'un pouvoir... Confia le mystique d'un timbre hésitant, car il devinait que ce rappel ne plairait pas à son interlocutrice blonde. Comme je vous le disais, chaque Loi vous propose un don ; en acceptant ce don, vous admettez implicitement votre préférence pour un esprit précis, et les autres, jaloux, vous bouderont ensuite. Après avoir accepté l'offre d'un Loi, celles des autres seront caduques ; il n'y a rien que je puisse faire en ce sens. Nous menacer, Clément ou moi, n'y changera rien, même si je préférerais largement que vous vous passiez les nerfs sur d'autres gens que nous. » Insista lentement le sorcier, qui, en fait, voulait surtout ne pas confier deux pouvoirs à une criminelle aussi dangereuse qu'Harley Quinn.

Midnite avait pu constater que l'acolyte du Joker détectait aussi bien les mensonges qu'un Sourcier sentait l'eau courante, aussi avait-il pris soin de formuler une réponse parfaitement honnête, et qui, par chance, l'arrangeait également sur le plan morale. Un subtil écho éthéré, qu'il entendit grâce à sa connexion spirituelle avec l'autre monde, lui apprit néanmoins que les choses ne seraient pas aussi figées, pour le cas de la gothamite. Après un nouveau raclement de gorge pour dissiper son trouble, Linton adopta une attitude d'homme d'affaire, en superposant ses doigts paume à paume devant lui, le regard tourné vers sa cliente.


« Bien ! Je vous écoute : quelle carte, quel pouvoir, avez-vous choisi, miss Quinn ? »

Papa Midnite
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 18/04/2017
Localisation : Variable entre les différentes villes des USA

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Linton Midnite
Âge :: 38 ans
Petit ami(e) :: Aucune (en ce moment)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Juil - 10:36
Linton & Harley
Un mal néssaire



J’ai envie de jouer, hum c’est dans ses moment-là que mon poussin me manque vraiment beaucoup, je sais même plus pourquoi on est fâcher c’est pour dire. Hum l’ennuie ne me réussit pas, il n’y a qu’à voir ce que ça donne actuellement, je cesse totalement d’être coopérative, j’en ai marre de parler en fait, j’ai envie de m’amuser avec le pouvoir qu’il m’a promis, j’en voulais même plus mais à l’écouter ce n’étais pas possible, je ne pouvais que croiser les bras sur moi, en plus il osait dire que j’avais en quelque sorte dévier la conversation. Je me suis juste montrer aimable pour une fois, voilà le résultat. Ah la la  il a de la chance que je ne sois pas d’humeur à tuer sinon c’est évident qu’il ne resterait actuellement que deux cadavre auprès de moi, pouvoir magique ou pas, rien ne me fais peur je le rappelle, sauf peut-être la colère du Joker et encore, il m’a fait vivre tellement de chose que je n’ai même plus peur de mourir. Incroyable n’est pas. Je ne pensais pas que ce soit possible de ne pas avoir peur de la mort.

Enfin revenons à ce très cher Linton… Je ne peux pas rester sans rien dire face à tout ça c’est une évidence. Alors de nouveau je ne peux que tourner la tête vers lui et assez froidement je ne peux que dire.

-Et bien ça m’apprendra à torturer un mec avant un rendez-vous pour me détendre… La prochaine fois ça sera selon mes règles du jeu, si prochaine fois il y aura parce que je n’aime clairement pas qu’on me dise ou qu’on sous entende que la conversation à dévier parce que je le voulais bien. La prochaine fois si vous avez des questions il faudra venir chez moi au risque de vous faire tuer vous et votre cher Clement.

Je ne peux que soupirer en regardant de nouveau dehors, puis de nouveau je retourne mon attention sur Linton.

-Et bien puisque c’est comme ça… choisissons une seule et unique carte… J’espère juste pour vous qu’elle sera à la hauteur des réponses que je vous ai données.

Et c’est avec le bout de mon pistolet que je pointe la carte en question… Celle avec le nuage et l’éclair. Au début de notre rencontre j’en aurai pris une autre mais là mon humeur fait que je suis comme le toner qui gronde.

-Mon choix est fait…

© code par Nostaw.
The craziest women!
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Just a Crazy Life  
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Juil - 13:18
Malgré lui, le bokor grimaça en voyant la carte pointée par la criminelle de Gotham. Des différents pouvoirs disponibles, elle avait certainement choisi le plus destructeur (et Linton la suspecta aussitôt d'en être pleinement consciente). La bouche sèche, il nomma le loi qui venait d'avoir été favorisé par Harley Quinn.

« Diab' Tonnerre. »

Alors que rien ne le laissait présager, un puissant grondement tonna au-dessus d'eux, comme si un orage cataclysmique couvait dans les cieux de Keystone city. D'un bref regard, le prêtre vaudou constata que des nuages noirs comme l'encre et aussi opaque que du plomb s’amoncelaient à une vitesse surnaturelle, chargeant l'atmosphère ambiante d'électricité.

* Rien d'étonnant à ce qu'il soit aussi heureux d'avoir été choisi ; cette femme va certainement combler ses envies de chaos et de désordre à un point qu'il ne suspectait même pas... * Songea sombrement Papa Midnite, en remplissant cependant sa part du marché.

Délicatement, avec une douceur qui n'avait rien de tendre ou d'affectueux, le sorcier prit les mains de la compagne du Joker entre les siennes, inspira à fond pour solliciter son lien immatériel avec l'autre lieu, et commença à psalmodier avec son accent chantant de la Jamaïque :


« C'est toi qu'elle a choisi, Diab' Tonnerre, père des éclairs et porteur de la foudre. Des loas qui lui ont proposé leurs dons, tu es celui qu'elle a élue, et en retour, tu l'élis donc comme bénéficiaire de ton pouvoir. Pour cette seule nuit, et pour ton amusement, Harley Quinn sera insufflée par l'énergie instable et volatile dont tu es le maître. » Dès que sa prière fut achevée, l'insulaire rompit le contact, comme si un court-jus l'avait effleuré.

Un éclair violacé zébra les cieux, assez proche pour résonner avec fracas dans l'habitacle de la voiture, et illumina d'un flash aveuglant les passagers. Par une étrange illusion d'optique, le gigantesque arc électrique parut former une main tendue vers la blonde, mais à peine cette image mentale s'était-elle formée dans l'inconscient de Linton que déjà, l'éclair s'évanouissait, en ramenant avec lui le noir de la nuit. Dans le grondement qui suivit, le mystique à la peau noire s'épongea délicatement le front. L'air, alourdi et tiédi par l'orage, l'étouffait un peu, ce qui ne l'empêcha pas d'expliquer posément à sa voisine :


« Comme vous avez dû le sentir, vous pouvez désormais générer de l'électricité, miss Quinn. D'un simple contact, vous pouvez émettre une décharge, dont l'intensité suivra votre bon vouloir. Une forte - mais brève - décharge neutralisera un individu sans le tuer (il perdra juste conscience) ; si vous prolonger cette même décharge électrique, son cœur s'arrêtera, puis sa peau commencera à brûler. Traduisit l'intermédiaire, à qui le loi, Diable Tonnerre, susurrait les multiples usages de son don depuis le monde des esprits. Vous pourrez également paralyser un adversaire, en lui administrant une décharge de moindre intensité qui tétanisera ses muscles. Naturellement, grâce à ce don, l'énergie électrique ne pourra vous faire aucun mal – mais je vous recommanderais d'éviter de vous faire mouiller. Lui glissa Midnite, avant d'ajouter, en anticipation d'une éventuelle question de la jeune femme : N'allez pas croire que ce don vous permettra de faire tomber la foudre là où vous le souhaitez. Voyez-vous plutôt comme une femme-anguille électrique... » Suggéra le bokor avec un demi sourire, bien conscient du caractère peu flatteur de la comparaison.

* Sauf qu'il vaudrait mieux que je remonte dans son estime... Si je veux esquiver un passage à Gotham... * Se rappela Linton, à qui l'avertissement d'Harley n'avait pas échappé.

L'ex-psychiatre avait décrété qu'elle cesserait de donner la moindre information au prêtre vaudou, qui ne pouvait rester sur sa faim. La condition émise par la reine du crime gothamite pour accéder à une nouvelle rencontre imposait que le rendez-vous se tienne sur son territoire, chose que Midnite désirait plus que tout éviter. Dans son fief, Quinn aurait l'avantage, et la population générale de la ville n'invitait pas vraiment à s'y rendre. Le vaniteux mage n'avait donc plus d'autres solutions que de s'assurer la sympathie d'Harley, tâche qui s'avérerait certainement plus compliquée que prévue (même si – comme de nombreux lois se plaisaient à le lui murmurer – il conservait un petit atout dans sa manche).

Rallumant son reste de cigarillo, Linton observa la femme investie par la foudre au-travers de ses paupières mi-closes, avant de lui demander, tout en expirant de la fumée :


« Dites-moi donc où vous voulez tester votre pouvoir, mademoiselle Quinn. Clément doit-il nous conduire à une banque, que vous prévoyez de dévaliser ? Aucun système de surveillance ne se passe d'électricité, de nos jours... Vous n'aurez qu'à surcharger le réseau de la zone pour plonger un quartier dans le noir, neutraliser toute alarme, toute caméra, et pouvoir vous servir en toute quiétude. À moins que vous ne préfériez cambrioler un musée ? Ou envahir les enseignes d'une grande galerie commerciale, peut-être ? Proposa-t-il tour à tour pour revenir dans les bonnes grâces de l'imprévisible jeune femme, sans savoir quel type d'activité était le plus susceptible de l'amuser. Keystone n'a pas de justicier attitré, mais si vous voulez vous défouler, je peux demander à Clément de nous emmener devant le poste de commissariat central de la police. Fit le fumeur, en se remémorant qu'Harley avait affirmé ne pas craindre la mort. Ou bien, nous pourrions vous rapprocher d'un centre pénitencier ou d'un asile. Provoquer une évasion massive de dangereux individus à Keystone, une ville si vulnérable, ne manquerait certainement pas de piment... Et quoi de plus facile, lorsque l'on peut provoquer des coupures de courant ? » Sourit malicieusement le sorcier, en tapotant son mégot dans le cendrier sans quitter son interlocutrice des yeux.
Papa Midnite
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 18/04/2017
Localisation : Variable entre les différentes villes des USA

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Linton Midnite
Âge :: 38 ans
Petit ami(e) :: Aucune (en ce moment)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Aoû - 13:33
Linton & Harley
Un mal néssaire



Aller il est enfin temps de jouer pour moi, je vais enfin avoir un de ces fameux pouvoir qu’il m’a promis, rapidement j’avais fait mon choix, la carte avec l’éclair, ce n’est pas forcément ce que j’aurai choisi en premier mais je me suis en quelque sorte laisser guider par mes émotions électrique. Et voilà le résultat, j’avais maintenant plus que hâte de gouter à ce fameux pouvoir. J’écoutais les paroles de Linton quand il « invoque » le père des éclairs, tout ça ressemble à du charabia pour moi mais franchement je m’en moque tant que j’ai ce qu’on m’a promis c’est tout ce qui compte à mes yeux. Un bref instant je me suis tout de même demander si il ne bluffait pas, après tout avoir confiance en une personne qu’on ne connaît pas ce n’est pas simple n’est pas. Donc je ne peux que me méfier mais je lui accorde tout de même ma confiance vu ce qui arrive ensuite. Mais attention pas toute ma confiance. Ça serait trop facile.

Il m’explique alors le pouvoir que je viens de gagner pour quelque heures si on peut dire, dommage qu’on ne soit pas à Gotham parce que franchement je sais exactement ce que j’en aurai fait… J’aurai grillé mon cher Batounet… Oups plus de batman pour veiller sur la ville, il a beaucoup de chance pour le coup et moi j’en ai beaucoup moins. Il va falloir que je trouve autre chose à faire… Hum braquer une banque ? Ennuyant !! En revanche libéré des criminels ça, ça me parle beaucoup plus. Je pourrais peut-être devenir la reine de cette ville, hum… Je suis sûr que ce genre de chose serait bien plaisant. Dans ma quête d’avoir le monde entier à mes pieds. Pourquoi pas… Alors je ne peux que reporter mon attention sur Linton après tout ça et c’est avec un grand sourire sur les lèvres que je reprends la parole.

-J’avais plusieurs idées en tête je le reconnais, surtout une qui me plaisait beaucoup mais nous sommes bien trop loin de Gotham, c’est ennuyant … Du coup je vais pencher pour libérer tous les individus dangereux comme vous le dites si bien… Et je vais faire de cette ville mon second royaume…

Je ne peux que rire ouvertement en annonçant tout ça… Un second royaume, tout aussi dangereux que le premier… Non peut-être plus dangereux encore… Je sens que je vais vraiment bien m’amuser, même si ce pouvoir ne durera pas longtemps, il sera suffisant pour montrer qui dirige.

© code par Nostaw.
The craziest women!
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Just a Crazy Life  
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Aoû - 9:30
« Qu'il en soit ainsi ! Valida le sorcier vaudou avec un excès de grandiloquence, avant d'élever la voix pour s'adresser à son homme de main. Direction Windsor Hills, Clément ! Lui indiqua Midnite, avant de se tourner vers la passagère amusée, une lueur complice au fond des yeux. Ce soir, le pénitencier de Keystone city va connaître une évasion massive. Ou devrais-je dire... Historique ! » Sourit-il (en se forçant un peu, pour faire plaisir à Harley Quinn) tandis que la voiture s'en allait glisser dans la nuit, roulant vers la banlieue Nord de la ville.

Après avoir autant parlé, Linton estima préférable de rester silencieux lors du trajet. De plus, il avait ses propres dilemmes à ruminer. Il s'apprêtait à participer à un acte criminel particulièrement odieux, le tout dans l'unique but de satisfaire ses objectifs égoïstes. S'écartait-il de la voie du Vaudou ? Le sorcier avait eu vent, comme n'importe quel adepte des arts mystiques jamaïcains, d'hommes et de femmes partis trop loin dans les ténèbres, et à qui les lois enseignaient une ultime leçon, laquelle se concluait toujours par la mort. Sans être bienveillants à tous points de vue, les esprits du Vaudou demeuraient attachés à certaines valeurs, et ceux qui prétendaient les respecter se devaient d'également suivre certains préceptes.


* Je fais ce qui est nécessaire. Ni plus, ni moins. Se rassura le trentenaire, les yeux tournés vers l'extérieur. De toute manière, un ou une justicière finira bien par avoir vent de cette évasion massive, et sautera sur cette occasion de venir rétablir la situation. * Considéra-t-il alors qu'il entrecroisait ses doigts, ne croyant pas une seconde que Keystone city deviendrait véritablement le "second royaume" d'Harley Quinn.

Au mieux, plusieurs jours s'écouleraient durant lesquels le chaos régnerait dans la voisine de Central city, mais ensuite, un super-héros quelconque se joindrait aux efforts des forces de l'ordre pour calmer cette explosion de criminalité. Peut-être même qu'un aspirant héros jusque alors inconnu du grand public en profiterait pour construire sa réputation sur ce haut fait. L'essentiel était qu'Harley s'amuse, voire qu'elle revienne à une humeur disposée à répondre aux questions de son voisin de banquette. Et surtout, qu'elle se défoule sur d'autres individus que Papa Midnite ou Clément. Les vigiles et gardiens de Carter Lake avaient certainement une famille et des proches qui risquaient de pleurer leur mort, mais les aléas de l'existence étaient ainsi faits ! Leur âme serait jugée par les lois un peu plus tôt que prévu, pour que le bokor puisse voir ses plans se concrétiser.


* Ne négligeons pas aussi un autre scénario contrariant... * Songea le fumeur, en lançant un bref regard vers sa voisine.

Harley Quinn s'apprêtait à prendre seule d'assaut un complexe pénitencier, toute excitée par son nouveau pouvoir. Or, pouvoir générer des décharges ne rendait pas immortel, ni insensible aux balles. Si la jeune gothamite mourrait en voulant s'amuser, les investissements de Linton se trouveraient réduits à néants par sa propre faute. Mieux valait parer à cette éventualité... Négligemment, comme si il voulait juste les ranger, le prêtre vaudou récupéra ses cartes, vérifiant au passage une théorie personnelle. Comme il le pensait, certaines des cartes, bien qu'à l'aspect anodin, n'avaient pas perdu leur aura.


* Mami Wata, Anaisa Pie et Manman Brijit... Bien sûr. *

En douceur, la Ford Expedition s'immobilisa au bord d'une route mal éclairée de la périphérie de Keystone, presque invisible dans la nuit avec sa carrosserie noire. Un peu plus loin, au bout d'un cul-de-sac surveillé par des miradors, le pénitencier de Carter Lake trônait, forme rectangulaire grise percée d'innombrables toutes petites lucarnes. Loin d'avoir le charme gothique de Blackgate, ou l'harmonie géométrique d'Iron Heights, Carter Lake trahissait sa population de moindre renommé par une architecture très banale. Entre ses épais murs, pas de Joker ni de Comte Vertigo, simplement les traditionnels coupables de vol, agression, cambriolage et – exceptionnellement – meurtre avec préméditation. La surveillance du site n'en restait pas moins importante, avec des caméras, des patrouilles, et une ligne d'urgence permettant à la prison de demander le renfort d'unités d'élite. La réussite du plan de Quinn reposait sur le fait qu'elle parvienne à localiser l'alimentation principale de la prison, pour priver tout le complexe d'électricité. Ses chances étaient minces, mais Midnite se doutait que la demoiselle ne s'en soucierait pas.

* Si elle meurt, je perds tout. Mais si je lui accorde un second pouvoir, elle risque de devenir réellement la reine de Keystone city. * Hésita momentanément le sorcier en tournant son regard comme pour observer le pénitencier, de manière à ce que ses questionnements n'apparaissent pas visibles pour Harley (le jamaïcain était persuadé que même une psychiatre du niveau de Quinn ne pouvait pas déceler les signes de ses doutes sans apercevoir son visage).

Lorsqu'il revint à elle, un sourire encourageant était plaqué sur ses traits sombres.


« Clément et moi vous attendrons ici. Bon amusement ! » Souhaita-t-il à la blonde, lui indiquant implicitement qu'il ne l'accompagnerait pas lors de son assaut.

Après tout, il ne voulait pas gâcher le plaisir de son invitée en lui mâchant une partie du travail.
Et en plus, il tenait beaucoup à la vie.

Papa Midnite
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 18/04/2017
Localisation : Variable entre les différentes villes des USA

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Linton Midnite
Âge :: 38 ans
Petit ami(e) :: Aucune (en ce moment)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 13:50
Linton & Harley
Un mal néssaire



Je le reconnais je suis contente d’avoir en quelque sorte choisit cette carte, j’allais pouvoir m’amuser un peu ce soir, bon je ne sais pas si mes rêves de grandeur vont se réaliser mais je vais tout de même passer un très bon moment à libéré ces petits criminels a deux balles comme on dit. Mais c’est évidence que si je peux faire de cette ville mon second royaume je ne vais pas m’en empêcher, même si comme toujours je me doute qu’un Batman bis ou je ne sais quoi débarquera et viendra foutre sa merde. Franchement ils ont que ça à faire de venir me faire chier alors que je mérite clairement de régner, n’est pas ? Bah oui tout le monde est d’accord dans ma tête ! C’est donc que j’ai raison !

Enfin sur le chemin qui mène à la prison, le silence s’est installer, tant mieux ça me laisse le temps de préparer mon plan, je connais bien les prisons, je sais comment ça fonctionne, j’y ai travaillé en quelque sorte et puis aussi j’y suis allé, donc pas de soucis je vais me débrouiller sans aucun problèmes. Et puis je suis Harley Quinn non ? Pas immortelle certes mais assez maline pour ne pas avoir de soucis. Je sens clairement l’excitation monter de plus en plus, j’ai hâte de me retrouver enfin devant la prison et de tester ce fameux pouvoir, en revanche s’il ne fonctionne pas comme je le souhaite, ce cher Linton risque de payer le prix cher soyons franc.

La voiture finir par ce garer, il est temps pour moi d’aller jouer, Linton annonce que lui et son fameux Clément vont rester ici. Oh ils ont peur de se mouiller ? Comme c’est mignon.

-Dommage pour vous, vous allez manquer un super spectacle.

Je ne peux que rire en disant ça, avant de sortir enfin de la voiture.

-Bien à moi de jouer… ça va être cool !

Oui je me parle à moi-même comme souvent c’est certain. Enfin bref je me dirige vers l’entrée de la prison, autant faire une entrée fracassante non ? Voilà vous avez tout compris, et c’est donc le moment pour moi de m’amuser avec ce fameux pouvoir… Commençons par aveugler les gardes, plus de lumière, c’est cool… AH oui les caméras, je m’en occuperai une fois rentrer, en attendant ma bats suffira à les défoncer.  Un peu de dynamite et voilà la porte qui s’ouvre pour moi. Ok ça attire quand même la « sécurité ». Ils me font rire franchement mais pas de pitié, ils finiront tous cramer, comme c’est amusant ce pouvoir, j’en rigole fortement. Je m’amuse vraiment comme une petite folle. Bon ce qui m’amuse moins c’est qu’on me tire dessus. Le premier qui me blesse risque de souffrir encore plus que les autres et ce genre de chose arrive comme une balle m’érafle le bras.

-Sérieusement ? Oh mon petit loup tu vas griller pire qu’une merguez dans un barbecue…

Pleine puissance si on peut dire sur ce très cher pouvoir que j’ai, l’homme en question grille dans d’atroce souffrance il ne faut pas se leurrer… Et au final ce n’est plus qu’un tas de cendre…

-Et voilà quand  on m’énerve ça donne ça… d’autre volontaire ??

Non parfais je n’ai plus qua griller les caméras et à libéré les prisonniers. Je suis rapide quand je veux, souvent même en fait quand on y pense.


© code par Nostaw.
The craziest women!
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Just a Crazy Life  
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Aoû - 16:29
Clément laissa passer quelques secondes, avant de négligemment mentionner à voix haute l'idée d'abandonner Harley Quinn à son sort, en la laissant se faire capturer ou tuer par la sécurité de la prison. Son passager ne rétorqua rien à cette suggestion, empêchant cependant le conducteur d'interpréter ce silence comme une approbation tacite par l'expression concentrée qui se trouvait sur son visage.
Immobile, semblable à une sculpture d'ébène calée sur la banquette arrière de la Ford, Linton semblait simplement regarder de loin le spectacle sons et lumières qu'offrait la criminelle de Gotham, qui, par ses éclairs, ses explosions et ses cris de liesse, meublait à elle seule la nuit de Keystone city. Bientôt, le hurlement de sirènes et les faisceaux de miradors se joignirent à la fête, ajoutant au vacarme et au chaos ambiant. Le prêtre vaudou considéra ce qu'il avait à perdre à laisser Quinn mourir de sa propre stupidité, et ce qu'il pouvait gagner en lui venant en aide avant que des renforts ne l'encerclent et qu'elle se retrouve contrainte de se rendre, ou de mourir sous les balles.


* Le choix appartient aux lois, pas à moi. * Regretta intérieurement le fumeur de cigarillos, en caressant l'un des anneaux à sa main gauche.

En effet, depuis que les festivités létales avaient démarré au sein de Carter Lake, Diab' Tonnerre applaudissait des deux mains la témérité et l'engouement de la femme pourvue d'électricité. Un orage grondait à chacune de ses ovations, un arc électrique zébrait le ciel à chacun de ses éclats de rire appréciateur ; l'esprit ne regrettait pas son don à la compagne du clown, accentuant encore un peu plus la jalousie des autres lois à son égard... Et suscitant l'envie chez certaines d'entre eux. Les voix désincarnées et lancinantes de trois lois ne cessaient de susurrer des promesses caressantes à l'oreille de leur interprète, qui lui assurant la réussite de ses projets, qui le suppliant d'un timbre brûlant sentant délicieusement bon... Les lois rêvaient de laisser Quinn choisir leur don également, pour la voir en faire un usage distrayant, et harcelaient presque le Bokor à cette fin. Un soupir résigné échappa à Linton, qui isola les trois cartes concernées, puis ouvrit la portière, s'adressant indirectement à son chauffeur.


« Des renforts de la police ne vont pas tarder. Éloigne-toi un peu, mais trouve une cachette d'où tu pourras nous observer. En cas de besoin, je veux pouvoir compter sur ton arrivée dans la minute qui suivra mon signal. »

Sans l'entrain fébrile de sa cliente, le jamaïcain s'avança vers le pénitencier dont même les générateurs secondaires peinaient à aliment l'éclairage. L'explosion de dynamite qui avait retenti plus tôt s'était chargée de claironner le besoin de forces de police sur le site ; Linton appréhendait d'entendre les pales d'un rotor d'hélicoptère annoncer l'arrivée d'un appareil de repérage dans les cieux, et accéléra le mouvement. Tout en se déplaçant, il chantonna une prière aux lois, et toucha trois fois de suite un anneau d'apparence anodine. Aussitôt, il cessa de devenir remarquable pour ses ennemis – à savoir, la sécurité du pénitencier et leurs renforts – et put avancer sans se soucier de s'exposer à des tirs (il devait juste veiller à ne pas prendre une balle perdue). Tel un fantôme qui serait invisible pour tout autres yeux que ceux d'Harley, Linton rejoignit la jeune femme, à qui il ne fit pas de long discours. D'un mouvement sec, sa main déploya trois de ses cartes en bois peintes de symboles religieux.

« Votre choix de Diab' Tonnerre vous vaut de ne plus pouvoir demander la faveur d'un loi... Mais (et c'est exceptionnellement rare) les lois féminines ne vous en ont pas tant tenu rigueur ; contrairement aux esprits masculins, elles espèrent encore vous voir choisir votre loi préférée, parmi ces trois prétendantes. Votre prédisposition pour le Chaos a bien aidé, en l’occurrence. » Se sentit obligé de préciser le prêtre Vaudou.

Papa Midnite
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 18/04/2017
Localisation : Variable entre les différentes villes des USA

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Linton Midnite
Âge :: 38 ans
Petit ami(e) :: Aucune (en ce moment)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Oct - 14:17
Linton & Harley
Un mal néssaire



Je m’amuse vraiment comme une petite folle, à faire exploser des choses à me servir de ce nouveau pouvoir… Nouveau? J’en avais pas au part avant donc c’est forcément nouveau, mais ce qui est sur c’est que je prend un malin plaisir à faire tout exploser, enfin je ne vais pas vous expliquer tout ce que je fais, le principale c’est que je m’amuse, et que je crie, oui je crie à qui veux l’entendre que je peux le libéré s’il jure de travailler pour moi. Bon je sais que certain peuvent mentir pour sortir d’ici donc je ne fais pas sortir tout le monde, je sélectionne comme on dit.

Mais je reste pour autant attentive à ce qu’il se passe autour de moi, je sais qu’ils ont appeler les secours et que bientôt je vais devoir fuir, avec ou sans personne. au moment ou un garde se met en travers de mon chemin je ne peux que soupirer, je n’aime pas qu’on me fasse perdre mon temps on le sait, oui on le sait tu l’a déjà dit. Oh tiens te voilà petite voix dans ma tête, hum oui je ne pouvais pas rester silencieuse tout le temps… Alors quoi qu’es ce que tu veux? Rien je veux juste assister au spectacle….Tu compte le faire griller? Franchement tu sais que t’es pouvoir sont temporaire donc fait un max de victime on s’en moque franchement? Tu n’es pas sensé me raisonner? Hum seulement quand j’en ai envie, et la j’ai envie de rigoler…. Ok…. alors rigolons toute les deux….
Et sur cette petit conversation avec moi même je tue ce mec qui me dérange clairement.

-Bon alors les volontaires levez la main que je vous choisissent?

C’est à ce moment que Linton arrive, tiens je ne pensais pas qu’il ne prendrait pas part a mon aventure… Et bien il a fini par craquer tu vois… Je suis pas conne je le voir… Tait toi que je puisse l’écouter…  Linton me dit que finalement je vais avoir le droit à un autre pouvoir… Coool encore plus de fun pour moi ce soir… Du coup quel carte je vais choisir cette fois… Moi je serai toi je prendrai la dernière…. A bon tu crois? Ouais je sais pas elle à l’air cool aussi niveau pouvoir… Ok je t ‘écoute pour cette fois…

-Comme c’est touchant de voir que d’autre « lois » veulent jouer avec moi ce soir, je suis ravie , vraiment et donc… Hum je pense prendre la dernière avec l’oeil… Elle m’intrigue…

©️ code par Nostaw.
The craziest women!
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Just a Crazy Life  
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Oct - 17:13
« Le regard enjôleur d'Anaisa Pye... » Commenta le bokor en plissant des paupières, une fois la réponse de Quinn entendue.

Des trois possibilités, la gothamite n'avait certainement pas choisi la pire (du point de vue de Midnite), mais pas non plus la moins néfaste. Et, à bien y réfléchir, le cadeau de cette loi risquait d'ouvrir de très nombreuses portes à sa bénéficiaire.


* N'oublions pas qu'il s'agit de la compagne d'un fou, qui est au moins aussi dérangée, sinon plus, que lui. Elle pourrait trouver à son second pouvoir des applications insoupçonnées... * Envisagea sombrement le jamaïcain, en se mordillant nerveusement l'intérieur des joues.

Il était – hélas – trop tard pour faire marche arrière. Déjà, l'odeur éphémère d'un parfum de femme monta dans l'air, caressant d'une brise fugace le visage au teint de porcelaine de la criminelle investie du don de la foudre. Maussade, le sorcier vaudou tira son plus gros billet de son porte-feuille, qu'il appliqua tout contre la carte de bois, avant d'entonner à nouveau une incantation cérémoniale.


« Damoiselle porteuse de bonheur dans les vingt-et-une divisions, incarnation du charme et faiseuse de richesse, c'est toi, la plus jalouse des loas féminines, que cette mortelle a choisie. Anaisa la Pie Danto, Anaisa La Chiquita, soit assurée que tu as eu sa préférence. Pour ce choix judicieux, ton élue bénéficiera, cette nuit seulement, de tes attraits, et de l'influence libératrice de ton charisme sensuel. »

Le billet de cent dollars changea de couleurs, passant du vert au rose, l'encre noire virant au jaune doré. Il se ratatina ensuite pour former une fleur en papier, qui ouvrit sa corolle avant de faner dans les secondes qui suivirent. La poésie du moment fut vite gâchée par le hurlement des alarmes, les cris de la sécurité paniquée, et les détonations d'armes à feu résonnant dans tout le complexe carcéral. Du mieux qu'il put, Linton expliqua à Harley la nature de sa nouvelle capacité, parlant fort pour couvrir le vacarme.

« Vous possédez à présent une fraction du pouvoir de séduction surnaturel d'Anaisa Pye, l'une des lois aimant le plus charmer et amadouer son entourage. Si vous adressez un clin d’œil à quelqu'un, homme ou femme, il deviendra instantanément très... Suggestible à vos requêtes. Indiqua le trentenaire, en butant sur les termes les plus appropriés. Attention ! L'avertit-il, en brandissant son index. Ce pouvoir ne vous permet pas de "contrôler" les actions des gens au sens strict ; en revanche, il affaiblit énormément la volonté de vos victimes, ce qui les rend très susceptibles de répondre à vos demandes. Tant que vous veillerez à leur demander des choses raisonnables, ils auront tendance à vous obéir, comme si ils avaient un faible pour vous et envie de vous satisfaire. » Précisa le trentenaire, en considérant avec un frisson les nombreux cadavres électrocutés qu'Harley Quinn avait déjà laissé dans son sillage.

Les prisonniers libérés par la compagne du Joker s'amassaient, trépignant de joie d'avoir été sortis de cellule par la reine du crime de Gotham. Les plus dégourdis s'étaient emparés des armes des défunts vigiles, les autres ressemblaient à des molosses enragés prêts à fondre à la gorge de leurs cibles. Dans le chaos généralisé qu'était devenu Carter Lake, résonna soudain la mélodie étrangère d'un mégaphone, au bout duquel un homme annonça que le S.W.A.T. avait encerclé la prison. Le porte-parole des forces de l'ordre fit savoir aux prisonniers qu'ils devaient réintégrer leurs cellules, puis demanda aux malfaiteurs de sortir les mains bien en évidence avant que le groupe d'intervention ne pénètre dans le périmètre, avec l'ordre de riposter.

Sachant très bien quels pouvoirs possédait désormais la responsable de la mutinerie, Linton veilla à minimiser le contact visuel avec son interlocutrice. En tant que sorcier, il savait protéger sa volonté des influences extérieures, mais ses protections dépendaient des lois, lesquelles pouvaient très possiblement trouver amusant de le priver d'aide. Afin de ne pas tenter le diable donc, le jamaïcain se préserva discrètement des clins d’œils d'Harley Quinn.


« Je vois que vous vous êtes faite de nouveaux... "Amis". Nota le suave jeteur de sorts, sur un ton circonspect. Je doute qu'ils puissent tous monter à bord de ma voiture... Peut-être faudra-t-il vous séparer d'eux, à un moment ou à un autre, si Clément doit continuer à vous servir de chauffeur. » Laissa-t-il entendre, sans savoir quels projets Quinn avaient pour cette nouvelle armée de fidèles.
Papa Midnite
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 18/04/2017
Localisation : Variable entre les différentes villes des USA

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Linton Midnite
Âge :: 38 ans
Petit ami(e) :: Aucune (en ce moment)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Catco World :: Central City :: Keystone City-