AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Event n°1 : Un rêve éveillé

 :: Starling City :: Habitations :: Manoir des Queen Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 2 Avr - 14:00
"Un rêve éveillé"
 "Dimanche 2 Avril 2017"















National City : Quartier Central de la DEO

C’était une journée assez calme pour Hank Henshaw, aucune menace extra terrestre ne planait sur la planète pour l’instant. Enfin, c’est ce qu’il pensait, la journée avait bien avancé et aucune alerte n'était déclenchée. Pourtant J’onn, de son vrai nom, avait un mauvais pressentiment, quelque chose clochait. Il avait l’impression de recevoir des messages télépathiques, sans rien entendre, comme si on lui envoyait … du silence.  C’était étrange, il avait du mal à se rappeler où, mais il était sûr d’avoir déjà entendu une histoire sur un fait similaire. Impossible de mettre le doigt dessus, quand soudain un radar s’affole. Un vaisseau extra-terrestre est en approche. Le dernier Martien Vert su à la forme du vaisseau qui c’était, et donc l’origine du silence. Il dit à son équipe qu’il s’en occupait personnellement.



Une fois qu’il fût sûr que personne ne le voyait, il prit sa forme d’origine et s’envola vers la forteresse volante. Une porte s’ouvrit, l’accueillant au sein de l’enceinte. L’endroit était gigantesque, et difficile de penser à pouvoir se repérer là dedans. Néanmoins, J’onn se laissa guider, paradoxalement, par le silence. Il arriva devant une grande porte immense, menant au poste de navigation. La porte s’ouvrit sur deux extraterrestres en train de discuter dans une langue inconnue. Quand ils virent J’onn, ils se tournèrent vers lui.



- Bonjour J’onn J’onzz, dernier martien vert, nous vous attendions. Je suppose que vous savez pourquoi nous sommes là !

Hank n’arrivait pas à lire leurs pensées, il n’y avait que ce silence assourdissant. Il n’arrivait plus à se souvenir exactement ce qu’il faisait, mais il avait tout de même un mauvais pressentiment. Il avait besoin d’en savoir plus pour pouvoir savoir comment négocier, et éviter une catastrophe sur la Terre.

- Non, je me souviens pas des légendes sur votre peuple. Je me rappelle qu’on vous appelle les donneurs de rêve.

- C’est exact, notre race est connue pour ça, et pour ses tournois universels. On a eu vent que vous aviez d’excellents guerriers ici, on est venu faire notre sélection.

- Notre planète ne participera pas à votre tournoi.

- Ce n’est pas à vous de décider J’onn



J’onn s’impatienta, il savait qu’ils étaient durs en affaire, et qu’il allait peut être devoir passer à l’action. Néanmoins, il devait toujours réfléchir à un plan d’action. De ce fait, il devait continuer à les faire parler pour gagner du temps. Il savait que ça pourrait être dangereux pour Alex, et pour Kara, surtout que les Kryptoniens n’ont pas forcément bonne réputation dans l’univers. De plus, il risque lui aussi de croiser des Martiens blancs dans ce tournoi, et ça pourrait être très dangereux.

- Comment comptez vous faire votre sélection, tous les combattants de cette Terre ne voudront pas venir se battre pour vous.

- Ils n’auront pas le choix, on va les plonger dans un immense rêve. Puis nous allons les diviser en plusieurs groupes pour qu’ils fassent un rêve commun. Bien sûr, nous observerons tout d’ici.

J’onn bondit, il pensait que c’était le bon moment pour attaquer, mais il perdit connaissance avant de les atteindre. Les extra-terrestres soupirent en cœur. Celui qui était assis dans une sorte de fauteuil appuie sur un bouton.

- Séparons le des autres et débutons le plan.

Partout dans le monde

Les plus grands combattants s’endorment, le monde semble être soudain paralysé, comme si le temps s’était arrêté.

Manoir des Queens : In The Dream



C’est noël dans le manoir des Queens, et une multitude de personne sont là. Tel Robert Queen, le ciment de cette belle famille. Le naufrage n’a jamais eu lieu, ni l’effondrement des Glades. L'accélérateur de particule n’a jamais explosé dans ce merveilleux monde, et Kara Danvers est née sur Terre. La soirée bat son plein, et tout le monde s’amuse. Les participants ne sont pas encore au courant que cela n’est pas la réalité. D’ailleurs, que feraient des personnes comme Barry Allen à un noël à Starling City, accompagné par Patty Spivot et leurs amis Ronnie et Caitlin ? Pourtant, ça ne choque aucun invité à cette petite fête. Qui réalisera à temps la supercherie ? Qui saura se défendre contre la menace qui approche ?

(HJ : Le premier grand event du forum est lancé. A vous de savoir ce que vous faisiez avant de rentrer dans ce rêve, et votre situation actuelle dans le rêve. Plus personne n'a de pouvoir et de capacité hors norme dans ce rp. Vous êtes tous invités par la famille Queen, et la plupart des catastrophes ne sont pas arrivées. Par exemple, Barry peut encore avoir sa mère en vie.)






© CCS By Davina Drake
IA Irrational Admin
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 100
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-catco-world.forumgratuit.org
IA Irrational Admin
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Avr - 10:20
Un reve éveillé
.

C'était un jour comme les autres à la base pour moi, un jour ou je me lève pour aller travailler, un jour ou comme souvent j’ai beaucoup de dossier à géré, bref un jour ou je ne vois clairement pas le temps passer, à midi je m’accorde une pause déjeuner avec mon père, un moment que j’aime tout particulièrement, même si ce n’est pas forcément tout rose comme moment comme il nous arrive de nous prendre la tête pour tel ou tel raison. Mais aujourd’hui ce n’est pas le cas, c’est un moment agréable que nous passons tout les deux. Mais tout ne se passe pas non plus comment prévu pendant ce repas, non il se trouve qu’a un moment donner mon père et moi nous retrouvons endormis, nous ne sommes pas les seules, tout le monde autour de nous semble sombrer d’un coup. On à clairement pas le temps de comprendre ce qui nous arrive que nous plongeons dans un profond sommeil.

Le rêve prend alors forme…

Noël, cette période de l’année que j’aime par dessus tout, j’aime l’ambiance qui règne, j’aime cette magie, les étoiles dans les yeux des enfants, oui vraiment cette période de l’année est tout simplement magique. Et qui dit Noël dit aussi soirée chez la famille Queen, tout les ans c’est la même chose, le manoir ouvre ces portes pour une soirée magnifique, j’aime vraiment y aller chaque années, même si Oliver et moi ne sommes plus ensemble ça ne change rien, nous sommes rester de bon amis c’est tout ce qui compte. Mais cette année c’est quelque peu different, different oui parce que je serai avec Tommy et même si Oliver accepte tout ça c’est assez étrange comme situation. Mais bon je ne vais pas pour autant me priver de passer une belle soirée au près de celui qui fait battre mon coeur c’est certain.

Enfin qui dit soirée, dit bien entendu tenu qui va avec, pour l’occasion j’ai ressortie une jolie robe noir, il n’y a souvent rien de mieux qu’une robe noir, une paire de talons et tout sera parfait. Je met quand même un petit moment pour me préparer c’est une évidence, non pas que j’ai beaucoup à faire, simplement je prend mon temps pour me boucler les cheveux très légèrement, me maquiller et j’en passe. Mais je suis tout de même prête dans les temps, je n’ai donc plus qu’a me rendre au manoir des Queen pour rejoindre tout le monde. Je ne sais pas si je serai dans les première ou pas, je ne sais pas surtout si Tommy sera déjà arriver, mais qu’importe. Tant que j’arrive là bas c’est tout ce qui compte. Et c’est bien le cas, j’arrive alors au Manoir, il y a déjà quelque personne, Moira m’accueil avec Robert, et je finis par me mêler aux gens déjà présent, attendant de trouver un visage connu avec qui discuter.
© GASMASK
The Black Canary
avatar
Messages : 278
Date d'inscription : 27/02/2017

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Lance Laurel
Âge :: 26 ans
Petit ami(e) :: /
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Avr - 20:52

ft. ...

ft. ...

「Un rêve éveillé」


Mon nom est Barry Allen et je suis l’homme le plus rapide du monde.  Officiellement, je ne suis qu’un technicien de le Police scientifique.  Mais secrètement grâce à mes pouvoirs,  je combats le crime et je traque d’autres méta-humains.



CENTRAL CITY, DÉBUT DE  JOURNÉE



- Rends-toi, Killer Frost, cette fois tu ne t’échapperas pas, une belle cellule à Iron Heighs t’attends , criais-je alors.



La journée aurait pu mieux commencé si Killer Frost n’aurait pas décidé de semer la zizanie dans le centre de la ville. Heureusement pour les habitants de Central City, le Bolide écarlate est toujours là à veiller sur eux. Frost à quelques mètres face à moi se mets soudain à rire et en déclarant que jamais ça n’arrivera. Alors que je commence à courir sur elle, elle m’envoie des piques de glace en levant ses mains dans ma direction. De justesse, j’évite les piques et passe à côté d’elle. Longeant l’immeuble, je reviens sur elle et lui donne un coup la faisant voler dans une voiture en stationnement. C’est peut-être dur parce que c’est une femme mais une méta-humaine de cette puissance, il ne faut pas y aller avec  la douceur. Alors que la reine des glaces se relève en grommelant et prête à riposter de nouveau, je la vois s’évanouir et tomber sur le sol. Enfin, elle n’est pas la seule quand je vois d’autres personnes s’évanouir aussi. Je n’ai pas vraiment le temps de me demander ce qui se passe que je me sens à mon tour partir. Mes yeux sont lourds et je me sens partir en avant puis le noir total.


--------------------------   --------------------------   --------------------------  



♫ JINGLE BELLS, JINGLE BELLS, JINGLE ALL THE WAY
OH, WHAT FUN IT IS TO RIDE IN A ONE HORSE OPEN SLEIGH ♫


Un chant de Noël se fait entendre quand j’ouvre les yeux. Je souris en sentant un regard sur moi. Je vois Patty qui me regarde toute heureuse et souriante puis celle-ci vient se blottir dans mes bras. A la radio, les chants de Noël passent en boucle. Il faut dire que  nous sommes à la veille de Noël et dans quelques heures, nous serons chez les Queen à Starling City comme chaque année pour le réveillon. Après un petit câlin en amoureux et un bon petit déjeuner, c’est en voiture et sur la route que nous partons pour Starling City.


--------------------------   --------------------------   --------------------------  



STARLING CITY, QUELQUES HEURES PLUS TARD


Après quelques heures de route et s’être installé à l’hôtel en centre-ville, c’est finalement en début de soirée que nous arrivons en tenue élégante au Manoir des Queens qui est d’ailleurs toujours bien décoré à l’extérieur comme à l’intérieur. Une fois garé, j’ouvre la portière de Patty qui sort de celle-ci. Lui donnant mon bras, elle s’agrippe à celui-ci et nous nous dirigeons vers le seuil d’entrée. Appuyant sur la sonnette, quelques minutes s’écoulent quand la porte s’ouvre sur un Robert Queen élégant et une Moira Queen resplendissante.


- Bonsoir vous deux, dit alors Moira toute souriante.

- Bonsoir Robert, bonsoir Moira, répondis-je alors.

- Entrez mes amis, répondit alors Robert qui me serra la main et fit une accolade à Patty.


Il y avait déjà pas mal d’invités qui étaient arrivés et pour le moment, je n’avais pas vu de visages que je connaissais. Jetant un dernier coup d’œil pour voir si j’aperçois Oliver, un serveur vient à notre rencontre avec un plateau. Je prends deux coupes de champagne et en donne une à Patty qui me remercie en déposant un baiser sur ma joue.



The Fastest Man Alive
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 20/03/2017
Age : 28
Localisation : Central City
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Alzufen signature


Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Avr - 9:38






Un rêve éveillé



Event n°1





La préparation à la prochaine phase


J’étais seul dans cet appartement miteux, à réfléchir à mes cibles, il fallait que je frappe bien, et utile. Je ne devais pas faire de victime inutile, je devais frapper juste. Il fallait que je détruise Oliver et pour cela je devais commencer par le commencement. La liste, cette série de nom que le justicier avait suivi aveuglément pour commettre ses crimes. Bien qu’il l’avait fait pour le bien de cette ville, tuer n’était pas la solution, et pour lui montrer, il fallait que je devienne comme lui, le même monstre. Je n’avais pas vraiment le choix. Je me fis mon propre carnet de nom, ma propre liste à suivre, je choisis des personnes qui n’ont aucun lien entre elle, le seul lien, ce sera leurs initiales qui correspondent à ceux de la liste. A ce moment là, Arrow comprendra que c’est lui la cible, et que c’est ses erreurs du passé qui le mènent jusqu’ici. Je dois aussi faire en sorte que les membres de son entourage se retourne contre lui, et pour ça, j’avais besoin de plus d’information. J’avais une photo de chaque membre de la team Arrow et de leur entourage proche, je cherchais le maillon faible dans tout ça.  

- Roy va trop se méfier de moi pour l’instant, surtout que j’ai déjà semé le doute dans l’esprit de Théa. John Diggle est trop loyal envers Oliver pour que je puisse y faire germer les graines du doutes à l’intérieur.  Félicity est trop proche d’Oliver, et si je la kidnappe je ne suis pas sûr qu’elle parle. Je ne veux pas plus troubler Laurel pour l’instant … Il me reste que Sara. Elle sait que je suis en vie, et si je demande des nouvelles ça ne la gênera pas. Enfin ça ne la ...

Je marque un temps d’arrêt, quelques chose clochait, je me sentais de plus en plus faible, comme si la fatigue m’emportait. On dirait qu’on essaye de rentrer dans mon esprit, j'essaie de lutter, mais je tombe vite sur le sol. Il faut que saisisse ma seringue d’adrénaline ça va m’ai ...



Un réveil difficile


Le réveil sonnait depuis un moment, c’est le bruit qui m’a réveillé. Je me suis réveillé dans une chambre d’ami du manoir Queen, j’avais été invité à une soirée pré réveillon avec mon père et ma mère. Ma mère ne pouvait pas être là ce soir du fait qu’elle travaille à l'hôpital et qu’on ne lui avait pas donné son jour. La soirée avait quand même été bien arrosé, surtout l’after qu’on a fait avec Oliver. C’était une soirée qu’entre nous, il me savait fidèle à Laurel, et il ne voulait pas que l’alcool me pousse dans les bras d’une autre femme. Les mauvaises habitudes reviennent vite avec l’alcool. Rien n’empêche que j’avais un sacré mal de crâne. Pourtant, il allait falloir que je sois dans un bon état pour Laurel, elle méritait ce qu’il y avait de mieux. J’avais heureusement bouclé ma liste de cadeau, et je n’aurai pas à sortir faire des achats de dernière minute. Je conservais prêt de moi le cadeau que je comptais faire pour Laurel, il ne faudrait pas que je le perde. Je me lève et part en direction de la douche, mes vêtements pour la douche sont déjà prêt, j’avais pris soin de les préparer hier pour ne pas les chercher partout. L’eau chaude me fît le plus grand bien, j’avais l’impression de revivre. Cela ne m’aidait pas vraiment pour mon mal de crâne mais ça ferait l’affaire. Après tout, j’ai la journée pour combattre la migraine. En sortant de la douche je regarde l’heure, il est plus tard que je ne l’avais pensé. Tant pis pour moi, j’allais devoir faire avec. Je m’habille, et sort dans le couloir. Je croise Moira qui m’indique que mon père veut me voir dans la salle d’arme. Il s’est apparemment entraîné toute la journée avec Robert, et voudrait échanger avec moi. Cela ne me plaisait pas tant que ça, mais j’appréciais vraiment mon père, et passer du temps avec lui était toujours un plaisir.  

- Merci beaucoup Moira de m’avoir prévenu, je préviendrais Robert qu’il est temps pour lui de se préparer. Après tout les invités vont pas tarder à arriver.

Je me dirige donc vers la salle d’arme, je vérifie que j’ai toujours le cadeau de Laurel dans la poche, c’est mon bien le plus précieux. Avant de rentrer, je croise Robert qui me dit qu’il va se préparer avant que sa femme lui tombe dessus. Je ne peux m’empêcher de sourire et je le laisse passer. Moira et lui forme vraiment un très beau couple. Je finis par rentrer dans la grande pièce ou mon père habillé en costard m’attends.




Discussions entre père et fils


La salle était luxueuse, il ne faut pas se mentir, il y avait tout types d’arme blanche, des épées des lances, des arcs et des flèches. De quoi mener une vraie guerre médiévale. Mon père était habillé de sa tenue de soirée, donc soit il voulait prendre le risque d'abîmer ses vêtements, soit il m’a fait venir sous un faux prétexte. Je penche plutôt pour la seconde option, je pense qu’il a découvert ce que serait mon cadeau pour Laurel, après tout Oliver ne sait pas tenir sa langue, il a dû en parler à Théa qui a du en parler à sa mère et ainsi de suite. Quand Malcom me vit, son regard s’illumina et me fît signe d’approcher.

- Viens mon fils que je te regarde

Je me rapproche de lui assez décontracté, je sais que je ne risque rien. Il me prend dans ses bras et me serre fort contre lui. Un signe d’affection qu’il ne montre jamais en publique, mais que je trouve tout de même appréciable. On est assez proche lui et moi. Il me regarde et me fait un grand sourire, le sourire d’un homme fière de son enfant.

- Mon fils va enfin devenir un homme. Robert m’a dit que tu comptais demander Laurel en mariage ce soir. Ta mère et moi même sommes fières de toi, et on a toujours su que c’était la femme qui te fallait.

Je souris transporté de joie par ce qu’il me vient de dire, j’ai sa bénédiction et c’est ce qui me tient le plus à coeur. Je me rappelle que quand j’étais petit, il était pas d’accord. Lui voulait que j’épouse une femme riche, et ma mère disait que le plus important c’était que j’épouse une femme que j’aime. Finalement c’est ma mère qui a eu raison, et mon père m’a alors dit, que j’épouse la femme qui me rendrait riche à l’intérieur. Je n’avais pas vraiment compris, jusqu’à que je rencontre Laurel.

- Merci beaucoup Papa, mais tiens ta langue, je ne veux pas que Laurel soit au courant avant ma demande.

Il me fait un clin d’oeil en me disant de ne pas m’inquiéter et me fait signe de rejoindre la réception, après tout, la femme que j’aime ne devait pas tarder à arriver.



L’arrivée de la femme que j’aime


J’étais un peu nerveux, après tout, j’avais peur qu’elle rejette ma demande. Je pris une coupe de champagne et je me dirige vers le hall d'entrée pour la voir arriver. Je ne voulais pas la rater. Robert et Moira accueil les invités avec leurs élégance naturel. C’est là que je la vois arrivait, habillait d’une manière si élégante. Mon coeur rate un bon, je suis submergé par sa beauté tout simplement. Je la regarde arrivait et être accueillie. Je suis impatient, et nerveux à la fois. Elle ne m’a pas encore remarqué, mais je ne tarde pas à la rejoindre. Je la fait se retourner doucement et je l’embrasse avec tendresse.  

- Bonsoir mon ange, j’ai dormi ici hier soir, on a fait une pré soirée parce que ma mère est de garde ce soir à l'hôpital, de ce fait, on a fait une soirée Merlyn Queen, mais ta présence me manquait, et je ne pensais qu’à toi.

Je pris une seconde coupe de champagne, et je lui tendis, après tout c’est la fête, et il ne faudrait pas ne pas profiter de l’instant. Je sens toujours l’étui de la bague dans ma poche, cette soirée va être vraiment parfaite.




Tommy Merlyn



Prometheus Administrateur
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Tommy Merlyn
Âge :: 28ans
Petit ami(e) :: Laurel Lance
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Avr - 18:10
Un rêve éveillé


C’était une journée particulièrement calme à National City. Pour Kara, cette journée était son jour de chance pour apprendre à contrôler ses pouvoirs ; deux semaines s’étaient écoulées depuis l’apparition de Supergirl. Profitant de son congé hebdomadaire, elle se rendit au D.E.O pour rendre visite à Alex, sa sœur adoptive. Mais à son arrivée sur les lieux, elle ne vit personne, pas même Hank Henshaw. Elle rencontra l’agent Vasquez, qui lui annonça qu’aucun d’eux n’étaient présents ce jour-là. Kara s’étonna de l’absence d’Henshaw, puis repartit en ville, profiter de cette journée radieuse. Toutefois, alors qu’elle empruntait la voie des airs pour rentrer à National City, elle se sentit affaiblie. Sa vision devint floue et ses paupières se refermèrent aussitôt. Kara perdit le contrôle de ses pouvoirs et entra en collision avec un avion qui sut rétablir son équilibre. Dans le même temps, Supergirl, qui tomba du ciel, les bras en croix, s’écrasa sur le toit d’un Gratte-ciel, inconsciente…


Kara ouvrit les yeux. Elle était allongée sur le lit de son cousin qui dormait toujours profondément. Elle regarda l’heure et s’aperçut qu’elle n’avait dormi pas loin de trois heures. Elle se leva et quitta la chambre pour se rendre dans la salle de bain afin de se préparer : ce jour-là, elle avait prévue de visiter Starling avec les Kent, et par la même occasion, faire l’acquisition du élégante tenue pour la soirée organisée dans le Manoir des Queen.

Lorsqu’elle eut terminée de se préparer, elle rejoignit les Kent dans le réfectoire de l’hôtel et prit son petit-déjeuner. Après le repas, ils passèrent le reste de la journée à visiter Starling City. C’était une ville étrangement ressemblante à Metropolis. Le Building le plus important de celle-ci était le Queen Consolidated, l’entreprise familiale de la famille Queen. En plein cœur de l’après-midi, une vague de froid arriva subitement et l’heure avança à grande vitesse. La famille d’agriculteurs, après avoir fait quelques achats importants, décida de retourner à leur hôtel afin de se préparer pour les festivités. Tandis que tous les membres de la famille Kent se préparaient dans leur chambre respective, Kara libéra sa chambre pour laisser Clark se préparer à son aise : il était assez timide et mal à l’aise quand elle se trouvait à ses côtés suite à une soirée bien arrosée des années auparavant. Quand ils furent tous prêts à se rendre chez les Queen, ils quittèrent l’hôtel et se rendirent au Manoir. Lorsqu’ils parvinrent à franchirent le portail de l’enceinte familiale, Kara ouvrit la fenêtre et sortit la tête pour regarder le vaste jardin spacieux.

- Mon dieu ! s’exclama t-elle. On ne peut pas dire qu’ils n’ont pas les moyens, les Queen. Je crois savoir qu’à Gotham, les Wayne sont connus pour être une famille riche, poursuivit-elle.

- Tu oublies les Luthor, dit simplement Clark. Quand je l’interroge pour le Planet, tu peux être certaine, qu’il ne manque pas de nous faire savoir qu’il possède une grande richesse. Ce n’est pas le plus important. Rien n’équivaut à l’amour d’une famille.

- Clark a raison, Kara, commença Martha, être riche ne veut pas forcément dire être heureux. Tu connais le dicton : « l’argent ne fais pas le bonheur ».

Deux hommes firent signe à Jonathan de garer la voiture à l’emplacement qu’ils lui indiquèrent. Il s’exécuta en leur faisant un signe de la main.

- Vous les connaissez bien ? Les Queen ? demanda Kara à Martha et Jonathan.

- Mon père est un avocat très réputé, raconta Martha. Il a connu les Queen suite à une très ancienne affaire qui a eu lieu avant même que je ne vienne au monde. Depuis, ma famille a côtoyée la leur et c'est ainsi que j'ai connu Moira Robert.

- Tu ne m’as jamais raconté cette histoire, maman, dit aussitôt Clark.

- Jamais tu ne me l'as demandé, mon chéri, rétorqua Martha en lui adressant un sourire.

Jonathan arrêta la voiture, et tout le monde descendit de la voiture. Ils montèrent les quelques marches qui menèrent à l’entrée. La famille fut accueillir par Robert et Moira Queen en personnes.

- Martha ! annonça Moira. Jonathan ! Heureuse de vous revoir !

Elle les enlaça, puis les laissa entrer à l’intérieur.

- Clark, tu as bien grandi, mon garçon, dit Robert en lui serrant la main. Et vous, vous devez être Kara. C’est bien ça ?

Kara eut un rire gênée et acquiesça.

- Allons, venez ! Entrez donc à l’intérieur. Vous n’allez pas rester dehors par ce temps glacial.

Robert leur fit signe de rejoindre les autres.

- Allez donc retrouver mes enfants et leurs amis. Ils seront ravis de te revoir, Clark.

Clark sourit et s’avança, suivit de près par Kara. Cette dernière examina le somptueux hall d’entrée puis, lorsqu’elle parvint jusque dans le salon où se déroula la soirée, elle tomba sous le charme de la décoration.

- Dis-moi qu'il y aura de beaux garçons, ou de belles filles à cette soirée, dit Kara à Clark qui semblait gêné. Je ne savais pas que tu étais si discret et timide à ton âge, Clark. C'est banal, tu sais. De nos jours, l'amour va dans les deux sens. Moi, une femme me plais, je jette mon dévolu sur elle. Un homme me plais, je le lui jette aussi. Et si c'est les deux, dans ce cas, je te laisse imaginer la suite.

Elle sourit par sa remarque, mais quand elle croisa le regard de Clark, elle comprit qu'il n'était pas du genre à partager sa vie romantique avec quelqu'un.

- Je veux bien que tu sois discret et timide, mais là, te sentir gêner par ce que je viens de te dire, excuse-moi, mais je te comprends pas. Je suis ta cousine, Clarky, tu n'as pas à te sentir mal à l'aise. Est-ce que je le suis, moi, avec toi ?

- Ce n'est pas le moment pour ça, répondit Clark qui préférait éviter ce sujet.

Ils aperçurent un groupe d'amis et Kara se tut.

- Très bien, je me tais, maintenant, dit-elle machinalement.

Lorsqu'ils se trouvèrent proches d'eux, elle fit le premier pas et engagea la conversation. D'un air amusé, elle dit :

- Salut. Je suis la cousine de Clark. Je m'appelle Kara.

Elle tendit sa main pour poursuivre la présentation, attendant qu'ils se présentent à leur tour. Elle sourit au groupe.
The Last Girl of Krypton
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 22:48
Un rêve éveillé - avec participants Event n°1


Sauver une ville n’est pas de tout repos, même quand vous êtes plusieurs. Ce qui est bien quand vous êtes officiellement mort, c’est que vous n’avez pas de vrais boulots et cela libère énormément de place sur votre emploi du temps quand on y pense. En ce qui me concerne, je ne compte pas reprendre un vrai boulot pour le moment. Me rendre utile et passé mon temps à m’occuper des criminels qui rôdent dans ma ville, c’est déjà avoir du boulot en quelques sortes. C’est en pleine rue de Starling City qu’a lieu mon face-à-face avec un homme dont j’ignore l’identité. A vrai dire, ce n’est pas ce qui me préoccupe à l’instant présent tant qu’il finit sous les verrous et que je débarrasse la ville de ce dernier, c’est tout ce qui compte. Cependant, tout ne se passe pas comme prévue. Sans aucune explication, je finis par m’endormir avant même d’en avoir terminé avec celui qui est en train de s’en prendre à des innocents.


Dans le rêve

C’est Noël, comme chaque année, je suis conviée à la soirée donnée par la famille Queen. Il faut avouer que c’est devenue une habitude au fil des années. Je n’ai pas encore décidé de ce que je vais mettre, à vrai dire, j’hésite. Je ne sais pas quelle robe mettre : la rouge ou la verte. L’une est toute aussi bien que l’autre et pourtant, il faut que je me décide. Heureusement, il me reste encore un peu de temps devant moi avant de me rendre au manoir des Queen. Je finis par opter pour la verte quelques minute plus tard puis enfile mes chaussures, puis les bijoux que j’ai choisi la veille. Je m’occupe ensuite de ma coiffure et du reste. Une fois prête, il est temps pour moi de partir. Arrivée sur place, je fus accueilli par Robert et Moira Queen, les parents d’Oliver. Je vois certaines personnes qui sont déjà là et parmi eux, Laurel et Tommy. J’ignore si l’un deux m’a vue, mais je ne veux pas les déranger. J’aperçois ensuite Barry accompagné de sa copine. Finalement, j’avance pour rejoindre les autres qui sont déjà présents lorsqu’une fille que je ne connais pas encore ce présente comme étant Kara, la cousine de Clark. Je lui serre la main en guise de salutation tout en me présentant à cette dernière.

« Enchantée Kara. Moi c’est Sara. »

© 2981 12289 0
Nouveau
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 19/03/2017

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Sara Lance
Âge :: 24 ans
Petit ami(e) ::
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Avr - 14:39
Encore une nuit loin de mon lit , une nuit dans la Batmobile a combattre le crime .
Cette nuit c'est Bane qui faisait des siennes , je le poursuis à travers Gotham a bord de la Batmobile , son van semé le chaos a toutes vitesse , est ses acolytes me jette pas mal de projectiles par l'arrière du van .

Cependant ils commentent un erreur en négociant très mal un virage qui les propulsent contre un panneau de signalisation immobilisant leur véhicule .

Je descendis et m'approcha , la portière passager s'arracha , Bane  se dépliat et s'approche de moi .

Va y avoir du sport , y a un gros costaud qui va avoir mal au dents , quand soudain mes jambes sont lourdes, mes yeux se ferment et je ne peux lutter. Mais qu'est ce qui se passe ? Je sombre dans un profond sommeil tombant de tout mon poids sur le bitume .

Le rêve prend alors forme

Comme à son habitude mon père ne souhaite pas quitter Gotham , c'est donc moi qui vais devoir me rendre a la fête de Noël des Queen.

Même si je n'avais pas envie , je le faisais juste car il y aura de l'alcool et des femmes .
Toujours les mêmes recommandations , ne nous fais pas honte , montre que tu es un Wayne, ect ect .

Heureusement je connaissais le fils des Queen , Oliver on avait fait quelques sorties tumultueuses tous les deux .

Les parents d'Oliver m'accueillirent et je dus faire bonne figure pour ne pas que cela déplaise a père qui au cas contraire me couperait les vivres.
Une fois les courbettes fini je me dirigea vers le bar et commença a m'envoyer quelques Bourbons.


Je scrute la salle et m'aperçois que je ne connais personne , je ne vois pas Oliver mais aperçois sa soeur , qui a bien grandit, et cela lui va plutôt bien , c'est très intéressant . Continuant à "scanner" la salle j'aperçus deux magnifique femme qui discute, surtout une avec une robe verte, ni une ni deux j'empoigne une bouteille de champagne et trois coupe et me dirige vers elles .

Bonsoir mesdames , qui  désire trinquer avec Bruce Wayne pour ce magnifique soir de Noël ?

J'esquissa un sourire charmeur a la beauté a la robe verte et lui lança une phrase bateau .

Vous étes la lumière de cette soirée madame , aurai je le privilège de connaitre votre nom ?



Spoiler:
 
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Avr - 15:13





Un rêve éveillé



C’était un jour plutôt calme, l’après-midi avançait lentement alors que je m’entrainais dans l’Arrow Cave. J’y étais seul, j’en profitais donc pour me défouler sur de la musique. Je voulais arriver au niveau d’Oliver, voire même le dépasser si possible. J’avais beaucoup de travail pour en arriver là, mais c’était mon objectif principal. Après avoir passé un moment auprès des mannequins d’entrainement, je me dirigea vers la barre de traction. Je m’y suspendit, et commença à me m’exercer. Cependant, très rapidement je ressentis des vertiges puis finis par tomber au sol m’endormant sur place.

Je me réveilla alors que le soleil se couchait, me rendant compte que j’allais être en retard. Théa m’avait invité à la soirée du réveillon de Noël organisé par sa famille. C’était la première fois que j’avais l’occasion d’y assister, je ne pouvais pas me permettre de faire une mauvaise impression, et commença à me dépêcher. La soirée de la veille m’avait plus fatigué que ce que je pensais, il y avait eu beaucoup de clients au Verdant, souhaitant sûrement faire une sorte de pré-réveillon. Je pris une douche en vitesse et me pressa de m’habiller. Pour cette occasion, j’avais prévu un costard, je ne voulais pas faire tâche au milieu d’un grand nombre de gens “de la haute”. Et puis surtout, je savais que Théa serait radieuse ce soir là, je ne voulais pas la décevoir. Après avoir lutté pour la mettre pendant de longues minutes, je décidais d’abandonner l’idée de porter une cravate. Qui a eu l’idée de faire des choses aussi compliquées à se mettre ? Une fois prêt, je pris le volant de ma voiture et me rendit au manoir des Queen.

Je voyais que des invités arrivaient encore, je n’étais donc pas en retard, c’était une bonne chose. Je toqua à la porte qui s’ouvrit sur Robert et Moira Queen. Je serra la main de Robert avec un sourire puis fut accueillit par Moira qui me prit dans ses bras quelques instants. Ils me firent ensuite signe de rentrer et de rejoindre les autres. Dans un premier temps je ne cherchais du regard qu’une personne en particulier, Théa. Parmi tous les visages qui m’étaient inconnus, je repéra les soeurs Lance, que je croisais souvent au manoir lorsque je rendais visite à Théa. J’aperçu aussi Tommy Merlyn ainsi que ses parents. Comment ne pas les reconnaître, ils étaient une des familles les plus riches de Starling City, et j’avais aussi rencontré Tommy par l’intermédiaire de Laurel de toutes manières. Je les salua rapidement, continuant à chercher Théa, attrapant deux coupes de champagne lorsqu’un serveur passa à côté de moi. Je fus aussi surpris de voir Bruce Wayne à cette soirée. Je ne m’imaginais pas qu’une figure si importante de Gotham prendrait la peine de venir ici. Cependant, je ne trouvais toujours pas celle que je cherchais au milieu de tous les invités, et finit par me dire, la connaissant, qu’elle ne devait pas être encore prête.


© Jawilsia sur Never Utopia

Call me Arsenal
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 21

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Roy Harper
Âge :: 26
Petit ami(e) :: Théa Queen
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr - 13:53
"Un rêve éveillé"
 "Jeudi 20 Avril 2017"















Mars : In the Nightmare

La chose la plus dure pour J’onn, c’est qu’il savait qu’il était dans un rêve, et pourtant ça ressemblait pour lui à un cauchemar, et c’était si réel. Il était avec sa femme et ses enfants sur mars, sa planète d’origine, et il savait que tout cela était irréel. C’était sa torture pour avoir défié les marchands de sable, il allait revivre les pires instant de sa vie. Il devait réussir à contacter Supergirl d’un rêve à l’autre, mais il n’avait pas encore la force. Une alarme se déclencha dans son village, il sortit en courant, il savait déjà ce qu’il se passait. Il l’avait déjà vécu, et il ne voulait pas que ça se reproduise. Néanmoins, la réalité était toute autre. C’était une vraie armée de Martiens Blanc qui arrivaient vers son village, ils étaient bien plus nombreux que dans ses souvenirs. Il allait devoir se battre à mort contre cette armée.



Il prit les armes, il avait déjà cette haine en lui, celle qui l’avait poussé à aller sur terre, et vivre dans l’espoir d’un jour accomplir sa vengeance. Il se souvenait de ce qu’il c’était passé, et jamais il ne laisserait ça se reproduire. Il court vers cette armée, il sait qu’il pourrait gagner, ce n’est qu’un rêve après tout. Ses congénères le voient foncer vers l’ennemi, et font de même poussé par cette volonté de sauver leur vie. La lutte est terrible, le combat fait rage, mais le peuple vert se fait peu à peu décimer. L’exterminateur de sa race arrive de plus en plus nombreux et J’onn est forcé de reculer. Il arrive jusqu’à sa maison, et il sait totalement ce qui va se passer. C’est terrible, il voit ses enfants face à lui, alors qu’il est à terre en train de ramper. Ils tendent leurs bras et lui aussi.  



Puis son visage est écrasé sur le sol alors que des larmes coulent le long de sa joue. Il va perdre, pour une seconde fois, sa femme et ses filles. La haine resurgit dans son cœur, alors qu’il entend sa famille mourir. Il commence à prendre en masse et en force et se lève en les balayant.

- Je suis J’onn J’onzz et je vais vous exterminer !

Manoir des Queens : In The Dream



La fête de noël est vraiment une réussite pour Robert Queen et sa famille. Bien sûr, comme d’habitude, les derniers arrivants sont Théa et Oliver. C’est fou, ils ont beau habiter dans cette maison, ils arrivent à être en retard aux fêtes. Enfin, Oliver avait pris une sacrée cuite avec Tommy la veille, et il ne s’en était moins remis que ce dernier. Il finit tout de même par arriver, peu de temps après sa sœur. Il inspecte la salle en contre bas, se demandant à quel groupe il va se mêler. Il va laisser Tommy avec Laurel, après tout, son ami avait une chose à lui demander, et il ne voulait pas lui mettre la pression. C’est là qu’il vit Bruce Wayne, un de ses vieux amis, aussi rebelle que lui. Ils avaient passé des soirées pas très légales, mais ça avait été un vrai plaisir à chaque fois. Quand il vit que ce dernier allait draguer Sara, un sourire apparut sur son visage, il fallait le prévenir qu’il n’avait aucune chance. La cadette des Lance est plus attirée par les femmes. Il rejoint donc ce groupe en se prenant une coupe de champagne. Il esquiva ses parents, surtout sa mère qui le fusillait du regard à cause de son retard. Il ne connaissait pas la jeune fille qui était avec Sara. Il s’adressa à Bruce en souriant.

- Bruce, vieux séducteur, je viens te prévenir tout de suite que tu n’as aucune chance avec Sara, tu n’es pas son genre. Je veux éviter que tu te fasses briser le coeur. Sinon Sara, tu me présentes ton amie ? Je pense pas avoir eu le plaisir de la rencontrer !

Robert Queen s’assure que tous les invités soient là avant de monter les escaliers aux côtés de Moira et de taper dans sa coupe de champagne pour intimer le silence. Ce qui se fît très rapidement.

- Une année touche bientôt à sa fin, et je suis heureux de voir autant de visages familiers. Je tiens à remercier ma femme Moira, pour avoir préparé cette fête avec succès. Je remercie aussi mes enfants, Oliver et Théa, qui malgré leur manque de ponctualité évident mon toujours soutenu.

L’assistance rit, c’est sûr que les enfants Queen c’était fait remarquer. Cela ne gène en rien Oliver qui lui répond.

- C’est toi qui voulais garder le meilleur pour la fin, alors normal que tes enfants arrivent en dernier.

Robert sourit et continua son discours.

- Je remercie aussi Walter qui m’aide tout les jours dans mon entreprise et qui m’aide à avoir une vie sociale en me prenant du boulot. Je remercie également Malcolm qui est pour moi un frère, et qui illumine la soirée même si sa femme n’est pas là. Je remercie Bruce Wayne qui nous offre sa présence au lieu de faire Noël avec ses parents, merci fiston ! J’ai tellement de nom à citer que je vais me perdre … et bah c’est fait, je suis perdu. Bon dans tout les cas, je souhaite à tous un joyeux noël et dans une heure environ, avec Moira nous lancerons, comme chaque année, notre grande surprise. Mais d’abord je crois que Tommy Merlyn voulait dire quelque chose, vas y mon garçon !

(HJ : Le second tour est lancé, toujours pas d’ordre. Vous avez deux semaines pour répondre, au delà de ce délai, si quelqu’un répond le dernier jour, vous aurez deux jours supplémentaire pour adapter votre réponse. Passé un délai de deux jours après la dernière réponse, le tour suivant se déclenchera.)






© CCS By Davina Drake
IA Irrational Admin
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 100
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-catco-world.forumgratuit.org
IA Irrational Admin
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr - 13:53






Un rêve éveillé



Event n°1





Le discours de Robert Queen


Tout les invités étaient enfin arrivés, et Oliver avait fini par descendre les escaliers pour rejoindre Bruce Wayne et Sara Lance. En ce qui me concerne, je ne pensais qu’à une chose, c’était Laurel, et le fait d’être avec elle me remplissait de bonheur. En faite, j’avais envie de quitter cette fête et de sortir loin, n’être qu’avec elle, oublier cette richesse, les gens, et ne garder que l’essentiel, elle. Robert choisit son moment pour s’adresser à tout le monde, il a monté les escaliers avec Moira, et fît un discours très beau, et qui ressemble beaucoup à ses précédents discours. Quand il parla de mon père néanmoins, j’ai eu l’impression d’avoir des flashs, je voyais mon père dans une drôle de tenue, un carquois dans le dos, des flèches noirs. Je ne comprends pas vraiment pourquoi cette vision m'apparaît soudainement. Puis je l’oublie, aussi vite que l’image est venue. Robert finit son discours en disant que j’avais quelques chose à dire aussi, et je voyais tout à fait à quoi il faisait allusion. Ma demande en mariage, Oliver avait pas su tenir sa langue, et voilà que je me retrouver dans une situation plus que embarrassante. Je le regarde d’un oeil mauvais.

- Je vois que tu sais tenir ta langue Oliver

Il me sourit et fait signe aux autres de m’encourager. Dieu que je n’aime pas être au centre de l’attention !



La demande


Je caresse la boite dans ma poche avant de la sortir. A l’intérieur, il y a la bague de fiancaille de ma mère, elle ne la porte plus depuis son mariage, mais elle l’a toujours précieusement gardé, pour le jour où je demanderai la femme de ma vie en mariage. C’était la première au courant de cette demande, et elle avait su tenir sa langue, elle m’avait encouragé à le faire, mais elle m’a toujours dit de pas précipité les choses. Me voilà pourtant, devant Laurel, forcé de devoir prendre mon courage à deux mains, et j’ai pourtant l’impression que mon coeur s’arrête, comme le temps. Je me met donc à genoux, pour moi, il n’y a que Laurel et moi et personne d’autre. J’ouvre l’étui et la regarde droit dans les yeux.

- Dinah Laurel Lance, voulez vous m’épouser et faire de moi le plus heureux des hommes ?

Je ne savais pas à ce moment là, mais mon cerveau me prévenait que ce n’était pas réel. Il essayait de m’envoyer des souvenirs de la réalité, mais je ne l’écoutais pas, la seule chose qui m’importait, c’était Laurel et sa réponse. Je l’aimais c’est tout, et si tout cela n’était qu’un rêve, je m’en foutais, je voulais vivre dans ce rêve.






Tommy Merlyn





Prometheus Administrateur
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Tommy Merlyn
Âge :: 28ans
Petit ami(e) :: Laurel Lance
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Alzufen signature

Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr - 14:54
Un reve éveillé
.

Au fond de moi j’avais une sorte de sentiment étrange qui commencer à naitre en moi, comme si mon cerveau essayer de me faire comprendre que quelque chose n’allais pas mais quoi? Je n’arrivais pas à mettre un mot la dessus. Très étrange mais pour le coup j’essaye de faire en sorte de ne pas écouter ce ressentiment, et de profiter de cette soirée. Je vois certaine personne que je connais arriver, comme ma soeur bien entendu à qui je souris, j’irai la voir plus tard c’est une évidence, pour le moment je cherchais simplement Tommy, comme si ma tête et mon coeur me fessais comprendre que j’avais vraiment besoin de le trouver, comme si il m’avait terriblement manquer, sentiment étrange une fois de plus. Et c’est finalement lui qui me trouve, qui fait en sorte que je me retourne vers lui pour m’embrasser, ce baiser me donne la sensation de revivre de nouveau.

-Bonsoir coeur, j’imagine que la soirée n’as pas été de tout repos tu as une mine fatiguer. Tu m’a tellement manquer aussi je suis bien contente de te retrouver.

Bien contente de le retrouver oui ça c’est une évidence. Et au fond de moi je me dit que je vais profiter de chaque seconde avec lui ce soir. Les gens continuent alors à arriver et c’est après un petit moment que Robert nous réunis tous pour le discours habituel. Je ne peux alors que l’écouter comme je le fais toujours, il trouve tout le temps les mots pour nous faire rire et nous faire sourire. Vraiment oui c’est un très beau discours. Tout le monde est attentif c’est le moins qu’on puisse dire.

Mais à la fin de son discours Robert nous annonce que Tommy à quelque chose a nous dire, forcément je ne peux que me tourner vers lui, je ne suis clairement pas au courant de ce genre de chose et forcément je ne peux que me demander ce qu’il à a annoncer. Et c’est avec encore plus de surprise que je le vois se mettre a genoux devant moi en ouvrant un petit étui. Tout de suite mon coeur se met à battre encore plus fort et quand je l’entend me demander de l’épouser je ne peux que sourire tout en ayant les larmes aux yeux. Et même si les regard sont tourner vers nous j’ai l’impression qu’il n’y a que lui et moi.

-Oui! Oui bien sur que je veux t’épouser!!

Je ressentais ce bonheur intense en moi même si au fond je ne cessais de me dire que ça ne pouvais pas être réel, je ne m’arrêtais pas à ce genre de détail. Je voulais me marier avec Tommy depuis si longtemps… C’est simplement tout ce qui comptais pour moi!
© GASMASK
The Black Canary
avatar
Messages : 278
Date d'inscription : 27/02/2017

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Lance Laurel
Âge :: 26 ans
Petit ami(e) :: /
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr - 15:58

ft. ...

ft. ...

「Un rêve éveillé」



Mon nom est Barry Allen et je suis l’homme le plus rapide du monde.  Officiellement, je ne suis qu’un technicien de le Police scientifique.  Mais secrètement grâce à mes pouvoirs,  je combats le crime et je traque d’autres méta-humains.



STARLING CITY, MANOIR DES QUEEN



Je souris au baiser de Patty sur ma joue après que je lui ai donné la coupe de champagne. Les invités continuaient d’arrivé au fur et à mesure, se mêlant à ceux déjà présent. Des visages que je connaissais commencèrent à faire leur apparition. Je vis d’un côté Tommy Merlyn accompagné de la ravissante Laurel Lance. Un peu plus loin, se tenait la petite sœur Lance et Kara Danvers aux côtés de Clark Kent. Je fus étonné de voir Bruce Wayne. Je n’avais jamais eu la chance de le rencontrer mais je savais que c’était un vieil ami d’Oliver. Roy, une coupe à la main dans son costard cherchait du regard sa douce Théa. D’ailleurs, les enfants de nos hôtes n’étaient toujours pas là. J’en connais deux qui ne doivent pas être content. C’est alors que Théa et Oliver firent leur entrée. Je souris en voyant Oliver faire un clin d’œil à sa mère qui avait l’air plutôt furax de leur arrivée tardive.


On ressentait vraiment les joies de Noël dans ce lieu et avec tous ses invités. Je me sentais bien. Une belle fête, mes amis, ma petite amie, il n’y a rien de mieux, non ? Robert se dirigea vers le haut des escaliers suivi de Moira. Une fois en haut, il tapa dans sa coupe avec une petite cuillère afin d’avoir l’attention de ses invités et ainsi porter un toast pour cette magnifique soirée.


- Une année touche bientôt à sa fin, et je suis heureux de voir autant de visages familiers. Je tiens à remercier ma femme Moira, pour avoir préparé cette fête avec succès. Je remercie aussi mes enfants, Oliver et Théa, qui malgré leur manque de ponctualité évident mon toujours soutenu. Je remercie aussi Walter qui m’aide tous les jours dans mon entreprise et qui m’aide à avoir une vie sociale en me prenant du boulot. Je remercie également Malcolm qui est pour moi un frère, et qui illumine la soirée même si sa femme n’est pas là. Je remercie Bruce Wayne qui nous offre sa présence au lieu de faire Noël avec ses parents, merci fiston ! J’ai tellement de nom à citer que je vais me perdre … et bah c’est fait, je suis perdu. Bon dans tous les cas, je souhaite à tous un joyeux noël et dans une heure environ, avec Moira nous lancerons, comme chaque année, notre grande surprise. Mais d’abord je crois que Tommy Merlyn voulait dire quelque chose, vas-y mon garçon !


Toute la salle se mit à applaudir le beau discours de Robert. Un discours qui ressemblait beaucoup à celui des années précédentes mais ce n’était point grave. Je bu une gorgée de mon champagne tout en regardant Patty. Elle était vraiment ravissante dans sa robe. Elle illuminait mes yeux. Un flash m’apparut alors. "J’arrive en super vitesse dans un train dans un costume rouge. Je demande alors si tout le monde va bien. Patty se retrouve face à moi et me dit que c’est une fausse alerte et me remercie d’être venu aussi vite. Je ressens comme un malaise, des doutes émanant d’elle. Elle me regarde dans les yeux comme si elle attendait que je lui dise quelque chose." Je ne comprends pas cette vision. Pourquoi je porte un costume et surtout comment j’ai pu me déplacer aussi vite en courant.  


Tout redevient vite à la normal quand Patty sourit de joie quand elle vit Tommy se mettre à genoux devant Laurel, une petite boite renfermant une bague de fiançailles. Je souris à mon tour en voyant cette scène. Noël réserve beaucoup de surprises, dis donc. Mais à cet instant, je me demandais pourquoi j’avais eu cette sorte de vision. C’était comme si je faisais un rêve éveiller. C’est alors que je senti une petite tape sur mon épaule.


- Hey champion,  dit alors une voix.

- Papa, dis-je en me retournant d’un coup après avoir reconnu la voix de mon père.


Je vins lui faire une accolade. Ma mère se trouvait à ses côtés. Elle était resplendissante comme toujours. Je la pris dans mes bras et lui déposai un bisou sur la joue. Patty vint leur faire à son tour une accolade. Mes parents ont toujours adoré Patty depuis la première fois qu’ils l’ont rencontré et c’était réciproque. Ma mère m’a d’ailleurs toujours demandé quand est-ce que je me jetterai à l’eau et la demanderai en mariage. Quand je vois que Tommy s’est lancé, je devrais peut-être faire de même. Après tout, je suis dingue d’elle et nous sommes un couple heureux. Et je sais que mes parents voudraient bien voir aussi l’arrivée d’un petit Allen. Mais chaque chose en son temps, n’est-ce pas ? C’était vraiment une magnifique soirée.


La musique se fit de nouveau entendre quand Moira demanda aux hommes de la salle d’inviter leur cavalière pour une danse. Je souris alors et tendis ma main à Patty.

- M’accorderais-tu cette danse, jolie demoiselle ? , lui demandais-je en souriant.


- Mais avec grand plaisir, Mister Allen, me répondit-elle, mettant sa main dans la mienne.


On se dirigea alors vers le centre de la piste de danse où plusieurs couples firent de même. Je sentis le regard et le sourire de mes parents sur moi avant que mon père invite à son tour ma mère toute souriante et heureuse.
The Fastest Man Alive
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 20/03/2017
Age : 28
Localisation : Central City
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Alzufen signature


Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr - 20:17
Un rêve éveillé


Kara dirigea son regard vers la jeune femme qui lui venait de lui répondre. Elle ne put s’empêcher de lui sourire lorsqu’elle se prononça. Elle commença par tendre sa main, mais arrêta son geste et commença à lui faire la bise, comme si elle était son amie. Lorsqu’elle s’approcha de la dénommée Sara, elle sentit l’odeur de son parfum. Et lui susurra à l’oreille qu’elle portait une très bonne eau de toilette. Quelques instants plus tard, un bel homme s’avança d’un pas décidé vers le petit groupe et accosta Sara. Lorsqu’il se présenta comme étant Bruce Wayne, Kara l’observa de haut en bas. Elle ne le trouvait pas si attirant que ça. Préférant ne pas assistée à la scène entre les deux, elle se détourna des autres y compris Clark qui venait de s’engager dans une grande conversation avec les filles. Elle repéra dans l’assemblée un homme qui devait, selon Kara, être à la recherche d’une personne. Elle remarqua qu’il ne cessait de faire les cents pas dans la pièce, ce qui avait tendance l’agacer. Son attention se porta alors sur un playboy qui fit son entrée aux côtés d’une jeune femme, qui s’éloigna de lui et alla rejoindre l’homme aux cents pas. Quand l’homme s’approcha d’eux, un sourire aux lèvres, elle crut comprendre que ce geste lui était destiné, mais elle se trompa. En effet, lorsqu’il vint à la rencontre du petit monde, il prévint Wayne que la plus jeune des Lance (ainsi donc, il s’agissait de la cadette) était attirée par les femmes. Kara comprit alors la raison pour laquelle Sara lui avait donnée une réponse rapide. Kara ne put s’empêcher de suivre le regard de son cousin qui eut un léger rictus après avoir entendu Oliver parler. La soirée était vraiment très intéressante. Kara jeta un dernier coup d’œil à Sara qui ne lui prêta aucune attention. Celle-là, elle me plaît drôlement, avait-elle dit à voix basse.

Alors que tout allait bien pour Kara, Robert Queen décida de prendre la parole. Pour cela, il s’assura d’être bien vu de tous ses convives et, avec Moira à ses côtés, veilla à ce que toute la foule lui porte son attention. Tout d’abord, il débuta son discours par des remerciements avant d’ironiser son fils et sa fille sur leur ponctualité. Suite à la courte interruption d’Oliver, Robert poursuivit son discours et annonça à l’assistance qu’une surprise leur sera faite un peu plus tard dans la soirée. Le discours fini, un certain Tommy Merlyn prit la parole : il s’agissait là d’une première pour Kara. Une demande de mariage venait d’être faite par cet homme à la plus grande des sœurs Lance. Kara, toute excitée par les événements de cette soirée qui l’émerveillait pleinement, eut un large sourire et ne put contenir sa joie.

- Un mariage ! dit-elle en plaquant ses mains devant sa bouche pour que personne ne puisse l’entendre.

Lorsque Laurel accepta la demande de son fiancé, Kara fut l’une des premières à applaudir. Mais au même moment, elle eut une douleur insoutenable à la tête qui l’obligea à se plier sur elle-même. Tout était brouillé. Ce qu’elle vit était horrible. Les quelques images qu’elle put entrapercevoir montrait la guerre, la fin d’un monde, l’extinction d’une espèce… mais laquelle. Tout s’était passé rapidement. Par moment, elle entendit un nom, mais tout était incompréhensible. La douleur crânienne s’envola peu après ces quelques images mystérieuses. Un instant plus tard, Clark la rejoignit et lui proposa de le suivre à l’extérieur. Kara le suivit, tandis que les invités furent invités à prendre place sur la piste pour la danse. Dans la foulée, elle scruta les nombreux invités se précipiter sur la piste de danse, où les hommes étaient en train d’inviter leur cavalière à se joindre à eux. Puis son regard s’orienta de nouveau sur Sara.

- Je crois que je préférerais retourner avec les autres, Clark, répliqua soudainement Kara en ne quittant pas une seule seconde Sara des yeux. Ce serait impoli de se faufiler alors que…

- C’est bon, Kara, j’ai compris, rétorqua Clark avec un sourire. Vas-y ! Invite-là à danser.

- Je… Comment tu… commença à questionner Kara.

- Tu es ma cousine. Et je te connais assez pour savoir que tu aimerais partager cette danse avec Sara.

Il rangea ses mains dans ses poches.

- Je ne suis pas un idiot, Kara. Tu as un faible pour cette fille. Tu n’arrêtes pas de la dévorer des yeux depuis notre arrivée. Surtout depuis qu’Oliver a fait cette grande révélation.

- Je suis si prévisible que ça ? demanda Kara.

- Tout ce que je sais, c’est que tu es une femme extrêmement ravissante. Et qu’aussi, tu es en train de perdre du temps à me parler alors que tu pourrais déjà être à ses bras.

Kara ne se fit pas prier. Elle quitta Clark pour rejoindre Sara. Lorsqu’elle la vit, elle s’arrêta et la contempla, s’approcha et…

- M’accorderais-tu cette danse, Sara ?
The Last Girl of Krypton
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Avr - 8:36
Oliver me mit en garde sur les orientations sexuelle de la belle demoiselle , bon pas de temps a perdre alors .
Je fis demi tour et retourna au bar , un double bourbon , puis un autre , il fallait bien cela pour ne pas avoir la gerbe devant cette ambiance cucu la praline .

Certe c'est Noël mais bon , tous le monde dance se fait des sourires polis . Moi je ne connais que Oliver , merci papa pour la soirée , j'aurais pu être a Monaco sur un yatch tranquille en bonne compagnie , mais bon .

Mon téléphone sonna , un texto de mon père me demandant comme cela se passait , il allait prendre une réponse quelque peu tranchante lui expliquant gentiment que je me faisais chier copieux .

Mais un mal de tête épouvantable me pris , je ferma les yeux et un flash parcouru mon esprit , je vis une ruelle sombre ,  mes parents me tenant la main puis un homme , des coups de feu , mon père et ma mère au sol gisant dans leurs sang .
Je repris mes esprit et m'envoya un autre bourbon .

Dans ma tête raisonne un un rire aigu et strident, je regardais tous le monde danser et cela me donne le mal de mer . Je demanda a un des domestique la salle d'eau pour me rafraichir .

Je me pencha à l'évier me disant que j'avais du exagérer sur le Bourbon en me passant de l'eau sur le visage , je me regarda dans le miroir trouvant que je n'avais pas une si mauvaise tête que sa , je me passa une serviette pour m'essuyer et quand je reposa les yeux sur le miroir la vision  du reflet me fis tomber au sol .


Un homme vêtu de noir déguisé une sorte de chauve souris me regardait fixement , il me pointa du doigt et me dit
Reprend tes esprits Bruce.

Tentant de me relever une nuée de chauve souris jaillissent du miroir et me firent tomber au sol , elles volaient , tournaient et faisaient des petits bruits bizarres autour de moi , puis en un instant plus rien le calme absolue tout redevint normal .

Je courue dans la salle de réception et trouva Monsieur Queen pour lui raconter , il me regarda et esquissa un sourire en me rassurant et me disant que j'avais du trop boire .

Je regarda autour de moi , tous semble réel et normal mais quelque chose m'intrigue.

Qu'est ce qui ce passe ici ?
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Mai - 10:30
Un rêve éveillé - avec participants Event n°1


A la remarque de Kara sur mon parfum, je lui souris. Même si nous devons à peine de nous rencontrer, je peux déjà dire que Kara est une femme tout à fait charmante et qu'elle me plait beaucoup. Elle est tout le contraire de l'homme qui vient de nous rejoindre et qui était ouvertement en train de me draguer alors que je suis en pleine conversation. Cependant, Oliver intervient avec que je n'eus le temps de dire quoi que ce soit. Il me connaît bien et sais bien que je préfère les femmes. Ce n'est donc plus un secret pour personne maintenant que cette information vient d'être révélé publiquement. Pour autant, je ne lui en veux pas. Pourquoi lui en voudrais-je après tout ? Je n'ai aucun problème avec le fait de préférer les femmes aux hommes. Je l'assume entièrement. Autant dire que l'homme qui vient de m'accoster n'a aucune chance de son côté, Même s'il vient de se prendre un râteau par Oliver, ça ne va pas m'empêcher d'en rajouter une couche, histoire de m'assurer qu'il a bien compris qu'il est en train de perdre son temps avec moi. Mais je tiens à rester poli, même je pouvais tout aussi bien l'envoyer sur les roses. Je vis aussi Roy qui semblait chercher après quelqu'un, sans aucun doute après la sœur d'Oliver.

« Non merci, je ne suis pas intéressée. Oliver, je te présente Kara. Kara , je te présente Oliver, un très bon ami. »

Le temps que je me retourne et que le dénommé Bruce s'éloigne, Kara avait disparu de mon champ de vision et Robert Queen pris la parole pour faire son discours. J'écoutais attentivement le discours de  ce dernier qui fit ses remerciements et conclus par le fait que Tommy avait quelque chose à dire. Cela devait être important pour qu'il fasse sa demande, maintenant, devant nous tous. La chose fut confirmée lorsque je vis Tommy demander à ma sœur de l'épouser. J'étais contente pour eux, je savais bien à quel point Laurel aimait Tommy. Ainsi, sa réponse ne me surpris donc pas. Un instant plus tard, je vis Kara revenir vers moi et me demander si j'acceptai de danser avec elle. Ce sera avec joie. Je n'avais aucune raison de refuser une telle proposition. A nouveau, je lui souris avec le plus beau que je puisse avoir.

« Avec plaisir, Kara. »

Je ne perdis pas une seconde de plus et me dirigea alors sur la piste de danse avec la jolie Kara. On peut vraiment dire qu'elle m'a tapée dans l’œil et que ce serait dommage de passer à côté de ce moment.

© 2981 12289 0
Nouveau
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 19/03/2017

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Sara Lance
Âge :: 24 ans
Petit ami(e) ::
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Mai - 3:43





Un rêve éveillé



Les derniers invités étaient déjà là depuis un moment lorsque Oliver et Théa se décidèrent à arriver. Cela dit, l’attente en valait la peine, comme je m’y attendais, Théa était resplendissante dans sa robe. Elle m’avait repéré au beau milieu de cette foule et se mit à me rejoindre à peine était elle arrivée alors qu’Oliver avait rejoint Bruce Wayne. Je lui souriais et lui tendit la coupe de champagne que j’avais récupéré pour elle précédemment. J’en profitais pour admirer cette robe qui lui va si bien, me surprenant à souhaiter que Noël soit plus souvent.

”Tu sais te faire attendre décidément.“ lui dis-je en riant un peu.

Avant qu’elle n’eut le temps de répondre, Robert Queen se fit entendre en tapant sur sa coupe de champagne. Nous nous sommes donc tous les deux tourner vers l’escalier et je passa mon bras dans le dos de Théa. Il commença son fameux discours annuel, constitué globalement des remerciements d’usages, ainsi que de l’annonce d’une surprise annuelle. N’ayant jamais assisté à cette fête auparavant, je n’avais aucune idée de ce qu’elle pouvait être. Ce qui me surprit le plus en revanche, c’est que Tommy Merlin avait en quelque sorte une annonce à faire. Je me demandais bien ce que ça pouvait être. Il invita Laurel à le rejoindre face aux invités pour la demander en mariage. Bien entendu, Laurel accepta chaleureusement. Les autres invités se mirent à applaudir, ce que Théa et moi nous empressons de faire aussi. Une fois la clameur retombée, Moira incita les hommes à inviter leur partenaire pour une danse. Ne perdant pas un moment, je tendis ma main à Théa en m’inclinant légèrement.

”Me ferais-tu l’honneur de m’accompagner pour cette danse ?“ lui demandais-je le sourire aux lèvres.

Elle accepta, non sans se rire de moi qui n’a pas du tout l’habitude de ces manières là. Une fois sur la piste, je fus pris d’une migraine aussi intense que soudaine et courte. Enfin, c’était étrange, j’ai eu des sortes de visions mais qui n’avait aucun sens pour moi. Dans celles-ci, je portais un costume étrange et j’étais armé d’un arc. C’est tout ce dont j’ai réussi à me souvenir, mais je ne comprenais pas ce qu’il venait de se passer. Je fit signe à Théa que j’avais besoin de prendre l’air et elle m’accompagna dehors. Je lui expliqua pour la migraine, mais je préférais garder la partie hallucinations pour moi, tout du moins pour le moment.



© Jawilsia sur Never Utopia

Call me Arsenal
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 21

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Roy Harper
Âge :: 26
Petit ami(e) :: Théa Queen
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Mai - 10:07
"Un rêve éveillé"
 "Dimanche 2 Avril 2017"















Mars : In the Nightmare

J’onn avait désormais du sang sur les mains, et une armée de corps l’entourait. Il ne se souvient pas de tout ce qu'il c’est passé, tout est allé trop vite. Il se souvient d’avoir commis un massacre, il était devenu plus fort, plus grand, plus rapide, un véritable prédateur. Il profita de l’instant de répit pour essayer de communiquer avec Kara. Il se concentre, il essaye de trouver son esprit. Il la connaît, il a veillé longtemps sur elle, il connaît son esprit par coeur. Ce n’est pas très difficile de la rejoindre par l’esprit, mais il ne sait pas s'il sera entendu. Alors il donne son message, sans savoir si ça va être perdu dans l’oubli.  

- Kara, c’est Hank, tu es dans un rêve … tu dois te souvenir que tu es Supergirl ...

Il voulait donner d’autres conseils, mais son regard se posa tout autour de lui, et l’horreur lui tendit les bras. Il n’était pas entouré de cadavres de Martiens Blanc, non, c’était des martiens verts. Hommes, femmes et enfants, ses congénères étaient étendus sur le sol. Dans sa folie meurtrière, il avait tué les siens, c’était lui le responsable.



Un cri de colère, de haine et de tristesse résonne sur Mars, une planète où il était désormais le dernier habitant. Il tomba à genoux, sa vie n’avait plus aucun sens. Il ferme les yeux, il faut qu’il se calme, ce n’est qu’un cauchemar. Ce n’est pas la réalité. Quand il fini par rouvrir les yeux, le décor a changé.

DEO : In the Nightmare

Il est de retour à la base la DEO, mais il comprend rapidement que c’est toujours son cauchemar qui se déroulait. Il se relève pour faire face à Hank et à Supergirl. Les marchands de rêve se jouent de lui.



Il comprit, en voyant les yeux rouges qu’il n’était pas en face de Hank, mais en face de lui même. La tâche de s’en débarrasser ne sera pas facile. Surtout, il ne pourrait pas supporter de faire du mal à Kara. Il se mit néanmoins en garde.

- On est pas obligé d’en arriver là !

Un bruit de détonation se fit entendre, et une balle traversa son épaule. Une douleur aiguë le traversa. Il se retourna et vit Alex armé d’un pistolet. Il allait devoir se battre contre lui et ses protégés, ce ne sera pas une tâche aisée.

Manoir des Queens : In The Dream



La vie des protagonistes semblent les rattraper peu à peu, mais pourraient ils faire face à leurs alter-égos ? Ce rêve est si doux, pourquoi se réveiller ? La demande en mariage de Tommy à Laurel a émerveillé tout le monde, et tout le monde était heureux de la réponse de la demoiselle. La vie battait son plein tandis que le bal commençait. Pourtant, certains commençaient à ne pas se sentir bien, à avoir des hallucinations. Bien sûr, tout cela était prévu, mais comment faire face, comment comprendre les choses ? Ils ne vont pas avoir le choix. Alors que la fête battait son plein, Roy sortit prendre l’air en compagnie de Théa. L'hallucination lui avait fait beaucoup d’effet. S’éloigner des autres ne fût pas la meilleur des idées, une flèche rouge se planta sur la balustrade où il était appuyé. Quand il leva les yeux vers le danger, il se vit, habillé dans la tenue qu’il avait vu en hallucinations.

- Roy Harper, tu dois mourir.



La fête fût elle aussi interrompu par une entrée un peu fracassante de deux êtres volants. Qui étrangement, ressemblaient à Clark et Kara. Des rayons lasers sortirent de leurs yeux pour s’attaquer aux invités, le chaos commence à régner dans le manoir. Le doux rêve commence à se transformer en cauchemar. Flash arrive à une vitesse foudroyante, divisant les invités dans plusieurs salles distinctes. Tommy, Malcom et Bruce sont placés dans la salle d’arme face à leur double. Sara et Laurel sont emmenés dehors avec Oliver face à la team Arrow, sans Arsenal. Barry et Kara sont eux laissé sur place pour faire face à eux même. Le cauchemar pourrait s’arrêter là bien sûr, affronter leur double était déjà une chose difficile. Néanmoins, chacun sont poursuivis par leur ennemis. C’est comme ça que les Rogues se joignent à la fête dans la salle principale, armée de leurs armes, ainsi que Gorilla Grodd. Alors que dans la salle d’arme, les membres de la ligue des assassins débarquent, accompagné par Ra’s Al Ghul. Roy à lui affaire à des hommes armés, des criminels de bases qu’il a déjà affronté dans son ancienne vie. Tandis que Oliver, Laurel et Sara font face à une armée de militaire. Tout le monde a oublié comment se battre, et l’ennemi est pourtant de taille. Pourtant, ils sentent au fond d’eux qui ils sont, arriveront ils à battre leur double, où se feront ils tuer par leur ancienne vie. Le justicier vert s’avance, d’un pas et bande son arc.

- Vous avez trahi cette ville.

Oliver eu le réflexe d’éloigner ses amies pour se mettre à couvert. Il commence à se souvenir, tout ses muscles se rappelle. Il se souvient de tout. La voix du justicier, c’est la sienne. Il se souvient de la mort de Sara, d’avoir trahi Laurel. D’être devenu autre chose. Il se souvient d’avoir vu son père mourir. Il se souvient d’être devenu autre chose. Il s’adresse à ses coéquipières.

- On est dans un rêve, ou une illusion. On peut les battre, j’ai confiance en vous … On est une équipe.

(HJ : Le troisième tour est lancé, toujours pas d’ordre. Vous avez deux semaines pour répondre, au delà de ce délai, si quelqu’un répond le dernier jour, vous aurez deux jours supplémentaire pour adapter votre réponse. Passé un délai de deux jours après la dernière réponse, le tour suivant se déclenchera.)







© CCS By Davina Drake
IA Irrational Admin
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 100
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-catco-world.forumgratuit.org
IA Irrational Admin
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Mai - 15:34

ft. ...

ft. ...

「Un rêve éveillé」


Mon nom est Barry Allen et je suis l’homme le plus rapide du monde.  Officiellement, je ne suis qu’un technicien de le Police scientifique.  Mais secrètement grâce à mes pouvoirs,  je combats le crime et je traque d’autres méta-humains.



STARLING CITY, MANOIR DES QUEEN



Cette soirée se passait à merveille. Un bel endroit, de la bonne musique, du moins de la musique de  soirée de riches, mes amis et avec moi la plus belle et douce des femmes de Central City, Patty. Je n’ai jamais été aussi amoureux d’une personne. Elle est vraiment la femme parfaite que j’ai toujours recherché. Peut-être que moi aussi je devrais la demander en mariage. Après tout cela fait bientôt trois ans que nous sommes en couple. Je me souviens de la première fois où elle est arrivée au labo du CCPD, toute timide. Enfin elle n’était pas la seule, il faut dire que moi aussi j’étais timide au point que quand je la croisais, je n’arrivais plus à aligner deux mots. Difficile de faire des phrases comme ça. Puis un jour, je l’ai invité à boire un café et je ne regrette pas, tout comme elle.


On continua de danser le sourire aux lèvres et la magie de Noel dans les yeux quand soudain la fête fut interrompue quand deux personnes ressemblant trait pour trait à Clark et Kara entrèrent en brisant les fenêtres. Ils portaient un étrange costume bleu avec un logo représentant un S sur leur poitrine et une cape rouge.  Je vis alors des rayons lasers sortirent de leurs yeux pour s’attaquer aux invités, le chaos commence à régner dans le manoir. Je vis un homme arriver en super vitesse dans un costume rouge divisant les invités en plusieurs petits groupes dans différentes pièces du manoir. Je reconnu immédiatement le costume. C’est celui de ma vision. C’est alors que je vis son regard, mon regard. Mais qu’est-ce qu’il se passait ? Je n’y comprenais plus rien. D’instinct, je me mis devant Patty pour la protéger.


Regardant rapidement autour de moi, je vis que je me retrouvais avec Kara alors que tous les autres avaient été éparpillés, séparés dans d’autres endroits. Un frisson parcourra mon dos quand je me retrouvais face à … moi tandis que Kara se retrouvait face à elle. Si déjà se retrouver face à soi-même n’était pas assez compliqué comme cela, d’autres personnes firent leurs entrée. Mais ce qui me marqua le plus fut ce gros gorille. C’est alors qu’un mal de tête me prit avant que j’eus une nouvelle vision.


« Je suis dans les rues de Central City. Il semblerait qu’une bataille a eu lieu. J’entends alors comme une armée de voix criait un nom, Roi Grodd. Je vois alors ce gros gorille sur un trône, et à ses pieds se trouve un gorille blanc qui semble prisonnier »

Puis une voix résonne dans mon esprit «  Barry… Flash … ceci n’est qu’un….qu’un rêve. Réve…réveilles-toi. Le monde a besoin de toi »


Je secoue la tête pour sortir de cette vision et revenir à la normal quand je vis Grodd face à moi, bras levés et poings serrés, prêts à nous écraser. Je ne sais pas si c’est une montée d’adrénaline ou quoi, mais en un instant, je me retrouve avec Patty contre moi de l’autre côté de la pièce. Je me sens bizarre, comme si je venais de recevoir la foudre. Je me sens plein d’énergie. L’homme en rouge s’attaque alors à moi en super vitesse. Je remarque que tout autour de moi, tout semble au ralentis sauf l’attaque de mon double maléfique qui elle, est à vitesse bien normale. Je l’esquive de justesse. J’entends alors une voix derrière moi, une voix qui me semble familière.


«-   Ne bouge plus Flashhh, ou ta petite copine fera une jolie statue de glace ». Je vois alors un homme dans un manteau bleu, le col en fourrure avec ce qui ressemble à un pistolet givrant.  Une autre vision apparait alors.

[ « Dans le musée de Central City, il est là face à moi. Il y a son acolyte qui lui à un pistolet thermique. Cold et Heatwave résonne dans ma tete. Il me semble que c’est leurs noms.  Ce sont mes ennemis »


- Ne la touche pas Cold où tu me le paieras , criais-je alors.


-  Hmm… Tu te souviens de moi Flash, c’est très bien. Bas-toi et personne ne sera blessé.


- Me battre ? Mais pourquoi vous cherchez à semer le chaos ? Qu’est-ce qu’on vous a fait.


-  Hmmm rien, mais c’est tellement amusant nos faces à faces avec toi, Flash.


- Mais pourquoi tu m’appelles Flash ? Je ne le connais pas.


-  Oh si tu connais ce nom, Barry , dit alors mon double.  Mais un seul de nous doit survivre et je serais celui qui survivra.



C’est alors que mon double m’attaque à nouveau. Je me mets alors à courir et chose surprenante, même très surprenante, je cours très rapidement créant une lumière jaune remplie d’éclairs. Je ne sais pas si c’est de l’instinct mais je semble maitriser ma vitesse mais j’en profite pour assommer Cold et ses acolytes. Il ne reste plus que moi, mon double qui me poursuit et Grodd. Comment faire pour me débarrasser d’eux. Je n’ai pas de solution. Je sens un mal de tête qui revient à nouveau et cette voix… qui me semble de plus en plus familière.


«  C’est bien Barry continues…. Tu … tu es sur la bonne voie pour … réveilles-toi… Le monde a besoin de toi. J’ai besoin de ton aide »


Je sens alors qu’on me saisit en un instant par la gorge. Je ne sais comment Grodd a réussi à m’attraper. Je suis pris à la gorge par une grosse patte velue sans vilain jeu de mots.


- Heyyy….ghznntillll siinge, hrgg , tu veuxx une bana..banane , dis-je sur un ton humoristique tout en essayant de respirer.
The Fastest Man Alive
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 20/03/2017
Age : 28
Localisation : Central City
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Alzufen signature


Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Mai - 8:25






Un rêve éveillé



Event n°1





La réponse


J’avais le coeur qui battait à vive allure, j’avais l’impression que le monde se figeait autour de moi. Je ne voyais plus que la femme que j’aimais sous mes yeux. J’avais l’impression que je l’avais déjà perdu dans ma vie, et cela avait provoqué une douleur dans mon coeur. Pourtant, je ne me souviens pas de l’avoir perdu, à vraie dire, j’ai du mal à me souvenir du passé, et plus j’essaye de me concentrer dessus, plus ma tête me fait mal. J’ai l’impression que mon corps entier essaye de m’envoyer un signal d’alerte, Pourtant, j’oubliais tout ça, quand elle me répondit, son oui fit rater un battement à mon coeur, et plus rien n’avait d’importance, même pas cette sensation étrange que j’avais. Je lui glisse la bague au doigt, et je me relève pour au final l’embrasser.

- Tu viens de faire de moi le plus heureux des hommes

Je la serre dans mes bras, et j’ai l’impression de voir un homme masqué, mais il disparaît. Cela doit être le coup de l’émotion qui parle tout simplement. Puis je ne suis peut être pas tout à fait remis de ma cuite de la veille. C’était pas sérieux, enfin, c’était dans un milieux contrôlé, je ne risquais pas grand chose et je pouvais que faire confiance en mon meilleur ami Oliver. La musique reprit, et Moira dit aux garçons d’inviter leur cavalière.

- M’accorderez vous cette danse Madame Merlyn ?

Je souris à Laurel, elle allait devoir s’habituer à ce nom. Elle allait devenir ma femme, et ça allait me rendre le plus heureux des hommes. J’étais fou amoureux de Laurel depuis tellement longtemps. J’arrivais pas à me souvenir depuis quand j’étais amoureux d’elle, les souvenirs ne voulaient pas revenir.


Le Bal


Nous commençons à danser ensemble, la musique était entraînante, et les gens virevoltaient dans un ensemble féerique. Tout était parfait, une joyeuse fête de noël, comme il ne s’en faisait plus. La danse, cet art complexe où tout le corps est en action. Je me nois dans les yeux de Laurel, je ne fais plus attention au monde qui m’entoure. Enfin, presque, je remarque que Roy sort avec Théa, peut être qu’ils ont besoins de parler tranquillement, enfin, je ne veux pas m’en faire. Je reste concentrer sur la femme que j’aime, sur son sourire.

- Tu es la plus belle femme que j’ai rencontré, et chaque seconde avec toi fait de moi le plus heureux des hommes.

Tout était parfait, la soirée se déroulait parfaitement bien, jusqu’à que le toit s’effondre, et des êtres volants aux yeux rouges débarquent. Des rayons lasers sortaient de leur yeux, mon premier réflexe fût de mettre Laurel à couvert. Je ne me le permettrai pas s’il lui arrivait quoi que ce soit. Je jette un regard aux assaillants, et je reconnais Clark et Kara, mais c’est impossible, ils sont là, juste en face de moi, et eux touchent bien le sol. Soudains, des personnes disparaissent, et je vois un flash rouge emmenait des gens. C’est un véritable cauchemar.




Séparé


Ma priorité ? Eloigner Laurel du danger, je verrais pour aider les autres après, je tends ma main pour saisir la sienne, mais le flash rouge l’emmène loin de moi. Un cri de frustration s’échappe de ma gorge.

- LAUREL ! NOON !

C’est déjà trop tard, j’ai beau courir pour essayer de la rejoindre, je suis à mon tour emmener loin par ce flash rouge. J’atteris dans une salle rouge. Mon père est là lui aussi, assez surpris. Il se saisit la tête, comme s’il avait une puissance migraine. Alors que je me rapprochais de lui, il se tourna vers moi.

- Tommy ? Non, c’est impossible … tu es mort ! Par ma faute !

Je ne comprends pas ce qu’il veut dire par là, mais ses paroles déclenchent des flashs, un immeuble qui s’écroule, Oliver devant moi, avec une capuche verte. Moi lui demandant s’il avait tué mon père. Je ne comprenais pas tout, mais je pensais qu’à une chose. Laurel, ma future femme, celle que j’aimais, il fallait que je la sauve. J’étais tout simplement perdu sans elle, c’était la seule qui arrivait à me faire sentir bien.

- Laurel !

- Laisse tomber ta copine pour l’instant, on a un autre problème.

Je tourne mon regard vers sa direction. Je viens juste de remarquer que Bruce est avec nous, en même temps, j’étais déconcentré par ses flashs, ainsi que ce qu’il se passait ici. Il avait trois hommes faces à nous, puis un quatrième homme se joint à la fête accompagné d’une armée.

- Ra’s Al Ghul !



Il est temps de se souvenir


Les derniers mots de mon père résonnent dans mon esprit. Je connais cet homme, ainsi que l’homme qui me fait face. Je suis Prometheus ! Cette personne, c’était moi. Je m’en rend compte, je suis lui, ce guerrier. Nous faisons face à nos miroir, et à nos ennemis. Je reconnais enfin la ligue des assassins. Je sais que le combat ne sera rude, mais ce monde n’est pas la réalité, on peut les vaincre, ça ne fait aucun doute. Je cours donc vers les épées, et j’en envoie une à mon père. C’est là que je réalise que Bruce Wayne est donc le Batman. Pourtant, je me doute que je perdrais cette information une fois réveillé, bien que j’espère la garder, ça pourrait être utile.

- Ce n’est pas que je suis d’accord avec tout ce que tu as fait Malcom, mais on a besoin de se battre ensemble pour les vaincre. Comme ça, je pourrais aller sauver Laurel.

- Où est passé le papa ? Tu as aussi mal tourné que moi je te signal. Sérieusement, Prometheus, et tu te permet de me critiquer ?

Je soupire, et dire que je vais devoir me battre à ses côtés. Néanmoins, la salle d’arme n’est pas la meilleure solution pour se battre. Surtout avec les membres de la ligue, il faut qu’on se sépare. Ensuite, on pourrait s’occuper de Ra’s et aller sauver Laurel. On doit se séparer, il faut qu’on se souvienne de qui on est, et qu’on l’accepte. J’ai compris maintenant, Ra’s nous a tous entraîné à contrôler notre esprit. Se souvenir ne devrait pas être trop dur pour nous.

- Il faut qu’on se sépare. Bruce, il va pas falloir que t’hésite à tuer, ils ne sont pas réel. Si tu es le Batman, tu sauras te débrouiller tout seul. Il faut éliminer les sbires et nos doubles, on finira par Ra’s, c’est le plus dangereux.

Je me met à courir à l'extérieur de la pièce. Un tiers du groupe me suit, ainsi que mon double. C’est bien ce que je pensais, ils sont reliés à nous. Je pense qu’on est les seuls à pouvoir s’éliminer, il faut que je vérifie ma théorie. Des sbires me rattrape, je me retourne et agite ma lame, mes gestes sont précis et meurtrier. Les corps tombent et d’autres sbires les remplacent, je vais avoir du mal, mais je peux le faire. Je vois Prometheus attendre, comme si il voulait un duel à la loyale. Le combat va être rude.






Tommy Merlyn






Prometheus Administrateur
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Tommy Merlyn
Âge :: 28ans
Petit ami(e) :: Laurel Lance
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Alzufen signature

Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Mai - 9:57
Un reve éveillé
.

Je n’en revenais pas de ce qu’il vient de se passer, la demande de Tommy m’avait vraiment touché au plus haut point et encore le mot est faible, savoir que j’allais me marier avec l’homme que j’aimais me rendais vraiment heureuse. Je n’arrivais pas à cesser de sourire, pourtant au fond de moi, j’avais la sensation que quelque chose clochait, mais je n’arrivais pas à dire ce que c’était. Enfin pour le moment, je préférais me concentrer sur ce moment présent, sur le sourire de Tommy, sur cette bague qu’il me passe au doigt et ce baiser auquel je ne peux que répondre avec beaucoup de tendresse.

-Et toi, tu fais de moi la femme la plus heureuse mon ange !

Je ne pouvais que me blottir dans ses bras aussi longtemps que je le pouvais, mais de plus en plus je ne cessais de me dire que quelque chose n’allait pas. Mais les paroles de Moira me sortie de mes pensers et encore plus quand Tommy me demande de lui accorder cette danse en m’appelant déjà Madame Merlyn, ce qui bien entendu ne pouvais que me faire sourire.

-Avec plaisir Monsieur Merlyn même si je ne suis pas encore votre femme officiellement.

Je ne pouvais que continuer à sourire bien entendu, j’aimais déjà entendre ce nom dans sa bouche me concernant. Je me doutais que je n’aurai absolument aucun mal à m’y faire, bien au contraire même, c’est une évidence. Et donc nous nous étions mis a danser avec les autres, je passais vraiment un moment incroyable, j’avais l’impression de rêver, et au fond, c’était peut-être ça, j’étais certainement en train de rêver, mais je n’en avais pas vraiment conscience.

-Tu vas finir par me faire rougir Tommy, a force de me dire des choses aussi jolies et touchantes. Je suis vraiment heureuse de te rendre heureux, c’est tout ce qui compte pour moi, ça ne peut que me combler de bonheur.

Tout était vraiment parfait, bizarrement parfais même, je dirai, mais ce n’était que le calme avant la tempête. D’un coup, deux personnes débarquaient et l’enfer prend place, je me retrouve séparer de Tommy, je ne peux que vouloir le retrouver, c’est une évidence. Mais pour le moment, c’est impossible, je me retrouve avec Oliver et sara, avec en face de nous des personnes qui étrangement me semble familière, et en entendant l’homme à la capuche dire que nous avions trahis la ville, des flashs revenais dans ma tête en même temps, Oliver avait raison, nous étions dans un rêve ou une illusion, tout ça n’était pas vrai… Tout était faux, il fallait nous sortir de là en équipe.

-Oliver à raison, on peut les battre, on va y arriver !

Je jette un coup d’œil à ma sœur et à Oliver avant de me préparer à combattre, je ne peux que me dire qu’il faut que je m’en prenne à celle qui me représente, ça semble logique si c’est une illusion, tout ça a un but de nous mettre à l’épreuve, nous devons nous combattre nous-même en plus des militaire et autres qui arrive.

-Je pense qu’on va devoir nous battre contre nous-même, c’est forcément une mise à l’épreuve…

Je m’éloigne de quelque pas sur le côté et comme il fallait s’en douter mon double bouge en même temps que moi, c’est bien que je vais me combattre moi-même. Et bien voyons sa alors…
© GASMASK
The Black Canary
avatar
Messages : 278
Date d'inscription : 27/02/2017

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Lance Laurel
Âge :: 26 ans
Petit ami(e) :: /
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Mai - 6:17






Un rêve éveillé




Une fois dehors, je m’appuya sur une balustrade afin de reprendre mes esprits. Cette vision m'avait vraiment affecté. Je mis ma main contre ma tempe dans une vaine tentative de calmer les vertiges induits par ces hallucinations. Théa était à mes côtés, s'inquiétant pour moi car ce n'était pas une situation habituelle. Soudainement, j'entendis un impact à quelques centimètres de ma tête. En regardant l'origine du bruit, je remarqua qu'il s'agissait d'une flèche de couleur rouge. Comme celle des visions. Je me dis que je recommence à imaginer des trucs jusqu'à entendre une voix m'interpeller pour me menacer de mort. Je tourna la tête vers la personne à qui appartenait cette voix et je fus surpris de voir un homme en costume. Pas n'importe quel costume non plus, celui de mes hallucinations. Cet homme, je ne sais pourquoi, mais je sens que c'est moi. Je me plaça entre Théa et mon double, mes vertiges s'étant un peu calmés.

”- Si l'un de nous deux doit mourir ça ne sera certainement pas moi !”

Des hommes armés se dirigèrent vers moi en courant. Ils se mirent à m'attaquer et je sentis mon corps répondre naturellement dans des mouvements de défense. J'ignorais totalement comment cela était possible mais une chose est sûre, je n'allais pas me plaindre. Le groupe s'étant jeté sur moi était à présent à terre et je fis signe à Théa d'essayer de trouver un abri, autre que le manoir vu le vacarme qu'on pouvait y entendre. Une fois partie, je me lança vers la copie de moi tandis que d'autres hommes tentèrent de m'arrêter sans succès. J'étais à présent face à moi, me dévisageant, restant sur mes gardes, attendant de recevoir une première attaque.

Je me demandais en me regardant comment j'avais pu devenir ainsi. Qu'est-ce qui avait bien pu me pousser à revêtir ce costume et devenir cette chose. Je voyais mon regard en dessous de cette capuche et de ce masque et remarquais qu'il n'était pas vraiment différent du mien, à une seule différence : il était beaucoup plus sombre que le mien. Et si c'était une vision du futur ? Qu'allait il m'arriver pour que je tourne comme ça ? Je me posais pas mal de questions, mais celle qui occupait le plus mon esprit était de me demander pourquoi il ne faisait rien pour le moment.


© Jawilsia sur Never Utopia

Call me Arsenal
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 21

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Roy Harper
Âge :: 26
Petit ami(e) :: Théa Queen
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Mai - 17:35
Un rêve éveillé - avec participants Event n°1

Le moment de tranquillité et de calme que nous étions en train de vivre fut vite éclipsé par le chao. Je n'eus le temps de voir comme une traînée rouge avant d'être séparée de Kara et me trouver quelques secondes plus tard dehors en compagnie d'Oliver et Laurel. Si à cette instant précis je suis en train de me demander ce qu'il se passe, je suis comme secouée par des flashs qui me montre une blonde dans un costume en cuir. Elle me ressemble, l'espace d'un instant je me demande si s'est bien moi sous ce costume. Je n'eus pas longtemps à attendre pour avoir la réponse à ma première question. Nous faisons face à nos doubles, même si j'ai un peu de mal à me reconnaître pour le coup. Je suis pourtant moi-même convaincu que nous pouvons les battre et non tuer non même, ou plutôt tuer nos doubles. J'entends Oliver et ma sœur dire que nous sommes dans un rêve. Pourtant, tout semble si réelle.

« Je crois qu'on ne vas pas avoir le choix de nous tuer nous-mêmes. »

Je ne sais pas comment nous allons faire. Battre nos doubles semble déjà être un défi de taille, mais apparemment quelqu'un à juger que ce n'était pas assez suffisant puisqu'un armé de militaire fit aussi son apparition. De quoi corsé encore le combat. Nous n'avons pas le choix de nous battre, j'ai comme l'impression que c'est nécessaire pour survivre. Je décide de ne pas attendre de me faire attaquer, mais d'attaquer à mon tour. Il faut que je me dépasse moi-même pour prendre le moins de coup possible et rester en vie. Je ne veux pas donner l'opportunité à mon double de frapper la première. J'engage le duel entre mon double et moi-même. Je me bats avec la sensation que c'est naturel pour moi.


© 2981 12289 0
Nouveau
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 19/03/2017

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Sara Lance
Âge :: 24 ans
Petit ami(e) ::
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai - 13:25
Un rêve éveillé


Kara empressa alors le pas et attrapa la main de Sara qui la suivit sur la piste de danse. Son cœur se mit à battre de nouveau. Quand elle entama le premier pas, la beauté de sa partenaire de danse, l’interpella ; elle se pinça les lèvres et l’admira. Ce fut un moment inoubliable qui semblait se passer entre les deux jeunes femmes, et pour rien au monde, Kara ne se détacherait d’elle. Cependant, tout s’arrêta brusquement. La musique cessa d’émettre et des cris apeurés résonnèrent dans l’enceinte des Queen. Lorsqu’elle comprit ce qui se passait, elle vit surgir par le plafond deux personnes, dont l’une d’elle était son portrait. Quant à la seconde, celle-ci ressemblait à…

- Clark ?! dit-elle en se détachant de Sara.

Les deux inconnus ne répondirent pas et semèrent le chaos dans le séjour. De leurs yeux sortaient des rayons de chaleurs de couleurs bleus. En seulement quelques secondes, les deux invités avaient réussis à faire de cette grande fête, un cauchemar. C’est alors que son sosie se détacha à son tour de son partenaire pour lui faire face. Dépourvue de talent, Kara tenta de s’échapper pour survivre. Prise de panique, elle se figea lorsque son double se plaça devant elle.

- Qui es-tu ? Que voulez-vous ? demanda Kara en fixant profondément le visage de la femme.

La femme ne lui répondit pas. Elle se posta comme une héroïne et attendit. Pour Kara, il devait y avoir une signification. Soudainement, un bruit désagréable résonna dans sa tête. Un mélange de sons et de voix s’intensifièrent. Parmi les voix, elle entendit celle d’Oliver Queen qui annonçait clairement qu’il fallait battre les intrus. Comment pouvait-elle avoir une audition ultra sensible ? Ce n’était pas un chien. Et pourtant, elle avait reconnue la voix du fils de Robert et Moira, qui ne se trouvait pas dans la même pièce qu’elle. Et en effet, il ne resta pas grand monde. Juste Barry Allen et… elle. Elle jeta un regard dans la pièce circulaire, à la recherche d’un moyen de se défaire de son sosie. Il n’était pas question d’en venir aux mains. Au bout de quelques instants, elle lui fit face et commença à la raisonner.

- Qu’est-ce que tu veux, enfin ? demanda simplement Kara. Et pourquoi tu as mon visage ?

- Tu es pitoyable, Kara Danvers ! dit aussitôt la femme aux pouvoirs.

- Je… quoi ?

Soudainement, les yeux de l’intrus se mirent à virer au rouge, et Kara sut ce qu’il fallait faire : Elle s’accroupit, et plongea sur les jambes de la jeune femme. Elle se releva et courut jusqu’à la porte du séjour, mais elle fut rejointe par l’autre.

- Il était temps !

Elle se mit rire et en une fraction de seconde, s’éclipsa en super-vitesse. Elle disparut de son champ de vision. Kara prit la fuite et alla rejoindre les autres. Lorsqu’elle arriva au point nommé, elle vit sur le sol, Jonathan et Martha, tous deux gisants sur le sol, Clark à leur côté, perdant tout son sang. Elle s’approcha d’eux et des larmes s’écoulèrent aussitôt sur ses joues. Mais avant qu’elle n’ait le temps de prononcer un mot, Les paupières de Clark se refermèrent. Il s’en était allé rejoindre les cieux. Pleurant à chaudes larmes sur les cadavres de sa famille, elle entendit une personne arriver derrière elle. C’était son sosie qui revenait pour elle. Il fallait en finir maintenant. Elle se redressa, serra son poing droit et se retourna. La pensée de sa famille décédée l’emplit de rage.

- Tu m’as volée toutes les personnes qui m’étaient chères, et je vais te le faire payer ! avait-elle dit avant de se retourner.

Mais un événement inattendu se produisit. Le visage de son double se transforma en un visage de couleur. Elle se recroquevilla sur elle-même lorsque les mêmes symptômes qu’en début de soirée se reproduisirent à nouveau. Cette fois-ci, tout lui parut plus clair. Elle comprit que c’était un message. Elle entendit son nom à plusieurs reprises, et les images brouillées devinrent plus clairs. Le double de Clark fit son apparition. Tout comme sa cousine, son visage se transforma en un autre. Tous deux se mirent à lui parler en même temps.

- Kara, vous êtes en danger, dirent-ils avec une voix différentes. Vous devez absolument vous libérer de ce cauchemar. Rien de tout ce qui vous arrive n’est réel. Réveillez-vous, Danvers.

Les visages des deux extraterrestres, se changèrent en un visage de femme.

- Kara, tu dois revenir parmi-nous. Hank est en danger. Reviens vers nous. Reviens vers moi. Je t’aime, Kara. Je veux retrouver ma sœur.

Kara se mit à hurler de douleur.

- Tu es une honte à ta famille ! commença son double de sa voix habituelle. Tu es une erreur de la nature, un monstre. Nous allons te détruire. Mettre un terme à ton règne de Kryptonienne.

Kara se tortilla sur elle-même. Diverses images défilèrent dans sa tête. Elle se souvint de tout. Hank était le directeur du D.E.O., sa sœur Alex devait probablement se trouver à ses côtés en ce moment-là.

- Hank ! Alex !

Les deux intrus lui infligèrent une douleur intense. Leur vision thermique lui transperça le corps. Elle se releva avec peine, et lorsqu’elle parvint à se redresser, elle prit une profonde inspiration et les propulsèrent à l’extérieur du Manoir avec l’aide de son Super-souffle.

- Vous avez tort ! dit-elle aussitôt. Mon nom est Supergirl !

Elle resserra son poing et fit un bond pour les rejoindre et les combattre. Elle enchaîna les coups, jusqu’à les arrêter. Après un rude combat, son corps se métamorphosa. Elle ressentit une force soudaine l’envahir. Sa Super-ouïe se déclencha et elle entendit les cris provenant du Manoir.
The Last Girl of Krypton
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Juin - 14:34
"Un rêve éveillé"
 "Dimanche 2 Avril 2017"















DEO : In the Nightmare

La douleur au niveau de l’épaule du martien était immense. Il allait devoir trouver une stratégie pour pouvoir fuir le combat. Il avait les compétences pour, mais arriverait il à battre ses amis, ceux pour qui il donnerait sa propre vie. Arriverait il à se battre lui même. Pour l’instant, il allait devoir prendre du recul, pour réfléchir à une stratégie efficace. De plus, il devait trouver un moyen de s’échapper de sa prison mentale. Il fît face à Alex, qui bloquait son seul moyen de repli. Le martien vert n’avait donc pas le choix, il allait devoir la neutraliser, et essayer de trouver une stratégie pour éliminer son double et Supergirl.  



J’onn passa à l’action et saisit le bras armée d’Alex, et l’écarta de vers lui, un coup de feu retentit. Il fallait agir vite, ses deux autres adversaires se déplaçaient. Il projeta la jeune femme vers eux avec force. Il venait de gagner une demi seconde, et il se mit à courir, oubliant un instant la douleur. J’onn se dit qu’il aurait pu briser la nuque à Alex, pour avoir un adversaire en moins, mais il n’a pas eu la force de le faire. Il se rendit jusqu’au centre de commandement de la base. Des gens travaillaient, et ils ne semblaient pas faire attention à lui. Il se mit à couvert et regarde sa blessure. Il allait souffrir un petit moment. Il regarde par dessus son épaule et voit les Danvers traversaient la pièce.    


Il manquait quelque chose, à la scène. Il s’aperçut un peu trop tard qu’est ce que c’était. Son double, il n’était pas là, enfin pas devant lui. Derrière lui, par contre, un coup de pied atteint l’arrière de son genoux. Il tombe au sol, dans un cri de douleur. Sa voix lui parvient à l’oreille.

- Il ne peut rester qu’un seul martien vert

Manoir des Queens : In The Dream



Le chaos avait fait place, détruisant ainsi la petite idylle qui est née lors de cette soirée de noël. Il ne restait guère un paquet cadeau intact, et la maison qui était si belle, si forte, menaçait à présent de s’écrouler. Les kryptoniens y étaient pour quelques chose, il ne faut pas de mentir, leur force hors du commun avait balayé les murs comme des châteaux de carte. Si la maison tenait, ça tenait plus de miracle. Revenons tout d’abord à l’extérieur avant de savoir ce qu’il se passe dans le coeur même de l’endroit. Roy faisait face à son double, il avait été efficace avec les mercenaires, mais il ne se doutait pas que de laisser Théa était une mauvaise idée. Son double dégaina une flèche, et tira, non pas en direction de Roy, Théa ne s’était pas mise à l’abri, ayant fait demi-tour pour aider l’homme de sa vie. La flèche a traversé son corps de part en part, au niveau de son coeur. La tuant net, elle n’a laissé échapper aucun son, le seul bruit étant celui de son corps heurtant le sol. L’homme se tourna alors vers l’original.  

- Tu ne sauves personne, et un jour tu tueras, et tu ne pourras pas te passer de ce goût du sang. De ce fait, tu dois mourir.



De l’autre côté Oliver pris la direction de son équipe, et leur fait signe de se séparer. Il n’était pas armé mais il savait que son double lui fournira le matériel nécessaire. Il fallait pourtant qu’il lutte contre les militaires, et cela n’allait pas être chose aisé. Pourtant, il avait pris tellement de vie … chacune lui revenait peu à peu. Avait il vraiment le choix sur le moment, c’était tué ou être tué. Cependant, il avait des doutes, avaient ils vraiment sauvés des vies, est-ce qu’il avait su faire la différence. Néanmoins, il ne pouvait pas s’arrêter là, il allait devoir faire face à son double et à cette armée. Il fallait agir vite, il bondit au dessus du mur pour saisir le premier homme armée, il l'assomme d’une droite et commence à tirer. Une fusillade se déclenche, mais Oliver ne voit que des cibles, plus des personnes. Les balles fusent et le nombre de corps tombent peu à peu, et il fait fasse à lui même. Il est à court de munition. Il laisse tomber son arme.  

- A nous deux !


A l’intérieur le chaos règne, Clark Kent a donné sa vie pour sauver sa famille, mais il n’avait pas encore retrouvé ses pouvoirs, il s’est fait exécuté par son double. Laissant ainsi Kara seule au monde. Cette dernière ayant retrouvé ses pouvoirs a poussé les évènements à s'accélérer. Alors que Barry avait du mal avec son double, un autre speedster fît son apparition, le black Flash, tout droit sortie de la speedforce. Mais faisait il vraiment partie du rêve. Il s’attaquait au faux flash, cherchant la speedforce. Le double fuit, laissant Barry avec les rogues et Grodd. Au même moment, Malcolm se fît transpercer par une flèche de son double. Le tuant ainsi sur le coup, il aurait pas réussi le test des marchands de rêve. Il ne restait que Tommy et Bruce à l’étage, à affronter leur double. Qui survivra à ce combat ?



(HJ : Dernier tout avant la phase 2, ceux qui meurent dans cette phase ne participera pas à la suite du rêve. Vos rps auront donc une grande influence sur la suite..)






© CCS By Davina Drake
IA Irrational Admin
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 100
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-catco-world.forumgratuit.org
IA Irrational Admin
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Juin - 9:53






Un rêve éveillé



Event n°1





Souvenirs


Je commençais à me souvenir de tout. Je me sentais mal par rapport à mes plans diabolique. Dans ce monde, je n’avais pas cette soif de sang, je n’avais pas envie de tuer. A moins que ce n’était pas encore revenu. Non, je devais lutter contre ça, je devais me battre sans cette haine que j’avais. Je me remémore alors mon entrainement avec Ra’s, ce qu’il m’avait appris. Avant que je devienne Prometheus, au tout départ de mon entrainement, quand je n’étais alors que Tommy Merlyn.

Nanda Parbat


Ra’s Al Ghul regardait l’homme qui se faisait plonger dans le puit de Lazare. Il avait un doute sur le fait que c’était une bonne idée de sauver cet homme. Il n’était pas mort, donc il n’aurait pas à restaurer son âme. La soif de sang sera présente, mais il lui apprendra à la canaliser. Il avait besoin de lui, car comme Œdipe l’a fait il y a des siècles Tommy Merlyn devait tuer son père. Il allait pourtant falloir qu’il détermine si le rescapé du projet Tempest valait la peine d’être sauvé. Le démon leva la main, et on emmena deux hommes enchaînés. C’était des criminels que la ligue avait capturé, des violeurs d’enfants, et des tueurs. Ils étaient parfait pour étancher la première soif de sang de l’homme. Tommy était enfin plongé entièrement, et le puit de Lazare faisait effet. Bien sûr, il avait demandé à Nyssa d’emmener Sara Lance en mission. Si la guérison était un échec, il tuerait le jeune homme, et fera en sorte que ce qui vient de se passer n’ait jamais eu lieu. L’enfant de Malcolm sortit du puit et se jeta sur les deux hommes et les tua à main nue. Ra’s eu un petit sourire satisfait, l’homme avait du potentiel. Tommy m’y peu de temps à retrouver ses esprits. Le sang frais de ses nouvelles victimes sur ses mains.

Je venais de me réveiller, et j’avais l’impression d’être dans un cauchemar, mes mains étaient recouvert de sang. Il y avait des corps devant moi, mort, je venais de comprendre ce qui venait de passer. J’avais pris deux vies, deux âmes, pourquoi ?

- Qu’est ce que j’ai fait ?

Je regarde alors autour de moi, je suis dans une sorte de temple sacrée, des hommes portent une capuche noir. Je ne comprends pas vraiment ce que je fais ici, jusqu’à qu’un homme s’approche de moi. Il semble imposer le respect autour de lui, si c’est une secte, il est très certainement le Gourou. J’essaye de me rappeler comment je suis arrivé ici, mais c’est le trou noir. L’homme devant moi prend la parole, et je ne peux remarquer qu’il a une certaine prestance. Il a l’air bien plus âgé qu’il ne parait, comme s'il avait vécu un millénaire.  

- Vous avez fait ce qui est juste. La justice peut avoir plusieurs visages. Les hommes que vous venez de tuer étaient des pédophiles tueurs d’enfants. Les parents vous bénissent pour ce que vous venez de faire. Vous êtes à la ligue des assassins et je suis Ra’s Al Ghul.

Je ne comprenais pas tout ce qu’il se passe ici. La ligue, cela me disait quelque chose, mais je n’arrivais pas à déterminer pourquoi. Puis je me souviens d’une discussion qu’on a eu avec mon père quand j’ai découvert qu’il était l’archer noir. C’était donc là qu’il était venu à la mort de ma mère.

- Nanda Parbat ...

- Je vois que vous avez quelques connaissances. Nous vous avons sauvé la vie, mais ce sauvetage à un prix. A vrai dire, il en a même deux. Vous aurez une soif de sang intense, un désir de tuer. Je vous apprendrez à la canaliser. Le second prix, c’est celui qu’on demande, on veut la tête de votre père, Malcolm Merlyn !

Je me souvenais de ce qu’il c’était passé à Starling City, et cela voulait dire que mon père n’était pas mort …

Ra’s lui apprit donc la méditation et à apprendre à contrôler sa soif de sang et non se faire contrôler par elle. C’était la première partie de son entraînement.

In The Dream : Manoir Queen

J’avais toujours lutté contre cette soif de sang, je ne vais pas me laisser absorber par elle, même si elle revenait. Je devais d’abord me débarrasser des sbires de la ligue. Puis j’allais faire face à ma haine.



Face aux sbires


Je me fais rapidement encerclé, les membres de la ligue sont acharnés et aime attaquer en masse. J’esquive, je frappe, je recommence à reprendre tous mes réflexes, et je me bat avec ardeur. Derrière, Prometheus se tient debout, attendant tranquillement, il doit attendre que je vienne à lui. Il est prêt, et je sais qu’il a un plan, car moi aussi à sa place j’en aurai élaborer un. Il faut que j’arrive à le … me surprendre. C’était difficile de réfléchir à une stratégie quand on parait les attaques de ses anciens collègues. Peut être même que j’ai déjà tué certains. C’est la dur loi de la ligue. J’esquive un coup qui m’aurait coupé en deux, et me jette contre une porte, celle ci cède et s’ouvre sur une chambre. J’aurai plus d’espace qu’un simple couloir. Je commence à me rappeler mes entrainement à la ligue, et à chaque fois que je tue quelqu’un, j’ai l’impression qu’un souvenir revient. Comme si la mort faisait partie de mon quotidien, j’étais vraiment devenu un monstre. Il fallait que ça s’arrête, je commençais à avoir mal au bras. Je ne voyais qu’une solution, se débarrasser de moi, ça dissipera sûrement les autres sbires. Il fallait que je mette un plan en place.

- Allez ! Venez ! Je n’ai pas peur de vous, je vais répandre votre sang partout dans cette maison. Je suis Prometheus, et je vous apporte les flammes de l’enfer.

J'accepte enfin qui j’étais, je suis un tueur, oui, mais je fais ça pour la justice. Je viens apporter la paix, je viens défier les dieux qui se croient sur un pied d’estale, c’est pseudo héros. Il y a deux parts de moi qui se battent en duel, l’ancien et le nouveau. Je suis un mixte, des deux, déchiré entre mon passé et mon sanglant avenir. Je pars une flèche qui aurait du m’atteindre en plein coeur. Je saute sur le lit, rebondit dessus et me jette dans la foule compacte des sbires, leur sang coûle, et tout devient rouge autour de moi. Comme ma colère, comme ma soif de sang ... J’ai perdu le contrôle, je ne suis plus moi, je suis le monstre sous le masque. Ma lame frappe seule, et le nombre de cadavre croît sans cesse. Chaque mort me fait le plus grand bien, comme une bouffée d’Oxygène, je suis entrain de faire mes réserves avant de sombrer à nouveau. Je suis entrain de redevenir moi même, il n’y a plus de Tommy, il n’y a que moi. Je suis Prometheus ! Cette voix me revient sans cesse à l’esprit. Les sbires ont arrêté d’arriver, et le dernier corps tombent devant moi. Je suis presque aveuglé par le sang qui a éclaboussé mon visage. Je baigne dans une marre de sang, et en face de moi, il y a mon double. Qui m’attends, il est prêt à m’attaquer, je me demande ce qu’il attend.  




La fin de Prometheus


Je fais un pas et shuriken me fonce dessus, je l’évite, le combat à commencer. C’est un combat à mort, et on a les même compétence, mais il est plus équipé que moi. Je suis néanmoins l’original, et je ne me laisserai pas abattre par une vulgaire copie. Je fonce vers lui et nos lames s’entrechoquent. Je sens toute la tension qui s’en dégagent, je sens à quel point ce combat va être dur, je sens des chocs électrique dans mes bras, je commencent à avoir mal. Je sais pas si je vais pouvoir continuer à me battre longtemps. Si je le dois, je dois sauver Laurel, c’est tout ce qui compte. Mon père doit déjà en avoir fini avec son double, je me traine un peu. Je dois ressentir toute la force de ma soif de sang, je dois la maîtriser pour venir à bout de moi.

- Je ne me laisserai pas avoir par un vulgaire double.

Je l’entend grogner puis rire, il se recule, et enlève son masque. Je me reconnais, il me fixe comme s’il me découvrait pour la première fois. Il prit la parole, avec la même voix que moi, ce qui est plus que troublant à vrai dire.

- Qui te dit que ce n’est pas toi le double ? Qui te dit que tu n’as pas été créé dans ce rêve. Qui te dit que ce n’est pas moi l’original ? Tu es peut être entrain de me voler mes souvenirs, et j’attends juste que tu sois de taille pour te défier ? Tu n’es rien, tu n’es ni Prometheus, ni Tommy Merlyn ! Tu es personne.

Il voulait semer les graines du doute en moi, mais il agit comme une machine depuis le début, c’est juste qu’il prend de la personnalité … au fur et à mesure que je reprends des souvenirs. On est lié, mais c’est lui le double. Nos lames s’entrechoquent à nouveaux, et encore et encore. Chacun de nos coups rencontrent la garde de l’autre. Je ne laisse pas la fatigue prendre le dessus, non, je suis bien plus fort que ça. J’évite un ultime coup, et taillade sa jambe. Il émet un gémissement de douleur. Notre combat reprend de plus belle, tel une danse mortel, nos mouvement sont synchronisés, mais j’arrive de plus en plus à lui infliger de petite blessure. Je le repousse avec un coup de pied, et reprend la parole.

- Tu n’es pas l’original ! Si c’était le cas, la seule chose qui t’importerai ce serait Laurel. Ou tuer notre père. Sauf que tu ne fais ni l’un ni l’autre, tu ne fais que me suivre.

Je contourne sa lame et plante la mienne en plein dans son ventre. Un rictus de douleur apparaît sur son visage, et la vie le quitte. C’est la fin, j’en ai fini avec mon double. Je n’ai plus qu’à passer à la suite du plan, tuer Ra’s Al Ghul, puis sauver Laurel.



Vengeance


Je rejoint en courant la salle d’arme, ils doivent m’attendre pour la fin du combat. Néanmoins, je ne vois ni Bruce ni Batman, et mon père gît sur le sol, une flèche noire plantait en lui. Son double est toujours là, ça veut dire que je peux le tuer. Mon père est mort, je ne sens pas son poux. Je sens la haine surgir, je ne m’attendais pas à qu’il meurt comme ça. J’avais envie de tuer l’homme qui avait prit mon père. Je me tourne alors vers son double. Le regard plein de haine.

- Je vais te tuer !

- Pourquoi ? Parce que j’ai tué l’homme que tu voulais tuer. Parce que c’est ton père ? Je te signal que je suis ton père aussi ! Tu pourrais me rejoindre, et ensemble nous régnerons sur ce rêve.

- Je ne veux pas régner, et encore moins avec toi. Je vais te tuer, et mettre fin à ce cauchemar !

Je ne me suis pas remis de mon précédent combat, mais c’est la haine qui me fait agir, je suis prêt à me battre jusqu’à la fin. Nos lames se percutent, mais je ne m’arrête pas là dessus, je continue de me battre, sentant toute ma haine bouillir, je me remémore les duels à l’épée que nous avions eu ensemble. Je me bat sans cesse, je veux voir son sang couler, c’est tout ce que je désire. Le combat est assez rapide, je ne contrôle plus mon corps, c’est mon instinct qui guide mes gestes. Ma lame finit par le transpercer. C’est fini de Malcolm Merlyn, je m’occupe ensuite de ses sbires armées d’arc, ils sont trop lent. Quand je crois en avoir fini, une voix se fait entendre.

- Dire que je t’ai appris à contrôler ta soif de sang, tu te fais maintenant contrôlé par elle. J’aurai dû te tuer, et pas te ramener à la vie. Mes filles et moi allons s’occuper de toi.

Je fis face à la famille Al Ghul, j’étais à bout de force, mais j’étais prêt à me battre. Je les attends, en garde, mais ils sont trop rapides, trop fort, et je sens les lames traversés mon corps. Je ne pourrais pas aller sauver Laurel, la vie va me quitter maintenant. Je lâche mon arme, et me sens tomber, voilà comment finit la vie de Prometheus. J’aurai été trop faible pour vaincre la famille du démon. Je n’ai pas su exploiter ce que j’avais appris… J’espère que Laurel va s’en sortir ...

Tommy s’effondre sur le sol, c’est pour lui la fin du rêve, il se réveillera en même temps que les autres.






Tommy Merlyn



Prometheus Administrateur
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21

Who are you ? ~
NOM & Prénom :: Tommy Merlyn
Âge :: 28ans
Petit ami(e) :: Laurel Lance
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Alzufen signature

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Catco World :: Starling City :: Habitations :: Manoir des Queen-